La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Numéro spécial La Lettre Pro de la Radio

Rédigé par le Samedi 27 Janvier 2018 à 09:55 | modifié le Samedi 27 Janvier 2018 à 09:55



Le nouveau magazine de La Lettre Pro de la Radio est disponible depuis ce mardi 23 janvier. C'est un numéro double (janvier-février) riche de 36 pages et en lien avec la nouvelle édition du Salon de la Radio qui débute ce jeudi. Vous retrouverez dans ce numéro "Spécial Salon de la Radio" un tour d'horizon complet de l'actualité de la radio française et internationale du mois écoulé. Portraits et parcours, imaging et production, RNT et fréquences, classements, audiences, conseils, stratégies, études, astuces… Bonne lecture.


Jeunes et talentueux
La finale des Jeunes Talents de la radio, de la TV et du Net se déroulera ce jeudi 26 janvier, entre 17h et 19h, sur la scène de l’Espace Charlie Parker du Salon de la Radio. Le jury, présidé par Jean-Luc Reichmann, accueillera 9 finalistes en lice pour le trophée 2018 dans les 3 catégories différentes.

Jean-Luc Reichmann :" La radio est dans mes gènes"
L'animateur popularisé par la télévision est un enfant de la radio. Natif de Toulouse, il a été biberonné derrière les micros et a démarré sa carrière dès l'avènement des radios libres en 1981. Jean-Luc Reichmann a longtemps été une "voix" avant d'être un visage : passé par de nombreuses stations, de la voix antenne de RFM à sa matinale, malgré un retour manqué la saison dernière sur France Bleu, il rêve, même avec un emploi du temps bien rempli, de revenir sur les ondes. Entretien.

Dossier spécial "la radio en Scandinavie"
La Norvège à l'heure du switch over

La Lettre Pro de la Radio a interrogé l'Autorité norvégienne des médias sur l'extinction de la FM. Le "CSA norvégien" témoigne du déroulement accompli de cette bascule, et nous détaille les obstacles rencontrés en chemin. Pour Line Langnes : "la partie purement. technique de cette bascule s'est bien déroulée. À l'exception de quelques rares sites d'émission,la plupart des équipements FM ont
été éteints en bon respect du calendrier initial.

Sveriges Radio : la virtualisation à l'extrême
La radio suédoise P4 Väst, l'une des 28 stations locales de la galaxie Sveriges Radio, exploite des studios complètement virtualisés, où large place est faite aux interfaces tactiles et à l'audio sur IP. Ce tour de force numérique a été poussé jusque sur les kits de reportage itinérant… Un laboratoire étonnant.

On a testé la RNT en Norvège
À l'heure du "switchover" en Norvège, premier pays à éteindre définitivement la FM au profit du DAB+, nous avons profité d'un road trip scandinave pour traverser montagnes, fjords et tunnels au son de l'autoradio. Un usage qui contraste avec ce que nous connaissons en France, où notre RNT n'est déployée pour le moment qu'à proximité des grandes agglomérations, beaucoup moins en zone rurale. Une surprenante expérience numérique.

Spotify, un danger pour les radios ?
Alors qu’ils étaient à peine 8 millions d’abonnés à une plateforme streaming payante dans le monde en 2010, ils sont maintenant quasiment 15 fois plus (112 millions exactement, source IFRI, SNEP) fin 2017, soit sept petites années plus tard… Preuve d’un marché en forte croissante dans lequel Spotify, le numéro 1, tire son épingle du jeu et commence à faire peur au marché radiophonique français.

Les assos cherchent un nouveau modèle
Confrontées au gel des emplois aidés et à la baisse drastique des subventions, les 600 radios associatives en France doivent muter ou mourir. Si certaines d’entre elles ont été autorisées récemment à se transformer en radios commerciales privées, comme Max FM à Grenoble ou Radio Festival à Valence, les autres se regroupent et se montrent créatives pour conserver leur indépendance.`

"Nos radios intègrent une dimension humaine"
À l’occasion du Salon de la Radio de Paris, Les Indés Radios, qui fêtent leurs 25 ans, se réunissent en convention à la Grande Halle de la Villette. Les 130 radios commerciales de proximité poursuivent leur transformation digitale grâce à des initiatives fortes. Le président du GIE Jean-Éric Valli confirme qu’il souhaite poursuive l’aventure à l’issue de son mandat et se félicite des bons résultats commerciaux du contrat de régie avec TF1 Publicité.

