La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

1RCF Belgique a fêté son premier anniversaire

Rédigé par le Jeudi 5 Novembre 2020 à 12:05 | modifié le Jeudi 5 Novembre 2020 à 12:05



Le jeune réseau radio 1RCF Belgique a passé le cap de son premier anniversaire. C’est le premier réseau radiophonique associatif non marchand en Fédération Wallonie-Bruxelles. La station couvre l’ensemble du territoire de Belgique francophone...


1RCF Belgique couvre en DAB+ potentiellement plus de 5 millions de personnes, d’Anvers à Luxembourg et de Lille à Eupen. 9% des belges possèdent déjà un récepteur DAB+, même sans le savoir, dans la voiture par exemple. Un nombre qui devrait monter à 50% vers 2025.

"RCF existe en France depuis 1982 et en Belgique depuis 1991. D’abord à Bastogne puis à Bruxelles, Liège et Namur. RCF et les diocèses ont créé des antennes FM locales dynamiques avec le soutien de nombreux bénévoles. L’évolution technologique ouvre de nouvelles perspectives. RCF a saisi la balle au bond, avec le soutien des autres radios RCF, de CathoBel et surtout de la conférence épiscopale de Belgique. RCF est une radio à vocation œcuménique" explique Élise Vanesche, responsable marketing de 1RCF Belgique, qui a quitté son boulot dans une banque pour vivre cette nouvelle aventure. La station est née officiellement le le 4 novembre 2019.


"Lancer une nouvelle radio quasi nationale est un défi. Plus de 50 bénévoles et permanents rendent cela possible. Leur enthousiasme est fantastique. Le principal défi est que la radio 1RCF Belgique a l’obligation de produire 70% de contenu propre et plus de 6% de musique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle ne peut dès lors diffuser que 30% de contenu venant des tiers, par exemple des radios RCF locales, RCF France ou d’autres partenaires. Cela se traduit par une programmation très riche et variée" indique Jacques Galloy, "directeur bénévole à mi-temps" de 1RCF Belgique.
Le défi du lancement a été fortement complexifié par la crise du coronavirus. Difficile d’organiser des événements, d’utiliser les nouveaux studios sous contraintes sanitaires, de lever des fonds. Dans ce contexte, les équipes ont redoublé de créativité, comme en témoigne les plus de 60 000 écoutes de podcasts depuis le lancement. Le budget annuel avoisine 200 000 euros.

30% de musique et une trentaine de magazines thématiques

L’enjeu est de taille : "investir dans un média chrétien de proximité écouté par des dizaines de milliers de croyants et de chercheurs de sens. Proposer une autre lecture du monde, contribuer au développement de la culture locale, de la langue française et partager la joie de l’Évangile. La radio ne vit que des dons, le prix de la véritable liberté d’expression" rappelle 1RCF Belgique.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >