Médialocales 2018 : ce qu'il faut, aussi, retenir

Rédigé par le Vendredi 27 Juillet 2018 à 07:37 | modifié le Vendredi 27 Juillet 2018 à 08:42



Depuis hier, il y a ceux qui fanfaronnent. Et, il y a les autres, tout aussi nombreux qui font profil bas. Tous les ans, l'enquête Médialocales traîne son lot d'heureux et de malheureux. Alors, on ne pointera pas ici les mauvais élèves parce que, vous le savez, c'est pas le genre de la maison. Juste quelques résultats parfois très spectaculaires.


France Bleu Périgord cartonne aussi sur les réseaux sociaux. Avec 80 797 fans sur Facebook, France Bleu Périgord est la deuxième page Facebook locale du réseau France Bleu © Benjamain Fontaine / Radio France
France Bleu Périgord cartonne aussi sur les réseaux sociaux. Avec 80 797 fans sur Facebook, France Bleu Périgord est la deuxième page Facebook locale du réseau France Bleu © Benjamain Fontaine / Radio France


D'abord, rappelons que le Limousin est la région en France qui enregistre la plus importante audience cumulée : 84.8%. Suivent le Poitou-Charentes (84.6%) et la Franche-Comté (84.0%). Quatre régions passent le cap des 3 heures de durée d’écoute par auditeur : la Champagne-Ardenne (3h08), la Franche-Comté (3h03), le Centre (3h00) et la Lorraine (3h00). Deux résultats spectaculaires, en audience cumulée : 27.8% pour France Bleu Creuse et 25.8% pour France Bleu Périgord ! Les deux stations sont habituées à ce genre de record mais franchement cela doit être mentionné. Pour France Bleu Périgord, ce sont chaque jour 91 900 auditeurs qui sont  à l'écoute pour une DEA de 137 min et une part de marché qui culmine à 22.9% !

Des scores parfois très hauts

Chez les radios indépendantes, Oui FM enregistre une forte hausse, la plus forte hausse des 131 stations, avec un gain spectaculaire de  99 000 nouveaux auditeurs en un an pour un total de 356 100 auditeurs/jour. Delta FM réalise un score de 30.3% à Dunkerque. Dans le département de l'Aveyron, Totem réalise une audience cumulée de 25.2%. À Castres, le réseau régional 100% génère dans la ville une audience de 27.5%, loin devant toutes les autres radios.
Alouette garde son titre de première radio régionale de France avec 466 000 auditeurs/jour. Elle est suivie par Latina (385 000), par Oui FM (356 100), par Contact FM (344 800) et par Radio Scoop (319 600). Dans le Top 10 apparaissent également Generations, Radio FG, Jazz Radio, Hit West et Vibration.

De villes en villes

RMC est la première radio à Marseille avec 12.6%. France Inter (15.1%), RMC (12.9%) et franceinfo (11.6%) sont les radios les plus écoutées à Toulouse. À Nantes, France Inter est largement devant avec 17.4%. À Brive-la-Gaillarde en Corrèze, NRJ "performe" avec 19.9% d'audience cumulée ! France Inter signe un excellent 18 points à Aix-en-Provence, un score quasi-identique pour les villes d'Angers et d'Annecy. Skyrock enregistre une audience cumulée de 17.5% à Boulogne-sur-Mer.

Les radios associatives dans la course

À Nantes, la radio locale SUN se hisse au-dessus des 2 points pour 1.3 point en Loire Atlantique. En Haute-Vienne, RMJ signe 1.9 d'audience cumulée. À Bayonne, Radio Bonne Humeur est à 2.1, Radio des Boutières génère 1.6 d'audience cumulée en Ardèche. La radio locale RDC en Charente est à 1.3. Dans le Gard, RAJE génère 1.4 et Azur FM enregistre 1 point dans le département du Haut-Rhin alors que FM 43, en Haute-Loire, réalise 1.5 d'audience cumulée. 
Alors certes, c'est beaucoup moins que les têtes de réseaux ou que certaines radios indépendantes mais cela prouve une chose : qu'il y a dans nos départements, un vrai savoir-faire et surtout un éditorial qui parviennent à convaincre un public. C'est d'autant plus méritant pour des "petites" radios situées sur cette diagonale du vide. Bien que présentes sur des zones moins peuplées et souvent éloignées des principaux pôles urbains, elles parviennent à fédérer un public souvent curieux et toujours fidèle.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:18 Une progression d'audience de 26% pour Flash FM