La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Kantar dévoile ses prédictions pour 2022

Rédigé par le Lundi 29 Novembre 2021 à 08:20 | modifié le Lundi 29 Novembre 2021 à 08:20



Ce qu'il faut retenir de ce rapport d'une soixantaine de pages ? En 2022, le contenu devrait tenir une place centrale. La pandémie jouera encore les trouble-fêtes. 2022 devrait être aussi, selon Kantar, l'année du sport. Et l'empreinte carbone devrait encore davantage être prise en compte par les acteurs d'un vaste secteur...



Premier axe, les statistiques relatives au streaming vidéo qui sont impressionnantes, ce qui explique pourquoi il occupe désormais une place centrale dans l’univers média. Pour Kantar, 3 pistes se dégagent pour 2022 : "les abonnements VOD ne seront plus le seul fleuron des médias, les diffuseurs vont reprendre le dessus et le contenu sera roi, et ceux qui le possèdent pourraient devenir encore plus riches". Deuxième axe : "re-penser le e-commerce". Les tendances et solutions à venir annoncent une refonte majeure du marketing en ligne… Pour Kantar en 2020 : "aucune solution unique ne remplacera les cookies, les données issues de panels seront réévaluées et ce sera de début de la fin pour une expansion incontrôlée des géants de la technologie"...

Une nouvelle approche des données

Troisième axe, l'année 2022 devrait également engager une nouvelle approche des données. Ainsi, "la veille stratégique et concurrentielle va devenir un enjeu majeur, les expérimentations avec des données first-party seront essentielles, les marques vont enrichir le ciblage comportemental avec une vision granulaire de la consommation médias des populations et de leurs relations aux marques et les stratégies data ambitieuses vont tirer leur épingle du jeu".
Le quatrième axe concerne la performance media et le marketing qui se placera comme "un terrain de jeu en expansion pour les marques".

Une année exceptionnelle pour le sport

Enfin, la pandémie jouera encore les trouble-fêtes. Il faudra "investir pour survivre, un bon équilibre offline et online aidera les annonceurs à atteindre un meilleur rapport qualité/prix pour leurs campagnes, 2022 sera une année exceptionnelle pour le sport, 2022 devrait commencer à faire évoluer la situation et voir l’efficacité et la réceptivité des publicités en ligne augmenter. Les plans médias ne seront plus seulement axés sur la diffusion, la fréquence et les résultats. L’empreinte carbone sera tout aussi importante"...

Le rapport est accessible ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Décembre 2021 - 14:40 Le MAG 138 - Pastureau-Vizorek, serial twitcheurs ? €