La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Pub radio : vers un nouveau déséquilibre ?

Jeudi 2 Novembre 2017



Le Ministère de la Culture (DGMIC) a récemment mené une consultation publique sur "la simplification des règles relatives à publicité télévisée". À cette occasion, plusieurs organisations syndicales ont exprimé leur opposition à de nouveaux assouplissements au régime juridique de la publicité à la télévision.


De 2000 à 2016, les recettes publicitaires des médias historiques avaient déjà diminué de 27%. Durant cette même période, la télévision a été épargnée par cette baisse, ses recettes publicitaires ayant, à l’inverse, progressé de 5% (Source IREP). Au 1er semestre 2017, cette tendance s’est accélérée. Selon l’IREP, les recettes publicitaires des médias historiques ont chuté de 3,8% par rapport au 1er semestre 2016. Pour les médias historiques autres que la télévision, cette baisse atteint 6,2%. Ce matin, plusieurs organisations (SIRTI, FNPS, FPPR, SPQN...) rappellent donc que la précédente "ouverture progressive de la publicité télévisée aux secteurs de la distribution et du cinéma entre 2003 et 2007 a provoqué un transfert massif des investissements publicitaires au profit de la TV et au détriment des autres médias".

"Tout nouvel assouplissement au seul bénéfice de la télévision aurait immanquablement des conséquences identiques. Dans la conjoncture extrêmement tendue que nous traversons, il menacerait la santé, voire la survie, de nos médias et des emplois associés, ainsi que leur contribution évidente au pluralisme de l’information et à la richesse du paysage médiatique et culturel dans notre pays".
Dans un communiqué commun, 8 organisations rappellent qu'elles sont "fermement opposés aux modifications envisagées du régime juridique de la publicité télévisée, dont nous pensons qu’elles ne répondent pas aux objectifs poursuivis de rééquilibrage des recettes entre médias historiques et grands acteurs numériques, mais surtout risquent d’accroître le différentiel de compétitivité entre catégories d’éditeurs".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 09:21 RTL s'installe à La Plagne

Vendredi 15 Décembre 2017 - 09:00 Qobuz, maintenant en Italie et en Espagne