La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Coup de tonnerre

Le printemps marque le retour progressif des orages. Le premier coup de tonnerre s'est fait entendre le 15 avril dernier, lors la publication de la 3e et avant-dernière 126 000 Radio de la saison. Et quel coup de tonnerre ! On apprenait ce matin-là que la radio avait perdu 2 145 000 auditeurs en seulement un an. L'annonce a provoqué bien plus que des étincelles. Et l'arrestation d'un suspect : la Covid-19. Il est vrai que la crise sanitaire ne facilite pas la tâche des professionnels puisqu'elle modifie les comportements d'écoute et donc, impacte la mobilité des auditeurs. Pour autant, les causes de cet orage sont apparues il y a déjà longtemps.

La tendance baissière de l'audience de la radio en France ne date pas de mars 2020, même si ce processus s'est accéléré à cause du contexte sanitaire. Cette tendance baissière s'impose dès l'année 2012. Depuis, elle ne s'est jamais inversée. L'audience cumulée de la radio est passée de 82,1% en 2012 à 73,2% en 2021. Près de dix points perdus en près de dix ans.

La radio a besoin de temps long pour s'installer comme pour dévisser. Une décennie suffit amplement pour voir se dessiner des courbes et cette nouvelle période qui s'ouvre devant nous. Celle du morcellement et du tassement des audiences. Pour autant, la radio reste un média puissant grâce à ses 40 121 000 auditeurs quotidiens. Mais gageons que cet orage n'est pas encore terminé et qu'il nous réserve un autre coup de tonnerre : passer en dessous des 40 millions d'auditeurs quotidiens. Plus qu'un symbole, ce ne serait pas une bonne nouvelle, l'année où la radio fête ses 100 ans et les 40 ans de la FM.

J'ai bien ma petite idée sur les raisons de ce gros grain. La démocratisation du haut débit et la 4G, disponibles désormais dans la campagne la plus reculée, qui sont d'abord des adversaires redoutables de la radio. Ils le resteront encore longtemps. Car vraisemblablement, cette situation du "Je t'aime… moi non plus" n'en est qu'à ses débuts.
 

Brulhatour


C'est reparti pour un RadioTour



Mardi 28 Janvier 2020


Après avoir desservi six capitales régionales en 2019, l'équipe du RadioTour reprend la route en 2020. La ville de Rennes, le 9 avril, sera le point de départ de cette nouvelle tournée aux quatre coins de France. Une opération unique en Europe pour échanger entre professionnels de la radio, dans les régions.



Il n’est pas inutile de rappeler que le RadioTour est unique en Europe et donc, en France. L’an passé, pour la première fois, le Salon de la Radio et de l’Audio Digital s’est délocalisé en province : Bordeaux, Nantes, Marseille, Lyon, Lille et Toulouse. Un coup d’essai réussi grâce à l’appui technique et financier de plusieurs partenaires parmi lesquels le Conseil supérieur de l’audiovisuel, et ses relais dans les régions : les CTA. L’affluence enregistrée et les satisfecit générés ont logiquement conduit à un constat : poursuivre cette aventure hexagonale avec de nouvelles dates et de nouvelles villes. Mêmes principes fondateurs : aborder les problématiques de la radio de demain, à quelques pas des studios des radios participantes, dans une ambiance chaleureuse.

De Rennes à Montpellier

Première étape le 9 avril prochain en Ille-et-Vilaine, à Rennes, capitale de la Bretagne, un RadioTour qui donnera le coup d’envoi de cette deuxième échappée radiophonique proposée par les Éditions HF. Bien sûr, la journée offrira des tables rondes et des conférences sur la radio régionale et mettra aussi en exergue l’audience, la proximité, la stratégie digitale. Le RadioTour est aussi l’occasion pour les professionnels de se rencontrer, d’échanger et d’interroger les représentants du régulateur et les exposants.
Le programme provisoire conduira ce barnum à Strasbourg (le 6 mai), à Nancy (le 11 juin), à Paris (le 2 juillet), à Nice (le 1er octobre) et enfin à Montpellier (le 4 novembre). D’autres villes comme Grenoble, Orléans et Genève en Suisse pourraient venir muscler ce RadioTour 2020.

Expertise et savoir-faire

L’objectif du RadioTour est bien de s’inscrire dans la durée et de se positionner comme un événement complémentaire au Salon de la Radio et de l’Audio Digital. C’est également une volonté de soutenir et d’encourager les radios dans les régions, parfois éloignées des grands pôles urbains et qui constituent pourtant un maillage unique en Europe. Ainsi, le RadioTour veut partager l’expertise et les savoir-faire juridique et technique portés par des partenaires fidèles et engagés. Cette année, les CTA devraient également y prendre une place toute particulière avec, la veille de chaque RadioTour, une rencontre spécifique en prélude de l’étape du lendemain. En 2020, l’ensemble des animations durant ces journées sera gratuit et accessible gratuitement en temps réel sur la plateforme connectonair.com.

Des Broadcast days de l'autre côté de la Méditerranée

En juin prochain, les Éditions HF, avec PHF COM Maroc, proposeront une nouvelle édition du CBD : le Casablanca Broadcast Days. Durant une journée, les professionnels de la radio marocaine seront invités à participer aux ateliers et aux conférences dans le cadre de ce salon de référence de la radio et de la TV au Maroc. La 6e édition aura lieu en juin à Casablanca. Infos sur broadcastdays.com.
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Janvier 2020 - 19:10 Les "sociétaires" du Salon de la Radio €