La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Covid-19 : La CNRA veut anticiper l'après-crise

Rédigé par le Vendredi 20 Mars 2020 à 14:35 | modifié le Mardi 21 Juillet 2020 à 16:44



La CNRA (Confédération Nationale des Radios Associatives) salue la décision du report de la date limite pour le dossier FSER 2020 mais souhaite attirer, dès à présent, l'attention du Ministère de la Culture sur les conséquences de la situation inédite que vivent les radios associatives et dont l'impact se fera sentir sur le dossier 2021.



C'est dans le dossier 2021 que les conséquences du Covid-19 et du nécessaire confinement se verront. En effet, aujourd'hui les radios ne peuvent plus développer leurs actions sur leur territoire."La plupart de nos radios assurent uniquement un service d'information et n'ont plus la possibilité de développer les actions exceptionnelles, significatives et remarquables qui leur permettent la subvention sélective. En premier lieu, l'éducation aux médias auprès des populations" fait remonter la CNRA qui signalent que les radios perdent actuellement des partenariats qui induiront inévitablement des conséquences négatives sur leur budget 2020 : "nous demandons que puisse être envisagée la reconduction automatique en 2021 du montant du nombre de points de sélective qui seront obtenus en 2020 sur la base du dossier 2019" réclame la confédération.

De façon immédiate, ne pouvant pas honorer leurs partenariats rémunérés, les radios vont avoir des difficultés de trésorerie : "nous demandons que la subvention de fonctionnement puisse être versée pour toutes les radios au plus tard au mois de juin 2020 et par anticipation". Les coprésidents de la CNRA ont écrit sur ce sujet à la DGMIC.



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 13:47 Azur FM, 25 ans après, la passion reste intacte