La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

       





Présence des femmes dans les médias audiovisuels : Le CSA relève des progrès

Rédigé par le Jeudi 5 Mars 2020 à 11:40 | modifié le Vendredi 24 Juillet 2020 à 12:55



Comme chaque année, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) publie son rapport sur la représentation des femmes à la télévision et à la radio. L’exercice 2019, réalisé en collaboration avec l’INA, révèle une amélioration de la présence des femmes sur les antennes, notamment à la radio.


Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio

L’avertissement prononcé par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) aurait-il porté ses fruits ? Dans son rapport 2019 sur la représentation des femmes dans les médias audiovisuels, le CSA note des progrès, notamment à la radio. Le rapport 2019 note que pour la première fois, la part des femmes présentes à l’antenne –télévision et radio confondues- dépasse la barre des 40% (41% contre 59% d’hommes). Soit une progression de 2 points par rapport à l’année 2018. Entre la télévision et radio, le constat était jusqu’à lors établi : le premier média présentait toujours plus de femmes sur ses antennes que le second. Les derniers constats du CSA montrent que cet écart se résorbe puisque, pour la première fois, la part des femmes à la radio atteint la barre des 40% (+3 points par rapport à 2018) alors que cette même part à la télévision reste stable (42%).


Plus de 40%

Si la part des femmes présentes sur les antennes dépasse la barre des 40%, leur pourcentage de temps de parole, tous médias confondus, n’est que de 36%. Ce qui laisse supposer, qu’à présence égale, les femmes auraient tendance à moins s’exprimer à l’antenne que les hommes. Si l’on se concentre sur les rôles des femmes, on relève que, dans quatre catégories sur cinq, leur part progresse, jusqu’à atteindre la parité pour la catégorie "présentateur (trice)" (50% soit +3 points) : 40% de journalistes femmes (+2 points), 38% d’expertes (+1 point) et 33% d’invitées politiques (+6 points). Seule la part des "autres intervenantes" baisse de manière significative par rapport à 2018 (34% soit -4 points).
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio

Les femmes sont sous-représentées dans certains programmes

La hausse la plus importante est observée dans la catégorie "invité (e) politique" (+6 points en un an) ; cette progression est d’autant plus marquante qu’en 2017 et 2018, le CSA avait appelé l’attention des éditeurs sur la sous-représentation préoccupante des femmes politiques sur les antennes alors même que le personnel politique de l’Assemblée nationale, après les élections de juin 2017, s’était particulièrement féminisé (39% de femmes élues contre 27% en 2012). Par ailleurs, on relève que les femmes sont sous-représentées dans les programmes relevant des genres "Sport" (12%) et "Divertissement-jeux" (25%). En revanche, elles sont sur-représentées dans les documentaires (60%). Enfin, dans les programmes d’information, journaux et magazines, elles sont représentées, respectivement, à hauteur de 42% et 37%.
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio

Les femmes prennent davantage la parole à la télévision qu'à la radio

Si la télévision compte, pour la sixième année consécutive, toujours plus de femmes sur ses antennes que la radio, on relève que cet écart est en train de se résorber puisque, pour la première fois, la part des femmes à la radio atteint la barre des 40% (+3 points par rapport à 2018) alors que cette même part à la télévision est stable (42%).
Concernant le temps de parole des femmes, on relève que s’il est en deçà du taux de présence, il suit néanmoins la même tendance : les femmes prennent davantage la parole à la télévision (37% contre 42% de présence) qu’à la radio (34% contre 40% de présence).
La télévision compte plus de femmes que la radio dans trois catégories de rôles sur cinq : 54% de présentatrices (contre 45% pour la radio), 37% d’autres intervenantes (contre 30% pour la radio) et 36% d’invitées politiques (contre 27% pour la radio). Comme lors de l’exercice précédent, la radio se distingue par la part des femmes journalistes, 42% (contre 38% pour la télévision). Enfin, concernant les expertes, elles sont autant présentes à la télévision qu’à la radio (38%)
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio

Plus de femmes sur RTL et Europe 1

Si le taux de présentatrices des radios généralistes publiques (France Culture, France Info, France Inter, France Musique et RFI) est toujours plus important que celui des chaînes privées (Europe 1, RMC et RTL) - 45% contre 43% - cet écart tend à se réduire, le taux des chaînes privées progressant plus vite que celui des chaînes publiques (respectivement +5 points et +2 points). Parmi les radios généralistes publiques, le CSA salue particulièrement la progression importante du taux de présentatrices sur France Info (35% soit +8 points), ce qui lui permet de dépasser la barre des 30%.
S’agissant de RFI, France Médias Monde s’est engagé, dans le cadre de l’application de la délibération n° 2015-2 du Conseil, à ce que cette proportion, en 2019, soit comprise entre 44 et 46% sur toute l’année ; ces engagements ont été dépassés puisqu’à l’année, RFI compte 47% de présentatrices. En 2020, le groupe s’est fixé l’objectif d’atteindre des proportions de 46% à 48%. Concernant les radios généralistes privées, RTL et Europe 1 présentent les proportions de présentatrices les plus élevées, respectivement 49% (+8 points) et 47% (-1 point). RMC compte seulement 10% de présentatrices, un taux en baisse significative par rapport à 2018 (-9 points).
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio

Sur les radios musicales (Fip, Fun radio, Mouv’, Nostalgie, NRJ et Virgin), la part des présentatrices est en hausse de quinze points (46% contre 31% en 2018) : ce bon résultat est notamment dû aux radios du service public. En effet, Fip compte 100% de présentatrices29 et Mouv’ continue de mettre à l’antenne plus de femmes : le taux atteint aujourd’hui 32% (+9 points).

La radio creuse l'écart

En 2019, les chaînes généralistes publiques et privées présentent des taux de femmes journalistes en hausse, respectivement 45% (+4 points) et 37% (+4 points). Sur les chaînes généralistes publiques, le CSA relève avec satisfaction que France Info enregistre une progression de quatre points lui permettant ainsi d’atteindre la barre des 40% de femmes journalistes. En revanche, RFI est la seule chaîne publique à présenter un taux en baisse, à 35% (soit -5 points) sur la période de référence. Toutefois, sur l’ensemble de l’année, cette proportion passe à 40% (contre 39% en 2018) ce qui est conforme à l’objectif que le groupe s’était fixé, à savoir atteindre des proportions de 39% à 41% de femmes journalistes. Concernant les chaînes généralistes privées, la proportion de femmes la plus basse est, pour la troisième année consécutive, celle de RMC (25%) ; le CSA encourage néanmoins la chaîne à s’inscrire durablement dans la dynamique de progression relevée cette année (+6 points par rapport à 2018).
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio
Source : CSA - Rapport relatif à la représentation des femmes à la télévision et à la radio

Les radios musicales présentent un taux de femmes journalistes en forte baisse (25% soit -11 points) : seules Virgin (50%) et Mouv’ (43%) enregistrent une hausse (respectivement +26 et +9 points).
Le rapport complet est accessible ICI.


Tags : BROADCAST, CSA, femmes, INA
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Novembre 2020 - 06:52 Audience : qui écoute quoi le week-end ?

Vendredi 20 Novembre 2020 - 16:13 France Inter tient solidement la première place