La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Tout est encore possible

Plus de place pour les podcasts, c’est forcément moins de place pour la radio. Dans une société qui avance au pas cadencé et dans laquelle chacun est de plus en plus sollicité, frisant souvent la saturation temporelle et le bombardement sensoriel, le podcast tente de se faire une place et de convaincre l’auditeur de lui accorder son attention. Ce n’est pas simple.
Dans un univers pourtant ultraconcurrentiel, les podcasts, qui parviennent à générer de l’audience, sont souvent ceux qui utilisent ce que la radio a depuis longtemps abandonné : la voix, l’intelligence, des formats plus longs, des sujets atypiques et une façon de fabriquer qui faisaient, ensemble, la force de la radio à la grande époque de la FM. Le succès naissant du podcast, c’est un peu la défaite de la radio qui n’ose plus prendre de risques. C’est dommage.
Dans quelques jours, à l’occasion de la première publication de la 126 000 Radio de cette saison, il ne faudra pas s’attendre à d’éclatants résultats… L’arrivée d’internet, la multiplicité des flux et des contenus ont profondément bouleversé la radio et morcelé l’audience. Maintenir la tête hors de l’eau, c’est déjà réussir un âpre combat, face à des vents contraires dont la force ne peut que monter en puissance.
C’est pour cela que l’équipe des Éditions HF poursuit son tour de France dans le cadre du RadioTour pour prendre le pouls de l’industrie, provoquer le débat et faire naître la réflexion. Hier à Nantes, Bordeaux, Lyon, Marseille… et demain à Lille, Toulouse et Paris, ville où se terminera ce périple dans le cadre du 16e Salon de la Radio et de l’Audio Digital, les 23, 24 et 25 janvier 2020.
Dans ce 116e numéro de La Lettre Pro de la Radio, et à travers un dossier fouillé et fourni, nous nous sommes intéressés à la radio du Nord : diversifiée et créative avec 106 stations qui se partagent 329 fréquences FM. Une radio qui est aussi à l’avant-garde avec une réelle volonté de s’approprier le DAB+. Dans les Hauts-de-France, notre radio enregistre 78,6% d’audience cumulée et une durée d’écoute qui est la plus forte de France : 2h59.
Voilà de quoi vous convaincre que tout est encore possible.

Philippe Chapot
 

Le Mag sur le Web
Du beau monde, au congrès du Syndicat National des Radios Libres. Emmanuel Boutterin a réussi une belle opération, notamment politique, puisque pour la première fois, un président du CSA est venu y participer. L'occasion de plaider la cause de la famille, en militant pour que plus de radios...  
Partons une nouvelle fois sous les alizés, là où contrairement à certaines croyances par trop répandues dans notre métier, il y a parfois plus à apprendre qu'à enseigner. Notamment sur les choses du sexe.  
Florent Chatain est un peu nerveux, mais franchement enthousiaste. Nous l'avons joint à peine quelques heures avant le grand lancement de sa radio sur les ondes. C'est pas tous les jours qu'une webradio devient hertzienne. Sur la RNT, et à Paris, Florent Chatain compte bien défendre une radio libécompatible : différente, casseuse de codes, iconoclaste. Un bol d'air sur les ondes ?  
Il est temps d’agir afin que l’écart entre la consommation du média radio et sa part de marché publicitaire évolue. D’un côté, 8 Français sur 10 écoutent la radio tous les jours durant près de 3 heures (Médiamétrie). De l’autre, les annonceurs ne consacrent à la radio que 2,9% de leurs investissements en communication (France Pub Irep) ou 16% de leurs investissements média (Kantar).  
En 1989, à peine sorti de l’adolescence, Gilles Bastard créait sa petite société artisanale de fabrication d’antennes broadcast. Vingt-cinq ans plus tard, ce parfait autodidacte est à la tête d’ITAS TIM, 250 salariés, spécialiste de la télédiffusion. Il vient de s’offrir One Cast, ex-filiale de TF1, et entend bien chahuter un peu le marché de la dif radio, avec des tarifs jusqu’à 30% plus légers que ses concurrents.  
C'est l'une des plus grosses radios associatives de France, en termes de zone de couverture. Pyrénées FM arrose un vaste bassin d'audience qui s'étend de Perpignan à l'Andorre et des portes de Toulouse à celles de Narbonne. Ex-Radio Montaillou, elle vient de changer de nom et de s'installer dans la ville rose. Sylvain Athiel, son vice-président et directeur délégué aux programmes est venu y chercher des synergies… pour renforcer son indépendance.  
Sulfureux ? Le dossier l’est, oui, sans conteste. Autour de Vitamine, la radio toulonnaise, plane depuis quelques années un parfum de scandale, sur fond d’affaires de famille, de détournements de fonds, d’abus de biens sociaux, de détention provisoire. Mais cette jolie pépite de la Côte d’Azur n’est pas morte. Elle vient encore de faire parler d’elle en annonçant des pourparlers avec… Bernard Tapie. Rien que ça.  
Chaque année depuis 2005, le cabinet NPA conseils* organise 2 colloques dédiés aux Nouveaux Paysages Audiovisuels. La convergence numérique, les nouvelles consommations média sont au cœur des problématiques explorées. Le 21 octobre dernier, en partenariat avec Le Figaro, les invités du colloque ont...  
Et si ce que l'on appelle la "radio filmée" n'était que le début d'une nouvelle ère pour la radio ? Pour Europe 1, les bases sont désormais solidement positionnées. Tellement, que les dirigeants voient dorénavant l'image comme un levier d'audience et de croissance. A Europe 1, on imagine déjà une éventuelle chaine de télévision...  
Le stress des audiences ? Romain Dervaux est bien placé pour en parler. Et même pour en parler 127 fois plus fort : chargé de mission au sein des Indés Radios, il est l’un des spécialistes de ces problématiques au service des 128 radios adhérentes. Autant dire que son téléphone chauffe beaucoup à...  
1 ... « 72 73 74 75 76 77 78