La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio


Comme en 1981. Ou presque…

Ce mois d’octobre, qui est généralement celui de la pluie et du vent, devrait être aussi celui d’un nouvel horizon ensoleillé pour la radio métropolitaine avec le lancement du DAB+ national, ce 12 octobre. Alors que beaucoup d’auditeurs, encouragés par quelques Cassandre du secteur, se plaignent d’un relatif immobilisme de la radio, cette dernière prouve, du haut de ses 100 ans, qu’elle sait toujours évoluer. Oui, le DAB+ est une des armes pour se défendre des GAFAM. On ne reviendra pas ici sur ces nombreux avantages et qualités face à une FM moribonde, essorée jusqu’à la dernière goutte.

Pour autant, l’inquiétude domine encore chez nos voisins du plat pays, pourtant très avancé sur le déploiement du DAB+, et où les radios indépendantes exigent un soutien financier franc et massif pour effectuer, dans de bonnes conditions, cette transition numérique. Inquiétude légitime, qu’ici en France, il ne faudrait pas mettre sous le boisseau. Mais il faut toujours faire le bonheur des auditeurs malgré eux. Rien ne saurait ralentir le déploiement métropolitain, même si la période ne s’y prête pas forcément, notamment pour les radios de catégorie A qui courbent l’échine, depuis plusieurs mois.

Ce 12 octobre donc, sur l’axe Paris-Lyon-Marseille en passant par Auxerre, Beaune, Dijon, Chalon-sur-Saône, Mâcon, Valence ou Orange, l’auditeur aura accès à 25 radios nationales (19 radios privées et 6 publiques). Une offre enrichie par l’arrivée de nouveaux programmes propulsés par AirZen, BFM Radio et Skyrock Klassiks. Le CSA a même pris de l’avance sur son calendrier : "Le 12 octobre, 465 radios émettront effectivement sur le DAB+ pour une couverture d’environ 40% de la population française, alors que nous avions pensé terminer l’année à 30%. Nous pensions être à 40% en 2023 et nous serons à 50% en 2022", rappelle Hervé Godechot, dans ce nouveau numéro.

Un vent de 1981 souffle en France. Espérons qu’il maintienne cette direction le plus longtemps possible en poussant ceux qui croient encore à la radio.
 

Brulhatour

Le Mag sur le Web
Rien ne sert de faire comme les autres. Laurent Hongne, le responsable de Melody Vintage Radio, en a la certitude. La conviction de cet homme de média, c’est que "pour réussir, nous devons aller sur des créneaux de niche". Le groupe SECOM a quatre thématiques en TV : le vintage avec Melody TV, le bien-être avec MyZen TV, l’art avec Muséum TV et l’info locale avec BFMTV Grand Lille. Il en sera de même en radio. Bruno Lecluse, qui a fondé SECOM en 2001, a édité 12 chaînes de télé distribuées dans 98 pays.  
Depuis 1945, Radio Liban 96.2 FM fait rayonner la francophonie dans un pays riche en disparités ethniques, culturelles et linguistiques, situé entre Orient et Occident. Une mission de service public dont le savoir-faire compte bien se faire savoir, au pays du cèdre comme au-delà de ses frontières.  
Le souci permanent du recrutement conduit Radio France à innover. La 1re Académie d’été offre l’opportunité à des dizaines de candidats de faire leurs premiers pas dans la Maison ronde. Cette démarche entre dans le programme Égalité 360° tourné vers la diversité.  
Deux ans après avoir quitté l’ARRA, les huit radios fondatrices du Collectif des Radios Libres d’Occitanie en ont accueilli sept autres. Le Collectif prend de l’envergure pour porter la voix des radios associatives et défendre leurs intérêts devant les différentes instances.  
Deux ans après son arrivée en France, le Suédois Acast, leader mondial du podcast, s’apprête à lancer Acast + : une caisse à outils destinée aux éditeurs de podcasts, pour les aider à développer la monétisation de leurs contenus, en complément de la publicité.  
Radio Notre Dame, radio catholique et généraliste d’Île-de-France, créée en 1981 par le cardinal Jean-Marie Lustiger, suivie sur Internet dans de nombreux pays et très appréciée pour ses émissions au cœur de la spiritualité et des grands enjeux humains, s’est donné pour mission de développer des programmes destinés aux radios chrétiennes francophones dans le monde.  
À la rédaction, on a découvert ce service un peu par hasard. À La Lettre Pro de la Radio, on a voulu en savoir plus sur celui qui était derrière Komogo, un particulier, fan de radio mais toujours professionnel du secteur. L’homme souhaite rester discret sur son identité. Comme si ce site de piges était un bêta-test pour une poignée de fous de radio !  
En 2021, La Lettre Pro vous propose chaque mois le portrait d’un(e) commercial(e) radio particulièrement performant(e). Il s’agit de mettre en lumière celles et ceux qui travaillent sur le terrain, confrontés de plein fouet au quotidien de la crise. Ces acteurs essentiels à l’économie du média ont réussi à surmonter les difficultés, les annulations et reports en réalisant une performance commerciale remarquable.  
Cela fait déjà un peu plus de trois ans que le groupe de médias jeunesse Unique Heritage Media travaille sa stratégie de contenus audio. Après de premiers projets menés avec Lunii ou encore TV5 Monde, tout s’est accéléré en 2020 avec l’adaptation sonore de la collection "Mythes et Légendes". Près de six millions d’écoutes plus tard et une saison 2 diffusée en exclusivité avec Spotify, l’heure n’est plus tout à fait aux rêves mais à la concrétisation d’autres projets.  
Voici les nouveautés et les récurrents qui affichent au maximum quatre semaines de diffusion en radio et plus de 50 diffusions hebdo durant la semaine du 2 au 8 avril 2021. Trente titres sélectionnés depuis les panels thématiques Top 60 de Yacast (Dance, Groove, Pop-Rock, Rap et Variété). Une enquête HyperWorld menée du 12 au 15 avril 2021 auprès de 300 répondants âgés de 15 à 54 ans, résidant en France métropolitaine et auditeurs semaine de stations musicales nationales et Indés Radios.  
C’est sa 10e saison sur Skyrock. À 32 ans, Emeric Berco est aux commandes de l’after school (16h-20h) et assure chaque matin la grande interview de Skyrock PLM. La radio, un métier passion mais aussi une voie de salut, pour un enfant "timide maladif" que le micro a libéré.  
Jordanne FM, c’est l’histoire d’une radio qui a failli disparaître au mitan des années 2010 avant que passionnés et passion ne reprennent le flambeau avec à la clé un gain d’audience de +108% depuis 2015 et un chiffre d’affaires en progression de 20%. Dans un environnement rural, la station consolide son format axé sur l’hyper local et ses méthodes de diffusion sans oublier de regarder avec envie vers l’avenir.  
Très engagée dans l’éducation aux médias, la station tout info du service public a dû adapter, crise sanitaire oblige, sa contribution à la Semaine de la presse et des médias dans l'École. Deux gigantesques ateliers interactifs étaient organisés le 25 mars dernier, en direct.  
1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 74