Cinéma : la radio, bonne dernière prescriptrice

Rédigé par le Mercredi 11 Avril 2018 à 08:38 | modifié le Mercredi 11 Avril 2018 à 09:08



Selon Médiamétrie, avec 41,8 millions de spectateurs cinéma, l’année 2017 aura séduit 300 000 individus supplémentaires malgré un nombre d’entrées en léger retrait par rapport à 2016. L'Internet, la télévision, le cinéma, l'affichage, la presse et... la radio sont les principaux prescripteurs.



 

Le spectateur de cinéma a en moyenne 38.6 ans, ce qui fait du cinéma le plus jeune des médias. Si en 2017, les Français sont légèrement plus nombreux dans les salles obscures, ils y sont en revanche moins assidus. Ainsi, le spectateur cinéma adopte un comportement de plus en plus occasionnel : en 2017, 69.4% des Français déclarent aller au cinéma au moins une fois par an, soit 1.4 point de plus sur un an. Ces spectateurs occasionnels comptent par ailleurs pour 31.6% des entrées de l’année - un chiffre en progression de près de 3 points en 3 ans - et ils comptent désormais plus que les assidus dans les entrées (32% versus 21%). De plus, les jeunes de 15 à 24 ans représentent 13.8% de ces spectateurs occasionnels, un chiffre en augmentation de 6% sur un an.

Sur près de 42 millions de spectateurs cinéma en 2017, seuls 7.5 millions ont entendu parler d’un film une semaine avant sa sortie. Et parmi ces spectateurs informés, 36% ont l’intention d’aller le voir. Pour faire venir les spectateurs en salle, il apparaît donc essentiel de développer la notoriété des films auprès du public, en amont de leur sortie en salle. Pour ce faire, l’ensemble des médias sont sollicités pour informer et séduire le plus grand nombre de spectateurs.

Et le plus faible rôle de prescription est décerné à...

C’est Internet qui, pour la première fois en 2017, joue le plus fort rôle de prescription. Avec ses sites spécialisés et la puissance des réseaux sociaux, ce média touche en moyenne 2.2 millions de spectateurs à une semaine de la sortie d’un film. Vient ensuite la Télévision, avec les émissions de plateau au sens large qui diffusent des extraits ou reçoivent les protagonistes d’un film. La salle occupe cette année la 3ème position : c’est la force de la bande-annonce qui permet à la fois de découvrir les futures sorties mais aussi et surtout de séduire un public averti. La radio arrive à la dernière place.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Juillet 2018 - 16:47 Stabilité parfaite à France Bleu

Jeudi 19 Juillet 2018 - 10:00 Une saison réussie pour M Radio