La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Excellent démarrage du DAB+ en Belgique

Rédigé par le Jeudi 13 Février 2020 à 08:17 | modifié le Jeudi 13 Février 2020 à 08:17



Les résultats de la deuxième vague de l’étude IPSOS dédiée à l’évolution de l’écoute des différentes plateformes de distribution du média radio en Fédération Wallonie Bruxelles, menées par maRadio.be démontrent un excellent démarrage de la radio numérique DAB+ sur tous les critères mesurés.



En matière de notoriété spontanée, plus de 2 auditeurs sur 3 connaissent le DAB+ (soit 2.5 fois plus qu’il y a un an) et ils sont 3 auditeurs sur 4 en notoriété aidée (après avoir entendu une définition) : La campagne multimédia (radio-tv-digitale) « La FM passe au
DAB+ », "Ma radio en mieux", diffusée sur les radios FM participant aux multiplexes DAB+ (ainsi que sur leurs espaces digitaux et les chaines de télévision partenaires) et son relais dans les principales enseignes de vente de matériel audiovisuel grand public, où étaient présents une signalétique claire et des ambassadeurs du DAB+, ont contribué à l’essor de cette notoriété.


Le taux d’équipement de la population en récepteurs et autoradios DAB+ a plus que doublé en un an et fin 2019 plus qu’un quart de la population s’est déclarée être prêt à s’équiper : 9% des belges francophones déclarent déjà disposer d’un récepteurs ou un autoradio DAB+, ce qui représente plus du double de l’année dernière (4%). Les francophones sont d’ailleurs plus nombreux que l’année dernière à avoir l’intention d’acheter un récepteur DAB+. Plus d’un quart de la population francophone (26%) à l’intention d’acheter certainement ou probablement un récepteur ou un autoradio DAB+.

Le volume d’écoute du DAB+ a triplé en un an

Les personnes disposant un récepteur DAB+ sont très satisfaites et sont prêtes à le recommander : 93% des personnes qui possèdent un récepteur DAB+ sont satisfaites ou très satisfaites ou extrêmement satisfaites. En outre, 41% d’entre elles se déclarent prêtes à le recommander. Les principales raisons sont la qualité du son numérique, le fait de mieux capter sa ou ses radios, de les trouver plus facilement et d’avoir plus de choix. Pratiquement aucun consommateur disposant d’un appareil DAB+ n’est insatisfait. Notons que le volume d’écoute du DAB+ a triplé en un an, en passant de 2 à 6%. Et c’est chez les auditeurs de 25 à 44 ans que la pénétration de l’écoute de la radio en DAB+ est la plus importante.

Le DAB+ renforce la consommation du média radio

Le média radio est en pleine forme : l’étude CIM Radio comme cette étude-ci indiquent qu’il n’y a jamais eu autant d’auditeurs au sein de la population. Le niveau d’écoute total du média a même légèrement augmenté. Il diminue en FM, qui reste néanmoins encore largement la plateforme la plus utilisée, recule légèrement sur internet et est stable sur les autres plateformes à l’exception du DAB+ qui double son niveau d’audience par rapport à il y a un an. Le DAB+, qui double son volume de consommation par rapport à 2018, est donc un véritable levier de progression de l’écoute du média radio : 98% de la population qui dispose d’un récepteur ou d’un autoradio a écouté la radio au cours des derniers mois contre 82% pour l’ensemble de la population.

Des chiffres de vente de récepteurs DAB+ en forte progression

Le monitoring des ventes de récepteurs DAB+ en Belgique réalisé par le bureau d’étude GfK confirment l’excellente progression des ventes de récepteurs DAB+ en 2019 (+49% par rapport à 2018) et un net recul (-20%) des ventes de récepteurs analogiques FM. En moyenne, 27% des récepteurs vendus en Belgique en 2019 sont DAB+ (34% en décembre), ce qui représente une excellente progression par rapport à la moyenne 2018 où seulement 17% des récepteurs vendus étaient DAB+ (+59%). Au niveau des autoradios, selon le monitoring réalisé par le bureau d’étude JATO, en moyenne 41% voitures neuves vendues en Belgique sont déjà équipées de série d’un autoradio DAB+.

Pour l’avenir, on se dirige vers un taux de 100% d’ autoradios DAB+ grâce à la directive EECC, qui impose que les autoradios de toutes les voitures neuves vendues au sein de l’Union Européenne à partir 2021 soient compatible radio numérique. Cette directive qui doit encore être transposée en droit belge, peut aussi être étendue aux autres récepteurs, comme en Italie ou en France de sorte qu’à partir de 2021, quasi plus aucun récepteur ou autoradio non compatibles DAB+ devraient être mise en vente.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Février 2020 - 15:55 Ce soir, Mouv' organise la soirée Comedy Mouv'

Mercredi 26 Février 2020 - 14:15 Une campagne d’affichage pour France Culture