La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Plusieurs grands dirigeants des radios vont ouvrir le Salon de la Radio

Rédigé par le Lundi 21 Janvier 2019 à 07:19 | modifié le Lundi 21 Janvier 2019 à 07:20



Pour la 16ème édition, le Salon de la Radio et de l'Audio Digital s'ouvrira ce jeudi 24 janvier avec une grande table ronde inédite réunissant six grands dirigeants : Laurent Guimier (Europe 1), Vincent Giret (Radio France), Maryam Salehi (NRJ), Marie-Christine Saragosse (RFI), Jean-Eric Valli (Les Indés Radios). Ils débattront, à partir de 10h30, autour d'une question : "Quels atouts pour la radio en 2019 ?".



Plateau de choix pour l'ouverture du Salon de la Radio et de l'Audio Digital qui débute ce jeudi 24 janvier pendant 3 jours à la Grande Halle de la Villette à Paris (badge et infos : cliquez-ici)
A partir de 10h30, six dirigeants des plus grands groupes de radios ont accepté de se prêter au jeu de la table ronde d'ouverture et tenter de répondre à cette question "Quels atouts pour la radio en 2019 ?". Vincent Giret (directeur de franceinfo), Laurent Guimier (vice PDG d'Europe 1, Virgin Radio, RFM), Frank Lanoux (NextRadioTV / Altice) Maryam Salehi (directrice générale déléguée de NRJ Group), Marie-Christine Saragosse (France Medias Monde) et Jean-Eric Valli (Les Indés Radios) échangeront autour des thématiques suivantes. Une bonne entrée en matière avant le début des conférences.

Les thématiques abordées

  • Comment les groupes de radios s’adaptent-ils à la concurrence des médias digitaux, notamment les GAFA, sur l’aspect éditorial et technologique ? 
  • Comment arriver à constituer un front uni des groupes de radios / médias ? 
  • Quelle régulation, le CSA doit-il se réformer ?
  • Doit-on revoir certains cadres réglementaires ? 
  • Quelle monétisation pour les nouvelles offres digitales pour les radios ?
  • Quelle place pour l’image dans la production radiophonique ?
  • Va-t-on vers un modèle hybride ou la radio / audio va-t-elle garder ses spécificités ? 
  • Quelle mesure d’audience pour succéder à la 126 000 radio ? Le watermarking est-il la bonne solution ? Doit-on aller vers une mesure globale (radio / tv / web) ? 
  • Quel modèle pour la diffusion ? Quel avenir pour le hertzien ? Doit-on éteindre la FM au profit du DAB+ ?
  • Quotas francophones : quel modèle gagnant gagnant pour la production française vs radios ? 
  • Enfin, la défiance des Français face aux grands médias. La radio est-elle préservée ? Pourquoi ? 


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >