La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Belgique : Sud Radio n'organisera pas de concert à Mons

Rédigé par le Lundi 9 Mai 2022 à 06:35 | modifié le Lundi 9 Mai 2022 à 06:35



La Ville de Mons a attribué le marché de l’organisation du concert d’ouverture des festivités du Doudou à l’opérateur public RTBF. RMP et son média Sud Radio estiment "inapproprié, injuste et profondément incorrect de voir son organisation depuis 30 ans confiée à un tiers, sans même lui donner la possibilité de participer à l’appel d’offres".



"Nous avons appris que la Ville de Mons avait attribué l’appel d’offre pour l’organisation du concert d’ouverture des festivités de la ducasse à la RTBF. Nous précisons que nous n’avons pas été consultés par la ville de Mons dans le cadre de cet appel, qui était une "procédure négociée, sans publicité préalable". Depuis 1992, nous organisons ce concert et dès 1996, nous avons proposé au Bourgmestre de l’époque d’ajouter un jour aux festivités du Doudou avec notre concert du vendredi soir. Celui-ci s’est développé au fur et à mesure des années, pour atteindre la réussite que tout le monde reconnait : plus de 30.000 personnes sur la Grand-Place de Mons qui est occupée à son maximum" explique Sud Radio.

Sud Radio non consultée

"Dès son arrivée en 2019, Nicolas Martin (le Bourgmestre de Mons NDLR) a décidé de mettre en concurrence notre concert. Nous avions été consultés et nous avions remporté le marché. Aujourd’hui, il décide d’octroyer un budget de 60 000 € à l’organisateur potentiel en transformant le marché en "concert et diffusion télévisée" mais il ne nous consulte plus. Par principe, cette année, aucune autre Radio privée n’a répondu à l’appel d’offre car les médias privés essaient de respecter les initiatives de chacun et l’ancrage de Sud Radio dans le Hainaut. Nous constatons donc que la ville de Mons donne enfin du budget pour l’organisation et, dans le même temps, nous exclut de ce marché, alors que nous en avons déposé le concept et que nous offrons depuis 30 ans gratuitement le concert et la promotion aux montoises et montois" ajoute la radio.

"volés et dépossédés"

"Cette situation nous impacte économiquement et émotionnellement. Nous ne pouvons pas concevoir qu’un tel mépris puisse exister face à notre société. Alors que nous devrions nous sentir soutenus, spécialement à la sortie d’une crise sanitaire et économique sans précédant, nous nous estimons volés et dépossédés d’un investissement majeur que nous avons consenti depuis plus de 30 ans" conclut la radio.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Mai 2022 - 11:30 One FM prépare sa "One FM Star Night"