La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Le fingerprinting, l'empreinte audio, le pari de OPNS

Rédigé par le Mardi 10 Décembre 2019 à 08:38 | modifié le Mardi 10 Décembre 2019 à 08:39



Une empreinte audio permet de reconnaître un titre, un spot, une intervention... diffusés à la radio. C'est le travail de l'entreprise OPNS. Un outil intéressant pour les radios mais aussi pour les artistes ou encore les publicitaires qui peuvent ainsi mesurer l'impact de l'ensemble des sons diffusés sur une antenne. Mais attention, ce n'est pas du watermarking et cette technologie n'enregistre pas vos conversations ...



"Nous avons réutilisé la technologie que nous avions mise au point dans SoundID donc les aspects de reconnaissance automatique de contenu par création d'empreinte. C'est donc du fingerprinting et non pas du watermarking. Et cette déclinaison, nous l'avons fait dans le but de faciliter la mesure d'audience qui reste un gros problème aujourd'hui. Nous pensons que SoundID Audience peut apporter énormément par sa facilité d'utilisation pour les membres du panel choisi. Ils n'ont rien à faire d'autre que de laisser tourner une application sur leur smartphone. Mais le point, je pense vraiment différenciateur par rapport à d'autres solutions qui commencent à arriver sur le marché, c'est le fait que nous avons transposé cette technologie de fingerprinting directement dans le device (smartphone ou autre)".


Donc, il y a une transformation de l'audio en un calcul mathématique non réversible qui garantit la vie privée des gens. Quels que soient les choses qui se disent autour d'eux pendant qu'ils écoutent la radio, il n'y a aucun risque de pouvoir savoir ce qui s'est dit lors de l'enregistrement" a expliqué Mark Boitel.

Respecter la vie privée sans enregistrer

"La différence c'est qu'Alexa, Google et autres ont défrayés la presse avec les soit disant enregistrements à son insu et finalement les écoutes qui peuvent se faire à distance de ce qui à été dit ou entendu au moment de l'activation de l'enceinte connectée. Nous avons directement voulu attaquer ce problème de respect de la vie privée, typiquement en Europe des RGPD dans son ensemble, et donc ici, le fait que ce soit simplement l'empreinte qui soit remontée aux serveurs et non l'audio a plusieurs avantages.  Non seulement celui dont on vient parler, mais en plus, l'empreinte est beaucoup plus légère que l'audio en termes de poids de fichier. Donc, même en termes de transfert, on va être sur des quantités beaucoup plus faibles, donc on pourra laisser faire le transfert en 4G et ne pas attendre de se connecter sur un réseau Wi-Fi, comme c'est le cas sur les autres systèmes connectés".

SoundID a reçu le prix Product of the Year au dernier NAB de Las Vegas
SoundID a reçu le prix Product of the Year au dernier NAB de Las Vegas

Des solutions pour les sociétés d'études en place

"Nous nous sommes clairement une société technologique qui essaye d'offrir des briques qui peuvent être utilisées dans différents cas par intégration. Donc, nos solutions sont disponibles soit en marque blanche, soit carrément sous forme d'API. Nous nous positionnons clairement, pas face à des grands de la mesure d'audience. Nous souhaitons plutôt collaborer avec eux pour leur fournir une technologie qui va faire que les panels pourront être étendus. Car la taille limitée des panels par rapport au nombre d'écoutes d'auditeurs et d'habitants dans les pays ose problème. Avoir finalement des mesures beaucoup plus représentatives de la réalité, c'est notre objectif final." a conclu Marc Boitel.


Philippe Chapot
Fondateur et directeur de la publication de La Lettre Pro de la Radio et des Médias et du POD,... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >