La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Christopher Baldelli : "Si RTL n’avait pas changé, elle ne serait plus leader"

Rédigé par le Mardi 4 Septembre 2018 à 08:00 | modifié le Mardi 4 Septembre 2018 à 15:24



La première radio de France, qui organise sa conférence de rentrée ce mardi soir avec le groupe M6, a été distinguée meilleure station de l’année par le Grand Prix des Médias CB News ce lundi soir. Une nouvelle récompense, pour la deuxième fois consécutive, après une année record en audience. Christopher Baldelli, le vice-PDG du groupe M6, a répondu aux questions de La Lettre Pro de la Radio.


Christopher Baldelli a reçu le prix de la meilleure radio pour RTL / Photo François Quairel
Christopher Baldelli a reçu le prix de la meilleure radio pour RTL / Photo François Quairel

LLPR - Désignée meilleure radio pour la deuxième année consécutive, RTL est-elle vraiment la meilleure station du paysage ?
Christopher Baldelli - Il faut bien en choisir une ! Et là, il n’y a pas de doute (sourire). Quand on regarde le premier prix populaire, car on est leader en audience, c’est bien RTL. Là, c’est un prix décerné par des professionnels. Et ça fait toujours plaisir d’être reconnu par les professionnels, mais ce qui nous fait vraiment plaisir c’est de l’être pour la deuxième année consécutive. D'ailleurs, je ne crois pas que ce soit déjà arrivé.

LLPR - Vous avez dit que tout avait changé en 10 ans à RTL, sauf l’équipe. Pourtant la radio supporte peu le changement… 
CB - Oui c’est vrai. Mais le monde évolue, si RTL n’avait pas changé en 10 ans, elle ne serait plus leader. Il y a plus de zapping en radio, du coup elles doivent innover. La question n’est pas de changer mais comment et pourquoi. RTL a montré qu’elle a beaucoup changé mais en demeurant fidèle à elle-même.

LLPR - Le groupe Radio France, qui a été distingué par deux prix, est très fort sur le numérique. Les radios privées comme RTL semblent plus en retrait…
CB - On peut toujours essayer de faire la radio de demain, mais faisons d’abord la radio d’aujourd’hui. On le voit bien encore à l'heure actuelle, à 90 %, nos concitoyens écoutent la radio en ligne ou en FM. Je pense que le numérique représente beaucoup d’opportunités, mais il faut une économie et des moyens. Beaucoup de radios ont développé des web radios il y a 10 ans car on disait que la FM était morte. Et nous voyons bien que ce n'est pas le cas.

LLPR - Vous lancez votre première rentrée au sein du groupe M6. Comment se passe l’intégration des radios ?
CB - Cette intégration est de nature à renforcer RTL car M6 est un groupe média puissant. On a fusionné nos deux régies et on a eu des synergies sur les coûts à travers des fonctions supports communes. C’est un actionnaire du métier, qu’il connait parfaitement, même si il n’y avait pas de radio dans le groupe.

LLPR - Le groupe RTL ne perd-il pas son identité dans le groupe M6 ?
CB - On est dans le groupe M6 depuis un an. On a démontré que la force de l’identité RTL est toujours présente. Certains avaient spéculé que cela nous affaiblirait : on sort d’une saison record en part d’audience. La grille de RTL en cette rentrée est très fidèle à notre identité.

LLPR - Yves Calvi a critiqué Europe 1 dans une interview face aux lecteurs du journal Sud Ouest. N’est-ce pas une absence de fair play ?
CB - Ça ne mérite pas de commentaire. C’est la volonté de faire du buzz, certains s’excitent sur beaucoup de choses et ça finit par passer. Yves a passé beaucoup d’années à Europe 1 qui était dirigée par Jérôme Bellay qu’il apprécie et dont il est proche. Peut-être que dans sa réflexion, il y avait un peu de ça…

LLPR - Avez-vous écouté la nouvelle grille d’Europe 1 ?
CB -  
J’écoute toujours tous les concurrents, donc obligatoirement Europe 1. Je pense qu’une grille doit s’installer dans le temps.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:17 La croissance de l'Audio Digital se poursuit