La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Et si vous deveniez journaliste ?

Rédigé par le Mercredi 9 Mai 2018 à 07:48 | modifié le Mercredi 9 Mai 2018 à 07:48



L’École de journalisme de Toulouse (EJT) est un établissement privé qui forme chaque année des journalistes. La formation se déroule sur 19 mois. Depuis la rentrée 2016, l'EjT propose, en parallèle de la formation initiale, la formation par apprentissage pour les candidats. Mais la profession fait-elle toujours rêver ?


Pierre Ginabat est le directeur de l’EJT, l’école de journalisme de Toulouse
Pierre Ginabat est le directeur de l’EJT, l’école de journalisme de Toulouse
LLPR - Cette profession a-t-elle un avenir à l’heure d’internet et des réseaux sociaux ?
PG -
Bien entendu. J’aurais même tendance à vous dire plus que jamais. Grâce aux supports que vous évoquez. Aujourd’hui circulent sur tous les réseaux à chaque seconde des milliers d’informations. Quasiment aucune n’est vérifiée. Le rôle du journaliste qui consiste justement à authentifier et recouper ses sources est essentiel pour apporter une information fiable et de qualité au public que ce soit en radio , en presse écrite, en télé ou sur le web.

LLPR - Quels conseils peut-on donner aux jeunes passionnés qui souhaitent s’orienter dans cette voie ?
PG -
De nombreux chemins mènent au journalisme. C’est l’un des métiers les plus ouverts. La tendance depuis quelques années est tout de même de passer par une école. Au-delà des fondamentaux et de la qualité d’écriture il est impératif de maîtriser l’ensemble des supports. C’est ce que nous leur apprenons. Nous formons des journalistes plurimédia.

LLPR - Et comment intègre-t-on une école de journalisme ?
PG -
Il y a une pléiade d’écoles, mais seules 14 sont reconnues par la profession en France. L’intégration se fait par concours. Le notre se compose de six épreuves écrites + deux à l’oral, dont une en langue étrangère. La spécificité de l’EJT réside dans le fait que tous les candidats passent l’oral, ce qui permet à certains de mettre en valeur des qualités "radiophoniques" que l’on ne décèlerait pas nécessairement à l’écrit.

LLPR - Quand le concours a-t-il lieu ?
PG -
Traditionnellement fin mai. Cette année les 28, 29 et 30 mai.

LLPR - On peut encore s’inscrire ?
PG -
Oui, mais il faut se dépêcher. La clôture des inscriptions est au 18 mai (lire ICI).


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Août 2018 - 12:39 Un nouveau duo pour la pré-matinale de RMC