La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Clémentine Galey, profession podcasteuse

Rédigé par le Lundi 25 Février 2019 à 08:21 | modifié le Lundi 25 Février 2019 à 08:21



En moins d'un an d'existence, le podcast 100% autoproduit de Clémentine totalise jusqu'à 80 000 écoutes par épisode. En moins d'un an d'existence, chaque épisode de Bliss-Stories totalise entre 50 000 et 80 000 écoutes, ce chiffre ne cesse de grandir et Clémentine est devenue l'une des figures emblématiques de cet incroyable phénomène du podcast français.


En avril dernier, Clémentine Galey créée Bliss-Stories : un podcast qui recueille les témoignages sans filtre de femmes influentes ou anonymes qui racontent leurs expériences de maternité, formant une collection d'histoires singulières. Cette directrice de casting possède un véritable don pour créer un espace de confiance dans lequel chacune peut livrer cette part d'intime en toute simplicité. Comme beaucoup de podcasts aujourd'hui, Bliss-Stories est un media 100% home-made et autoproduit. Portée par sa passion pour les sujets liés à la maternité, Clémentine réalise seule ses interviews et ses montages. Le ton inédit de Bliss-Stories, mêlant bienveillance et honnêteté, qui fait la chasse aux clichés et aux sujets tabous, trouve très rapidement son audience qui ne cesse de grandir.
Ce nouveau media en pleine expansion permet aux personnes interviewées de bénéficier d'une belle exposition avec une audience importante et qualitative, l'occasion de mettre en avant leur histoire, leur projet, leurs idées... Mais qu'en est-il des personnes derrière le micro ? Quelles sont leurs motivations pour se lancer dans cette nouvelle forme d'entreprenariat en créant un media de A à Z ?


La motivation première de Clémentine était de répondre à l'un de ses propres besoins : avoir un espace d'écoute et de parole sans filtre dédié à la maternité, avec un ton décomplexant pour permettre aux femmes d'être informées sur des sujets parfois tabous. Ce ton différent, très intime, a rapidement trouvé son audience et les femmes sont de plus en plus nombreuses à écouter les témoignages. "Je reçois chaque jour des dizaines de témoignages poignants de femmes qui me remercient pour mes podcasts et me proposent parfois de raconter leur histoire. Cette confiance qu'elles m'accordent me touchent énormément, je ressens beaucoup de bienveillance et un fort esprit de sororité au sein de ma communauté. C'est ce sentiment d'utilité publique qui me pousse à vouloir continuer et intensifier le développement de Bliss-Stories" explique Clémentine Galey.

26 millions de consommateurs potentiels

Le podcast natif est en train de prendre de plus en plus d'ampleur en France. Même s'il n'existe encore aucune mesure d'audience commune et certifiée, un récent sondage Opinion Way affirme que 39% des Français écoutent régulièrement des podcasts soit 26 millions de consommateurs potentiels. Le studio indépendant de podcast "Nouvelles Ecoutes" annonce quant à lui 1.2 millions de téléchargements par mois. Ce nouveau type de media séduit particulièrement les jeunes audiences, 76% des 16-24 ans ont déjà écouté un podcast et 29% en écoutent régulièrement. À l'ère où il est de plus en plus difficile d'obtenir une attention qualitative de son audience, le podcast est véritablement une nouvelle manière de capter l'attention du public.

Avec une durée variable entre quinze minutes et plus d'une heure trente le taux de conversion du podcast est très élevé : 81% des podcasts téléchargés sont véritablement écoutés.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Décembre 2019 - 11:55 Le "Nostalgie Magic Tour" récolte des jouets