La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Le podcast a trouvé sa place dans le quotidien des Français

Rédigé par le Mardi 12 Octobre 2021 à 07:29 | modifié le Mardi 12 Octobre 2021 à 07:29



À quelques jours de l’ouverture de la 4e édition du Paris Podcast Festival à la Gaité Lyrique, la 3e édition de l’étude CSA/HavasParis dévoile son baromètre 2021 du rapport des Français au podcast natif. Avec cette année, un volet "qualitatif" en partenariat avec PodInstall pour mieux comprendre les comportements des auditeurs...



Entre bouche-à-oreille, soif d’apprendre ou recherche de personnalités inspirantes, les Français confirment que le podcast est bel et bien devenu une pratique culturelle ancrée dans leur quotidien. L’étude 2021 observe ainsi une forte évolution des courbes d’écoute en deux ans, et ce, chez tous les publics : près de 10 points d’évolution sur l’ensemble du panel interrogé entre 2019 et 2021 (et sur un
an, entre 2020 et 2021 : + 11 points chez les cadres, +6 points chez les – de 35 ans, + 5 points dans les foyers avec enfant(s). L’écoute de podcasts natifs concerne désormais 1/3 des Français de 18 à 64 ans...

Le podcast est devenu un véritable réflexe : près de 80% des auditeurs hebdomadaires déclarent que le podcast fait partie de leur quotidien (contre 74% en 2020) avec une montée en puissance très forte des contenus jeunesse (+10 points en seulement un an), une habitude probablement liée à la période pandémique, pendant laquelle les parents ont préféré l’écoute aux écrans.

Le podcast rend-il intelligent ?

D’abord un média qui fait du bien : se rapprocher, mieux s’entendre avec les autres et avec soi-même, le podcast natif permet aux auditeurs de gagner en bien-être. 69% des auditeurs hebdomadaires estiment que le podcast permet de se réconcilier avec soi-même et 82% que c’est un moyen de se recentrer sur soi. Un moment qui permet, selon les personnes interrogées, de "se poser" avec une écoute plus concentrée que les années précédentes : près de 15 % déclarent même ne rien faire d’autre quand ils écoutent un podcast (une augmentation de 6 points vs 2020).
Ensuite, le podcast natif permet de gagner en ouverture d’esprit et de nourrir les conversations. 86% des auditeurs estiment que le podcast est un moyen de s’ouvrir aux autres. Par exemple, l’engouement pour une même émission peut devenir un sujet d’échange, de débat et ainsi renforcer les liens avec son entourage. 84% estiment que l’écoute de podcast les a déjà éclairés sur des sujets de société. Ce nouveau média va même plus loin : 74% déclarent avoir changé d'avis ou de regard sur un sujet après l’écoute d’un podcast.

Vers un débat apaisé pour 2022

Pour les entreprises, le podcast serait-il le nouveau média de l’influence positive ? En effet, les podcasts peuvent impacter positivement l’image des marques qui en proposent. 87% des auditeurs hebdomadaires estiment que proposer des podcasts est un bon moyen de communiquer pour une marque. Et 78% seraient intéressés pour que les marques ou les entreprises qu’ils aiment proposent leurs propres podcasts. Les podcasts de marque peuvent aussi inciter à l’engagement : se renseigner, changer d’avis, acheter…
Plus globalement, à travers les podcasts natifs, une multiplicité d’interlocuteurs et de sujets sont accessibles, permettant aux auditeurs d’accéder à des points de vue et à des situations parfois très éloignées de leur réalité. Avec 65% des auditeurs qui s’intéressent aux podcasts politiques, certaines émissions permettent alors d’avoir un regard plus nuancé, moins clivant, d’atténuer certains a priori, voire de changer d’avis… sur la Présidentielle ?

"Un véritable art de la conversation apaisée"

"Depuis sa création le Paris Podcast Festival repose sur la conviction que l’engouement pour le podcast natif n’est pas un effet de mode, mais l’émergence d’une nouvelle pratique culturelle qui repose sur l’expressivité de chacun, l’écoute attentive des récits des autres et le choix du son comme matière de création de nouveaux espaces de rencontre. Les résultats de l’étude Institut CSA, Havas Paris et Podinstall pour cette 4e édition consacrent le podcast comme un véritable art de la conversation apaisée qui s’impose comme une précieuse alternative à l’ère du clash. L’entente devient ainsi la valeur première de cette nouvelle pratique culturelle et il est important qu’un festival ouvert à toutes et tous puisse présenter à un public qui s’élargit la richesse et la diversité des podcasts natifs" ont réagi  Nina Cohen et Thibaut de Saint Maurice, du Paris Podcast Festival...


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Octobre 2021 - 08:50 RCF met La Fontaine dans un podcast

Vendredi 15 Octobre 2021 - 08:30 La SACD partenaire du programme Sounds of New York