La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Le MAG 114 - L’accent provençal de RFM

Rédigé par le Jeudi 26 Septembre 2019 à 08:43 | modifié le Jeudi 26 Septembre 2019 à 08:43



L’accent chantant du Sud, il ne l’a pas du tout. Mais cela ne l’empêche pas d’enchanter les après-midi musicales de RFM Provence. Christian Sègui, 49 ans, est un vieux routier de la radio. Dans une région qu’il connaît bien, puisqu’il y a grandi, il accompagne les auditeurs du Sud-Est avec le programme musical de RFM, ponctué par une animation de proximité qui fait toute la différence.


Christian Sègui, la voix de l’après-midi sur RFM Provence. © D.R.
Christian Sègui, la voix de l’après-midi sur RFM Provence. © D.R.

Chaque après-midi, c’est la même chanson. Christian Sègui est l’incarnation régionale de RFM dans la région Sud. Depuis cinq ans, il est aux manettes du décrochage local de l’après-midi sur RFM Provence (nouveaux horaires : 12h-16h depuis le 26 août). "On essaye de tirer notre épingle du jeu. C’est l’après-midi, il n’y a pas de show comme dans un morning ou en soirée. Il est probable que l’attention soit moindre par rapport au matin, par exemple. Le flux, c’est un métier en soi. Sur RFM, la priorité, c’est la musique, avec de petites touches locales. On les accompagne, on les divertit, on les informe. Est-ce que ce job est sympa pour un jeune animateur qui rêve d'adrénaline ? Pas sûr !" L’animateur a de la bouteille ! 38 ans de radio.


Pas un pirate, mais presque. Il débute en 1981 sur Aubagne FM avant de passer 12 ans sur Radio Sud Contact à Marseille (devenue Radio Service). Dans les années 90, il officie sur Skyrock Marseille, RTL2 Vaucluse à Tarascon qu’il quitte lorsque la radio déménage à Montpellier. C’est trop loin de la Canebière ! Il revient donc à Marseille, sur Radio Star début 2010 et rejoint RFM Provence en 2014.

Incarner la marque dans sa région

Christian Sègui est bien plus qu’un simple animateur de flux. Il est une sorte de miroir, dans lequel l’auditeur va se reconnaître, va reconnaître sa région. L’animateur de province est le faire-valoir de son territoire. En étant sur le terrain, il est forcément plus au fait des réalités qu’un animateur parisien. "On sait s’il fait chaud ce jour-là, ou si la circulation est fluide. Cela demande d’être impliqué dans la vie locale de sa région, Marseille et Avignon en l’occurrence", ajoute Christian Sègui, qui est à l’affût de tout : bons plans, idées de sorties, animations… et il utilise cette matière première pour alimenter ses "speaks" sur l’antenne. Trois interventions chaque heure, c’est le minimum. Une à l’heure et deux autres avant chacun des écrans publicitaires. La programmation musicale arrive directement de Paris. Là-dessus, aucune marge de manœuvre. "La musique, c’est un métier. On n’arrive pas avec ses disques : il y a un programmateur musical. Tous les animateurs locaux de RFM font la même émission avec les mêmes musiques. Ce qui change, c’est le contenu régional. Tous les Buffalo Grill de France servent la même nourriture, il n’y a que l’accent du serveur qui change !"

Animateur… et relais promotion

L’autre facette de son job : relais promotion. L’animateur représente la marque RFM auprès des partenaires. "On est apporteurs d’idées sur ce qui concerne notre région. RFM est une radio familiale, je dois être au courant de tout ce qui concerne papa, maman, les enfants. Cela me permettra de relayer les bons plans, de susciter des partenariats et d’offrir des cadeaux aux auditeurs. Je déniche, puis la responsable promo régionale prend le relais."
 
On a moins d’heures locales que les radios locales, mais au final, on peut être plus local qu’elles.

3 questions à... Christian Ségui

LLPR - Comment voyez-vous votre travail face à celui d’un animateur sur une radio locale ? 
CS -
Pour avoir travaillé des deux côtés, je pense qu’il y a plus d’implication lorsque l’on est sur une radio nationale en décrochage local. Les interventions sont plus ciblées. Sur une radio locale, il y a beaucoup plus d’interventions, alors on va chercher une info insolite sur la naissance d’un saumon à deux têtes en Islande. 

LLPR - Quel est le lien avec l’auditeur ? 
CS -
 À travers les jeux à l’antenne. Il y a aussi un lien très fort sur Facebook. La page RFM Provence rassemble 40 000 abonnés. Sans prétention, nous sommes très largement devant les pages locales de Virgin Radio, NRJ, RTL2 ou Chérie FM.

LLPR - Pour ou contre le changement d’horaires à la rentrée ? 
CS -
Chaque horaire a ses avantages. On va devoir manger plus tôt, mais on aura plus de temps à 16h pour le relationnel avec les partenaires.

Contact

RFM Provence 
49 quai des Belges 
13001 Marseille 
Tél. : 04 91 57 08 09 
rfm.fr 
facebook.com/RFMprovence



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).