La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Le MAG 114 - Radio Méga et Digigram innovent avec un studio vélo équipé d’un codec portable

Rédigé par le Jeudi 19 Septembre 2019 à 08:38 | modifié le Jeudi 19 Septembre 2019 à 08:39



Radio associative née en 1981 et basée à Valence dans la Drôme, Radio Méga défend une ligne éditoriale rare basée sur des valeurs humaines au plus près des gens. Elle vient de réussir une première mondiale : réaliser un studio vélo triporteur avec le codec portable IQOYA TALK, pionnier de la société Digigram dont c’était la première utilisation.


Le studio vélo de Radio Méga avec le codec Iqoya Talk de Digigram
Le studio vélo de Radio Méga avec le codec Iqoya Talk de Digigram


La spécificité de Radio Méga, qui n’a qu’une fréquence et dépend des subventions du FSER, est de "faire du lien sur le terrain". "Nous faisons énormément de choses différentes : des émissions à caractère social et culturel, des ateliers pédagogiques dans des collèges, des déplacements dans les Ehpad où les anciens évoquent la vie des quartiers, un « Café des artistes », une programmation musicale éclectique à la recherche de pépites, etc.", explique Bastien Enard, journaliste à Radio Méga depuis de nombreuses années.



Sans compter les formations où l’utilisation du micro permet à certains bénéficiaires du RSA de reprendre confiance en eux. Avec un studio fixe à Valence, et un autre sans émetteur à Romans-sur-Isère, une équipe passionnée et polyvalente de 4 salariés, dont 2 journalistes, et 80 bénévoles, la station restait limitée dans ses déplacements sur le terrain. 


Raphaël Terribile, réalisateur radio et programmateur musical de la station, également en charge du volet technique, a eu l’idée d’un studio vélo : "Il a conçu cette histoire de vélo pour faire de la radio et renforcer notre projet pédagogique sur le territoire à destination du plus grand nombre. Ce vélo, qui a fait sa première sortie le 23 juin, va être le cheval de bataille de nos valeurs", déclare Bastien Enard.  Radio Méga a été le premier utilisateur du codec portable IQOYA TALK de Digigram. "Le codec est très simple d’utilisation, la facilité d’interface est idéale pour un journaliste de terrain : je mets mon micro et connecte mon Talk à la radio. Je pars au marché faire une émission et j’ai l’option soit d’enregistrer, soit de faire du direct."

Digigram, partenaire clé de Radio Méga pour le studio vélo

La réussite de ce studio vélo, de l’idée à la réalisation technique, repose sur une synergie d’atouts : Raphaël Terribile a acheté un vélo de série avec assistance électrique qui sera transformé par les élèves d’un lycée professionnel de la région, avec la construction du studio en bois en forme de triporteur avec une couverture, sous la direction de deux enseignants, et la rencontre, via le distributeur Yukan, de la société Digigram qui est alors sur le point de sortir son tout nouveau codec portable de contribution IQOYA TALK. L’arrivée de ce codec portable est un élément clé : "Nous avons eu la chance de découvrir Digigram, basée non loin d’ici, à Grenoble, qui a tout de suite été séduite par notre projet", ajoute Bastien Enard. "Localement, cette aventure était une véritable curiosité, France 3 a filmé la construction du vélo dans le lycée, interviewé les élèves qui ont terminé le vélo début juin, et nous avons mis en place les câbles à l’intérieur.
"Digigram a noué une vraie relation avec nous, un retour d’expériences croisées, pour booster leur innovation, car c’était une première pour nous et pour eux. Le produit était en train d’exister et nous démarrions ensemble quelque chose d’inédit. Le 23 juin, tout était prêt pour réaliser sur le vélo notre émission annuelle Hors les Murs, qui se déroule un dimanche après-midi.

