La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Publicité : le média radio en progression sur 2019

Rédigé par le Lundi 23 Mars 2020 à 08:30 | modifié le Lundi 23 Mars 2020 à 08:30



Le BUMP (Baromètre Unifié du Marché Publicitaire) dresse un bilan du secteur pour l'année 2019. La radio confirme sa bonne dynamique, en hausse sur tous les indicateurs, mais portée par le digital, selon les chiffres de Kantar, France Pub et IREP révélé avant-hier.



Les recettes publicitaires nettes totales du marché en 2019 sont en progression de +2,6% par rapport à 2018 à 15,062 milliards d'euros d’après les données du BUMP de l’IREP, France Pub et Kantar, révélés hier. Le digital dans les médias traditionnels (télévision, radio - hors audio digital-, presse, publicité extérieure) affiche également une croissance très importante, en hausse de 10,2%, mais reste encore marginal avec seulement 4,2% des recettes publicitaires au total. 
Le média radio enregistre une hausse de +1,7%, en recettes publicitaires, à 714 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2019, contre 702 millions d'euros en 2018.



835 millions d'euros d'investissement en radio

Une performance qui dénote avec la télévision qui enregistre une baisse de 0,7%, une première depuis 2013, et surtout de la presse qui poursuit sa chute avec -4,1%. Le cinéma bondit de 8,3%. La publicité extérieure est également en bonne forme, en hausse de 3,6%, porté par l'affichage digital qui explose avec +20,5%. Les investissements des annonceurs ont progressé de 1,5% à 33,8 milliards d'euros. Dans ce contexte, 65 994 annonceurs ont pris la parole sur l’ensemble des médias (traditionnels, digitaux, social mobile) en 2019, dont 69% (45 524) ont été attirés par les seuls médias digitaux (dont 43% sur Facebook). 3218 annonceurs ont annoncé en radio, pour un investissement de 835 millions d'euros, en hausse de 1,4 %. Le média détient 2,5 % de part de marché.

Au global, l’analyse des annonceurs souligne le net désengagement de Lidl en 2019, après deux années consécutives de fortes croissances qui lui ont valu le 1er rang des annonceurs de France. Ce repli a profité à E.Leclerc malgré une légère baisse de sa pression publicitaire annuelle. Les autres distributeurs leader que sont Carrefour et Intermarché ont augmenté leurs enveloppes budgétaires sur l’année. Les constructeurs automobiles observent des évolutions contrastées avec toutefois une année positive pour Renault et Citroën. Seul annonceur de la grande consommation dans le top, Procter & Gamble a réduit ses communications publicitaires en 2019.




François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio et responsable du magazine Le POD., premier guide du... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).