La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Le chiffre d'affaires de M6 Groupe en retrait

Rédigé par le Mercredi 29 Avril 2020 à 15:41 | modifié le Mercredi 29 Avril 2020 à 15:41



Au 1er trimestre de l’exercice 2020, le Groupe M6 affiche un chiffre d’affaires consolidé de 321.3 M€, en baisse de -7.1%. Les recettes publicitaires plurimedia, qui incluent les revenus du pôle Jeunesse, intégré depuis septembre 2019, sont en repli de -9.2%, conséquence de l’arrêt brutal de la consommation des ménages depuis le début du confinement...



Le marché publicitaire TV, après avoir commencé l’année 2020 dans une relative stabilité, a fortement décroché au mois de mars. L’aggravation de l’épidémie de Covid-19 et la mise en place des mesures de confinement ont conduit les annonceurs à annuler de nombreuses campagnes. Ainsi, la deuxième quinzaine de mars a été marquée par un recul de plus de 30% des durées publicitaires. Dans ce contexte exceptionnel, le chiffre d’affaires publicitaire TV s’inscrit en baisse de -8,5% sur le trimestre (-11,8% à périmètre constant).



Les radios en recul de -11.2%

Après un début d’année en légère hausse, le marché publicitaire radio a fortement reculé en mars en raison de la baisse brutale de la consommation des ménages liée à la mise en place des mesures de confinement. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires de la radio s’élève à 31.5 M€, en recul de -11.2% par rapport au 1er trimestre 2019. Pourtant, le média radio se porte bien. Ainsi, sur la vague janvier-mars 2020, la durée d’écoute par auditeur se maintient à un haut niveau, progressant même d’une minute sur un an et atteignant 2h47. Sur cette vague, le pôle RTL Radio renforce sa position de premier groupe radio privé de France, signant la plus forte progression parmi les principaux acteurs du secteur. Sa part d’audience sur les auditeurs âgés de 13 ans et plus s’accroît ainsi de +0.7 point sur un an à 18.9%.

Poursuite de cette baisse significative

"Dans la continuité de la deuxième quinzaine de mars, l’activité sur le marché publicitaire français est restée à l’arrêt au mois d’avril en raison des mesures de confinement et leur impact majeur sur la consommation. Avec leur prolongement jusqu’au 11 mai, la tendance publicitaire devrait être à nouveau très perturbée en mai. Même si la visibilité est très faible au-delà de cet horizon, le Groupe s’attend à une baisse significative de ses recettes publicitaires au 2ème trimestre 2020, dont l’ampleur dépendra de la reprise économique après la fin du confinement" indique le groupe.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).