La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

La 126 000 Radio donne le ton de la saison

Rédigé par le Mercredi 20 Novembre 2019 à 09:00 | modifié le Mercredi 20 Novembre 2019 à 09:01



Finalement, et en y regardant de plus près, la place de Première radio de France est occupée par deux stations : France Inter en audience cumulée et RTL en part d'audience. Et dans le milieu, on vous le rappelle une énième fois, c'est le critère de la part d'audience qui fait autorité, principalement chez les annonceurs…



Les chiffres publiés ce matin par Médiamétrie ne font pas la saison mais donnent le ton de ce qu’elle sera : France Inter (11.7 avec 12.5 de PDA) et RTL (11.4 avec 12.6 de PDA) devraient logiquement se tirer la bourre jusqu’en juin prochain et se disputer, probablement avec âpreté, la très convoitée première place qui résonne toujours très positivement dans l’esprit des auditeurs potentiels. Nul doute que les deux stations vont occuper le terrain, autrement dit l’actualité de la Planète Radio, et éclipser toutes les autres, sauf bien sûr, Europe 1 (5.2 avec 4.1 de PDA) derrière France Bleu (6.0 avec 5.7 de PDA), le réseau local de Radio France lui-même derrière RMC (6.8 avec 5.8 de PDA).


Europe 1. Ah ! Voilà enfin un os à ronger ! C’est la mode. La norme d’aujourd’hui. La radio de Lagardère fait grise mine en ce début de saison, le museau dans ses chaussures. Car là-bas, c’est le Chamboule-tout depuis des mois sans véritable succès à la clé… Et le Chamboule-tout, ce n’est généralement pas ce qui fait monter l’audience cumulée encore moins la part d’audience. Dans un contexte d’audiences morcelées, cela aurait même l’effet inverse.

1 126 000 auditeurs se font la malle

42 674 000 auditeurs en septembre-octobre 2018 contre 41 548 000 en septembre-octobre 2019. Le solde est donc très largement négatif. La radio perd, encore des auditeurs, plus d’un million, et donc, les radios aussi. Toutes, sauf une dans la catégorie des Généralistes : France Inter qui passe de 11.5 (6 258 000 d’auditeurs) il y a un an, à 11.7 (6 369 000 d’auditeurs) sur cette vague de rentrée. Une sortie de route pas forcément étonnante. Déjà que la saison passée s’était terminée par un tonneau, le début de celle-ci se termine donc dans le fossé. Alors, on ne va pas ici jouer les Cassandre mais on peut déjà parier que cette saison 2019-2020 sera, comme la précédente, poussive… Une annus horibilis en perspective pour la radio face à une audience qui continue de se morceler. Demandez aux jeunes ados autour de vous quels rapports ils entretiennent désormais avec la télévision ou avec la radio… C’est, presque, terrifiant.

NRJ fait de la Résistance

Au milieu de ces nouveaux comportements d’écoute, le vaisseau amiral de NRJ Group tient le cap : 9.7 en audience cumulée pour 6.3 de PDA. Chérie FM grappille un dixième de point passant de 3.5 à 3.6. Nostalgie passe de 6.3 à 6.1 mais reste une valeur sûre sur le marché de la radio comme Skyrock qui perd néanmoins un demi-point dans la tempête. Virgin Radio ? 4.3 ce matin contre 4.1 il y a un an. D’autres valeurs sûres dans la catégorie des Programmes Thématiques : France Culture (2.9), franceinfo (7.9), France Musique (1.6) et Radio Classique (1.9) au public ultra-ciblé et donc ultra-fidèle.

Et puis, FIP qui arrive dans cette 126 000 Radio avec 1.1 d’audience cumulée mais surtout avec 2h11 de DEA, troisième meilleure DEA derrière RTL (2h21) et France Inter (2h17). Ça, c’est un beau résultat.  Pas loin, il y a aussi la DEA des 569 radios associatives : 1h50 mieux que RMC et Europe 1 et mieux que toutes les Musicales. C’est peut-être dans ces directions qu’il faut creuser pour remonter des fondations solides et durables face à un marché qui ne fait absolument plus de cadeau à ses acteurs...


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Décembre 2019 - 12:25 Un podcast d'investigation pour Binge Audio

Vendredi 13 Décembre 2019 - 09:00 C'est, presque, déjà Noël à Radio France