La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Talkers réinvente la radio parlée pour en faire un réseau social

Rédigé par le Jeudi 21 Février 2019 à 09:23 | modifié le Jeudi 21 Février 2019 à 09:23



Aujourd'hui, ce sont près de 7 millions de Français qui écoutent la radio sur un support digital mais c’est surtout l’univers des podcasts qui attire de plus en plus d'adeptes avec près de 4 millions d’auditeurs. Ces utilisateurs ont maintenant une double demande : profiter d’une écoute sur mesure et pouvoir prendre part au débat. Deux entrepreneurs français ont relevé le défi et lancent le service Talkers.



Jean-Baptiste Penent a fabriqué son premier émetteur FM à l’époque de l’émergence des radios libres. Passionné par la liberté d'expression depuis ses 12 ans, il ne trouvait plus de radio généraliste lui correspondant totalement. Alors avec son associé, Toufic Zayed, ils décident de fonder la radio qui correspond à chacun, où les émissions sont comme les posts Facebook que l’on pourrait commenter, liker et partager avec sa communauté où chacun peut créer sa propre grille de programme adaptée à ses goûts et où tous peuvent y parler et être entendu. Dès sa naissance, Talkers a donc été pensé comme un réseau social.


L’application Talkers, disponible sur iPhone, Android et web propose à chacun d’écouter à tout moment des podcasts, dans un flow adapté à ses goûts, mais aussi de créer ses propres podcast en s’enregistrant et en les diffusant. La dimension sociale de Talkers se veut unique : en plus d’en écouter et d’en créer, l’application permet de découvrir, partager, liker et commenter les podcasts, entre amis. Talkers devient ainsi le premier réseau social de la parole. "C’est comme une évidence : l’avenir des émissions radio est de passer du poste de radio… au réseau social de la parole" souligne Jean-Baptiste Penent.

Le "Youtube du podcast"

Après la France, ces entrepreneurs vont lancer l’application aux USA, dès cette année. À terme, ils ambitionnent de permettre à tous les podcasteurs du monde de pouvoir vivre de leurs créations sonores. En devenant le "Youtube du podcast" et en partageant les revenus des publicités jouées avant les podcasts, c’est toute une nouvelle économie autour de l’audio qui va pouvoir voir le jour. "Aujourd’hui il y a déjà des Youtubers, demain il y aura des Talkers, qui diffuseront leurs talks et en vivront" indique pour sa part Toufic Zayed.
L'application, dont nous consacrerons une article dans le prochain magazine La Lettre Pro de la Radio, a été couronnée "meilleure application de podcast" aux SMA Adwards.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 08:45 Le MAG 114 - CI Média : indépendante et efficace €