La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


RTS FM : "la proximité est notre force et fait notre singularité"

Rédigé par le Lundi 22 Mars 2021 à 06:40 | modifié le Lundi 22 Mars 2021 à 06:45



François-Xavier Delacoux est le directeur du réseau régional RTS. La radio est fortement et historiquement implantée à Montpellier, Béziers, Nîmes, Narbonne, Sète... Aujourd'hui, de Perpignan à Avignon, RTS FM joue la carte de la proximité autour d'un savant mélange de valeurs : bonne humeur, convivialité, solidarité, et partage...


François-Xavier Delacoux développe RTS qui couvre 6 départements avec 9 fréquences. S'ajoute une fréquence en DAB+ à Toulouse...
François-Xavier Delacoux développe RTS qui couvre 6 départements avec 9 fréquences. S'ajoute une fréquence en DAB+ à Toulouse...

LLPR - Comment s’incarne pour toi la notion de la proximité à l’antenne ?
FXD -
Pour moi, la proximité à l’antenne, c’est être proche de ses auditeurs et s’intéresser à eux. Pour cela il faut leur parler, les écouter,  les rencontrer, partager avec eux des émotions pour créer du lien et de la complicité. La proximité à l’antenne, c’est aussi bien connaître son territoire,  le vivre, le comprendre pour mieux  le valoriser. Une radio de proximité, c’est donc une entreprise au plus près des citoyens, ancrée dans son territoire qui vit local, qui participe activement à sa vie économique, culturelle, sociale, solidaire... et qui crée de l’emploi localement.
 

À l’antenne, cette proximité va s’exprimer par les voix, les accents, le ton et le style de langage employé, la ligne éditoriale, les contenus axés sur le divertissement et les services, l'interactivité avec les auditeurs, les infos locales,  les jingles, la publicité locale, la musique avec notamment les découvertes de talents, les émissions spécifiques et même par les tranches horaires. Par exemple, ici dans le sud, on se lève un peu plus tard comparativement à la capitale, parce que les trajets pour aller travailler sont en moyenne plus courts, de ce fait nous faisons démarrer notre matinale 1h plus tard que les autres. Notre proximité est notre force et fait notre singularité. Elle est dans notre ADN. Le rêve de nos parents était de créer une radio au service de ses auditeurs qui informe, divertit et dynamise son territoire . Avec  ma sœur, nous poursuivons toujours le même objectif et dans le même esprit que celui de nos parents. Celui d’une radio familiale proche qui met l’humain au cœur de sa stratégie.
"Notre proximité est notre force et fait notre singularité. Elle est dans notre ADN"


LLPR - Sur quels atouts la radio locale peut-elle compter en Occitanie ?
FXD -
L’Occitanie en soit est un atout. C’est une région riche culturellement, historiquement, touristiquement….  Dans notre région cohabitent une diversité incroyable de traditions, de terroirs, de sites remarquables comme le Canal du Midi, la Cité de Carcassonne, les Causses et les Cévennes… Les lieux de vie sont variés : on trouve la mer, la montagne, les plaines… La région est aussi un vivier de talents dans le secteur de la musique, de l’art, de l’économie... L’Occitanie a tellement d’atouts qu’il est impossible de tous les citer. Pour nous, c'est un magnifique terrain de jeu. Nous ne manquons jamais de matière en termes d’info ou pour créer toutes sortes d’opérations antenne et terrain.

LLPR - Comment fait-on de la proximité lorsque l’on diffuse d’Avignon à Perpignan ?
FXD -
Que l’on habite Perpignan ou Avignon, nous partageons une identité et une fierté commune celle d’être du Sud. Nous partageons aussi des valeurs en commun comme la bonne humeur, la convivialité, la solidarité, le partage, … Nous avons aussi un rythme de vie,un langage, un cadre de vie, des préoccupations similaires. Pour exister dans le cœur de tous les auditeurs, RTS s’est donc rattachée à  ses valeurs fédératrices et à son identité du Sud. RTS s’adresse à la région Occitanie toute entière à travers du contenu régional et aime aussi valoriser et mettre en avant les spécificités de chaque territoire pour éveiller les curiosités de chacun et inviter les citoyens à se rapprocher et à s’intéresser les uns aux autres.La région Occitanie est tellement riche en diversité.
À l’époque de nos parents "Les joutes de la Saint-Louis" à Sète étaient retransmises, par exemple, en intégralité sur l’antenne... Aujourd’hui, elles ont toujours une place mais dans nos infos, nos agendas, et au même titre que le Festival d’Avignon, la Féria de Béziers, les jeux romains de Nîmes et autres… Cette régionalisation de notre antenne, ne nous empêche pas pour autant, sur certains créneaux horaires, de personnaliser territorialement nos zones de diffusion : décrochages d’infos, de pub, de jingles, d’animation, des événements terrains etc.

LLPR - RTS FM diffuse en DAB+ ? Quelle place accordes-tu à cette technologie ?
FXD -
Nous y attachons beaucoup d’importance.  Le DAB+ préserve notre côté broadcast. Il permet de préserver une diffusion hertzienne avec tous les avantages du numérique mais sans contraintes liées à la bande passante internet et en totale autonomie des fournisseurs d’accès. Rester libre et indépendant tel a toujours été notre cheval de bataille.
Nous militons pour que nos radios ne se laissent pas enfermer dans des contrats distributeurs érigés par les géants du numérique qui représentent un danger pour notre accessibilité et notre visibilité. Le DAB+ est stratégique pour garder notre souveraineté sur la mobilité. Nous avons été parmi les premiers défenseurs du DAB+ en 2007 comme beaucoup de radios indépendantes. Nous ne pouvons que nous réjouir du consensus trouvé avec tous les opérateurs. Le DAB+ est une réalité mais attention pas de triomphalisme, nous avons pris collectivement un énorme risque en laissant 15 ans d'avance aux opérateurs télécom pour développer leur réseau à coup de milliards. La radio est le premier média de la mobilité (75% de l’écoute radio se fait dans un véhicule) et elle doit le rester pour continuer à exister et être toujours aussi moderne. À tous ceux qui seraient encore réticents, nous voulons leur dire que le DAB+ est notre seule garantie pour garder une place dans les véhicules à côté de l’IP, et garder nous l’espérons notre leadership.  En tant qu’entrepreneur, il est naturel d’avoir des doutes, d’être inquiet mais il ne faut pas hésiter une seconde.
"Nous militons pour que nos radios ne se laissent pas enfermer dans des contrats distributeurs érigés par les géants du numérique qui représentent un danger pour notre accessibilité et notre visibilité"

Je voudrais aussi attirer l’attention sur l’utilisation stratégique du DAB+. Le DAB+ a des similarités avec la FM mais en réalité les 2 technologies sont différentes et il faut les utiliser à bon escient.  Par rapport à la FM, à puissance PAR équivalente, le DAB+ est plus performant en outdoor surtout sur les longues distances. Le DAB+ est  une technologie d’outdoor et de mobilité. En indoor, les foyers français ont déjà une multitude de supports pour écouter la radio. Les derniers résultats de l’observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers réalisé par le CSA montrait que 99,3% des foyers français pouvaient écouter la radio.  La radio telle qu’on la connaît va fêter cette année ses 40 ans, malgré son âge, elle reste un média moderne et encore plein de ressources.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 06:40 La Ferarock va bientôt fêter ses 30 ans