La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Bonnes vacances !

À écouter les uns et les autres, cette année aura été, encore une fois, particulièrement éprouvante. Nombreux sont les professionnels qui terminent cette saison 2020-2021 sur les rotules. Ils n’ont pourtant pas démérité. Mais la crise sanitaire vient toujours enrayer ou ralentir une mécanique, depuis de nombreuses années, bien huilée. La situation exige encore davantage d’application, d’adaptation, d’attention… Bref, de résistance. On imagine que la majorité du secteur va tirer, avec un plaisir non dissimulé, un trait définitif sur ces dix mois qui ont notamment vu une baisse, non négligeable, de l’audience. Avant de mettre aux oubliettes cette saison, il ne faut pas oublier la prochaine publication d’abord de la 126 000 Radio et, ensuite, des Médialocales. Aussi attendue que redoutée, cette dernière, qui impacte directement le chiffre d’affaires des nombreuses radios indépendantes, sifflera le coup de sifflet final, avant la fin du mois de juillet.

À l’horizon se dessine déjà la prochaine saison. Nul ne peut dire de quoi elle sera faite. Mais si cette maudite crise sanitaire accompagnée de ses fâcheuses conséquences se poursuit, gageons que l’on revivra ce que l’on a vécu ces derniers mois : une industrie pas vraiment à l’arrêt, mais patinant avec un moteur en surchauffe. Tout cela devrait avoir des conséquences sur les audiences de la radio, forcément, et sur l’audio digital qui, assurément, maintiendra un rythme de développement soutenu.

Ce mois de juillet 2021 marque la fin de la 10e saison du mensuel La Lettre Pro de la Radio. Dix ans déjà et 134 numéros plus tard, le moral est toujours aussi bon ! La volonté de partager l’actualité du secteur et d’accompagner les professionnels est intacte. La crise que nous vivons l’a même renforcée. Néanmoins, on ne vous cache pas notre irrésistible envie de profiter du soleil, des longues soirées d’été et des siestes bien méritées. Bonnes vacances !
 

Brulhatour


Qu'est-c'qu'on a fait des tuyaux ?


Mardi 3 Décembre 2019



Le samedi 12 octobre, M6 Groupe était victime d’une attaque informatique malveillante. Les auditeurs de RTL, Fun Radio et RTL2 ne s’en sont pas aperçus mais dans les bureaux, on a vite déclenché le plan ORSEC. Des bruits de couloir, démentis par la direction, ont même fait état d’une demande de rançon de la part de hackers. Personne n'a eu accès à ses mails et personne n'a eu le droit d'ouvrir son ordinateur pendant de très longues heures.
 
Plus récemment, c’est une fibre sectionnée à Radio France qui a entraîné toute une série d’incidents : plus de streams, plus de podcasts, plus d’articles sur les sites, plus de flashes et plus de chroniques pour les radios abonnées à la banque de programmes Sophia. "Cela nous conduit à imaginer d’autres chemins pour que notre offre numérique soit résiliente dans ce genre de situations", a expliqué sur son compte Twitter le patron du numérique et de la production à Radio France.
 
Faut-il s’attendre à d’autres incidents de ce type ? On peut le craindre. C’est pourquoi, dans l’ombre, les radios anticipent et envisagent désormais des scénarios de moins en moins improbables, comme la prise d’otage totale d’un signal.  
À la radio, comme ailleurs, ces dernières années ont marqué un tournant dans la façon de fabriquer et de diffuser des contenus. On se repose volontiers sur le "tout numérique". C’est certes plus rapide et plus confortable mais on en a oublié l’essentiel : toujours garder une poire pour la soif et maîtriser l’ensemble de sa chaîne de production et de diffusion. Aujourd’hui, un accès mal protégé ou la simple rupture d’une fibre et vous vous retrouvez le bec dans l’eau. C’est encore un challenge, un de plus, onéreux mais indispensable, auquel les radios doivent faire face pour en ce début de ce XXIe siècle.
 
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Juillet 2021 - 10:53 Bonnes vacances !

Mercredi 16 Juin 2021 - 09:15 Au féminin pluriel !