Un codec très simple d’utilisation

Le codec Iqoya Talk dans le studio vélo, Bastien Enard interviewe une élue à Saint-Donat-sur-l'Herbasse
Le codec Iqoya Talk dans le studio vélo, Bastien Enard interviewe une élue à Saint-Donat-sur-l'Herbasse
Radio Méga a été le premier utilisateur du codec portable IQOYA TALK de Digigram. "Le codec est très simple d’utilisation, la facilité d’interface est idéale pour un journaliste de terrain : je mets mon micro et connecte mon Talk à la radio. Je pars au marché faire une émission et j’ai l’option soit d’enregistrer, soit de faire du direct", explique Bastien Enard. "Nous sommes dans l’innovation et pour notre émission Hors les Murs, Raphaël Triomphe, Directeur produits chez Digigram, était là. Nous sommes ensuite partis à Nantes pour la 1ère édition du FIL (Festival d’information locale), le vélo avait été transporté par camion, le codec portable a permis à nouveau de réaliser des reportages très riches et le studio vélo a été une véritable star auprès des passants, des auditeurs, de quelque 300 professionnels des médias, et très remarqué par France Bleu, France 3, Ouest France…", poursuit Bastien Enard.  "Au fur et à mesure, notre modèle de radio comporte de plus en plus d’ajouts tout en gardant nos valeurs, et le codec Digigram va aussi s’enrichir de cette expérience."

L’enjeu pour Digigram

De son côté, Raphaël Triomphe, arrivé chez Digigram il y a un an et demi, au moment de la nomination de Jérémie Weber à la tête de l’entreprise, ayant remarqué l’opération de financement participatif de Radio Méga pour ce vélo studio, a été séduit par cette aventure. "Avec la proximité géographique pour réaliser ce projet, Digigram s’inscrivait parfaitement dans cette logique et dès le début nous avons voulu les aider, nous avons pu livrer 2 produits installés par notre distributeur français Yukan : dans le studio, un codec de studio IQOYA X/LINK, sorti l’année dernière (de la famille des codecs IP IQOYA), qui reçoit le flux, et sur le vélo studio un codec IQOYA TALK, nouveau produit que nous sommes en train de lancer", souligne Raphaël Triomphe.
"Je suis allé chez Radio Méga avec notre responsable R&D Jérôme Despesse pour faire la mise en route. Le 23 juin, pour l’émission Hors les Murs, IQOYA TALK a rempli sa mission : la 1ère utilisation du codec a été très intense, avec 7h30 de direct non-stop en connexion cellulaire, et après le festival FIL à Nantes, le tour de la Drôme à vélo du 8 au 12 juillet a eu une couverture médiatique importante. Le projet est vraiment très intéressant, unique au monde, et il apporte cette touche de fun que nous aimons bien chez Digigram."

Codecs de contribution, nouveau défi de Digigram

Le studio vélo en déplacement sur la place du village à Saint-Donat-sur-l'Herbasse
Le studio vélo en déplacement sur la place du village à Saint-Donat-sur-l'Herbasse
Le codec portable IQOYA TALK du vélo studio de Radio Méga est le premier d’une longue série de codecs de contribution : "Nous nous plaçons du point de vue du journaliste, le codec fonctionne avec un écran tactile très simple avec des icônes, comme un smartphone", ajoute Raphaël Triomphe. "Nous sommes aux prémices de la vie de cette série et la proximité que nous avons avec Radio Méga nous a permis de les accompagner pour les premiers pas de ce produit. Historiquement, Digigram a acquis sa notoriété sur le marché du codec audio IP pour des applications de distribution, nous nous lançons un nouveau défi avec le marché de la contribution."
Digigram a conçu en interne ce nouveau codec IQOYA TALK : "Au tout début du projet, nous avons collaboré avec une agence de design, car nous voulions maximiser l'ergonomie, la fonctionnalité, et « l’utilisabilité » de notre produit. Nos équipes R&D se sont occupées ensuite de la conception électronique, hardware et firmware, puis de la fabrication", précise Raphaël Triomphe. "IQOYA TALK est le premier produit de notre offre complète de contribution que nous allons lancer. « One IP Audio solution », c'est son nom, regroupe une gamme de codecs audio IP rackables, une application mobile, ainsi que des applications qui permettent de contrôler et monitorer une flotte de codecs."
L’audacieux studio vélo imaginé par la station drômoise Radio Méga, équipé du tout nouveau codec portable de Digigram : une belle rencontre et un pari gagnant qui a un bel avenir. 

Bastien Enard en interview avec le codec Iqoya Talk dans le studio vélo, à Chabeuil
Bastien Enard en interview avec le codec Iqoya Talk dans le studio vélo, à Chabeuil



Emmanuelle PAUTLER
Journaliste spécialisée technologie, rédaction des articles du cahier technique dédié chaque mois à... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 12:00 Majelan : un podcast avec Maïtena Biraben