Vers une nouvelle mesure d’audience de la radio

Rédigé par le Vendredi 13 Juillet 2018 à 08:21 | modifié le Dimanche 15 Juillet 2018 à 17:27



Pour accompagner les évolutions du marché radiophonique, Médiamétrie, en collaboration avec l’ensemble des professionnels du secteur, travaille à la mise en œuvre d’une nouvelle mesure d’audience de la radio en France. Cette nouvelle mesure de la radio basée sur un dispositif automatique et déclaratif.


Cette mesure repose sur un double dispositif pour appréhender au mieux l’ensemble des enjeux du média radio (diversité géographique, nouveaux modes d’écoute…). D'abord, un recueil automatique des audiences via un audimètre qui équipera un panel d’individus représentatif de la population française de 13 ans et plus. Les données recueillies auprès de cet échantillon seront utilisées pour la mesure de l’audience de la radio en live et en replay (streaming différé et podcasts).
Enfin, elle repose sur une étude téléphonique déclarative complètera le recueil automatique pour la mesure d’audience de la radio aux niveaux local et régional.

Le pager de Médiamétrie va recueillir l'audience / Photo François QUAIREL / La Lettre Pro de la Radio
Le pager de Médiamétrie va recueillir l'audience / Photo François QUAIREL / La Lettre Pro de la Radio

Des résultats plus fréquents et une mesure affinée

La nouvelle mesure de la radio, notamment grâce à la technologie utilisée pour le dispositif automatique, offrira aux professionnels encore "plus de granularité et de précision dans les résultats d’audience" explique Médiamétrie. Elle apportera aux acteurs du marché  des résultats plus fréquents (les conventions de fréquence de restitution des résultats restent à définir ultérieurement avec les membres du Comité Radio), une mesure fine des nouveaux usages de la radio (écoute numérique, replay (streaming différé & podcasts) ainsi que de nouvelles analyses de comportements des auditeurs tout au long de l’année.

Le watermarking au cœur de la nouvelle mesure

La mesure automatique de la Radio s’appuie sur l’Audimétrie Individuelle Portée (AIP) qui consiste à équiper des panélistes de RateOnAir, un audimètre miniature innovant (photo) mis au point par Médiamétrie. Cet audimètre porté en permanence par les panélistes reconnaît les sessions d’écoute radio grâce à la technologie du watermarking. Cette technologie, déjà utilisée par Médiamétrie pour la mesure de l’audience de la Télévision en France, et aussi en Inde et au Maroc, consiste à insérer dans le signal audio d’une station une marque inaudible (tatouage ou watermark) portant un identifiant de la station, ainsi que la date et l’heure de diffusion du programme. Cette marque est détectée par l’audimètre porté par les panélistes et permet d’identifier la station écoutée. L’audimètre RateOnAir est aussi exporté en Norvège depuis janvier pour mesurer l’audience de la télévision hors du domicile.


Une méthodologie basée sur l’hybridation

Médiamétrie utilisera une méthodologie d’hybridation pour la nouvelle mesure de la Radio en local. L’hybridation consiste à marier des sources d’informations de natures et de niveaux différents, à les croiser, pour en créer une troisième plus riche et plus fine. Pour la Radio, il s’agira de rapprocher les audiences issues du recueil automatique et les données provenant des enquêtes téléphoniques. Ce rapprochement des deux sources permettra d’obtenir un nombre d’observations important pour produire des résultats par département et agglomération avec une dispersion géographique optimale.

Des tests en condition réelle dans 3 régions de France

Une période d’observation pour tester la mesure en condition réelle sur 3 régions de France
Une période d’observation pour tester la mesure en condition réelle sur 3 régions de France
Une première phase d’observation en condition réelle se déroule actuellement sur 3 régions représentant 1/3 de la population française : l’Ile-de-France, Rhône-Alpes et la Bretagne. Des panélistes sont équipés de l’audimètre miniature qui enregistre l’intégralité de leur écoute radio. Cette période d’observation permet de tester l’animation des panélistes via un outil de gestion dédié, le port de l’audimètre, ou encore les règles de traitement de l’audience.

Où en est le déploiement ?

Sur la période septembre-décembre 2018, les résultats de la nouvelle mesure seront partagés avec les stations selon les modalités définies par le Comité Radio. Il sera possible d’analyser ces résultats en parallèle des vagues septembre-octobre et novembre-décembre 2018 de l’étude 126 000 radio et des résultats de septembre-décembre pour le local. La bascule vers le nouveau dispositif sera soumise au vote du Comité Radio en février 2019. Une période de transition permettra alors la poursuite du déploiement du tatouage des stations et le recrutement des panélistes jusqu’à l’atteinte d’une couverture nationale, pour un démarrage du nouveau dispositif de mesure en septembre 2019.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 06:40 Audience : le bel été de M Radio