Ces bénévoles qui font Radio G !
Depuis 1981, elle a toute sa place dans le paysage radiophonique angevin. Certains l'appellent encore Radio Gribouille, son ancien nom, troqué il y a 18 ans contre l'actuel Radio G !. Fière de sa double identité : alternative et associative. Modeste, elle réunit 35 000 auditeurs par semaine, mais a du mal à le croire. Sérieuse, elle ne se prend pas au sérieux. Voix des sans-voix, elle est ouverte à tous, et ses 120 bénévoles sont le gage de sa diversité, à travers 60 émissions éclectiques.

La technique au centre des programmes
Animateurs, journalistes, consultants : toutes ces voix sont reconnues à l’antenne et elles font la qualité d’un programme en radio. Mais sur ce média que beaucoup chérissent (nous les premiers), on a souvent tendance à oublier la face cachée de l’iceberg : la technique. Rencontre avec Étienne des Roseaux de RMC.

Quelle audience pour les assos ?
Depuis plus de 10 ans, Médiamétrie réalise chaque année un sondage destiné à connaître l'auditoire des radios associatives. Cette étude qualitative est centrée sur la radio qui y souscrit. Le but est de permettre aux stations de connaître leur auditoire et de coller au plus près à ses attentes. Si elles restent de "petites" radios, les associatives ont toute leur place dans le paysage audiovisuel des territoires dans lesquels elles sont implantées. Et les auditeurs y sont attachés.

Les prévisions d’actualité de Radio France
À l’heure où les médias tentent de proposer davantage de solutions, Radio France n’a pas manqué le virage. Depuis plus de 15 ans, le groupe public met à disposition son agenda des prévisions d’actualité. Désormais commercialisé à la direction de la diversification, ce service propose de réels avantages que nous présente son directeur Romain Beignon.

La bonne chronique littéraire de Nicolas Carreau
Musique, voix, jeux… Nicolas Carreau entre dans le personnage. Sur les ondes d’Europe 1, depuis 2007, il a la charge des chroniques culturelles et littéraires tous les jours à l’antenne, mais aussi chaque samedi à l’animation de son émission La voix est livre. Avec lui, découvrez les précieux conseils de l’un des spécialistes de l’exercice. En plusieurs chapitres.

Pré-matinales : toujours plus tôt !
Avant, il y avait surtout les best of et les rediffusions d’émissions. Avant 6h, rien de prévu jusqu’à ce que les radios se rendent compte qu’il y avait un vrai public de la nuit. Ceux qui se couchent tard ou ceux qui se lèvent très tôt. Ils ont aujourd’hui leur émission bien à eux… Les pré-matinales, moins mises en avant que leurs grandes soeurs à partir de 6h, mais tout aussi importantes. Reportage dans les coulisses de RMC et d’Europe 1.

Les bons souvenirs des grands-parents
Alors que les jeunes sont de plus en plus branchés sur les canaux numériques, nos grands-parents, eux, gardent toujours ce lien si précieux avec le média radio. La Lettre Pro de la Radio est donc partie à la rencontre de quelques-uns de nos aïeux aux quatre coins de la France. Histoire qu’ils nous racontent, eux-mêmes, leurs propres histoires et souvenirs. De radio.

RadioKing mise sur le podcasting
La plateforme digitale qui permet à tout un chacun de créer en quelques clics sa radio sur internet s'apprête à prendre un nouveau virage. Un outil innovant pour faciliter, créer et héberger les podcasts sera lancé en mars prochain. Les podcasteurs bénéficieront du même dispositif de notoriété et de visibilité sur internet que les webradios. Car RadioKing en est convaincue : l'un des avenirs de la radio se cache derrière le podcast.

Le paysage radio parisien enrichi par la RNT
Sixième étape de notre tour de France des Comités Territoriaux de l’Audiovisuel, après Toulouse, Dijon, Lyon, Bordeaux et Lille, nous sommes à Paris. Les 12 CTA en métropole et 4 en outre-mer sont les antennes régionales du CSA. Ils sont dotés d’une compétence consultative, dans le cadre de l’examen des dossiers lors des appels aux candidatures pour les radios et les télévisions locales, du contrôle du respect de leurs obligations par les titulaires d’autorisations, et de certaines compétences décisionnelles. Rencontre avec Angélique Ursulet, secrétaire générale du CTA de Paris.

Changer le nom d’une radio est périlleux
Tous les professionnels sont d’accord : une radio déteste être bousculée. La qualité des programmes, mais aussi la marque et sa notoriété génèrent souvent l’audience et son positionnement auprès des annonceurs. Toucher au nom d’une station est souvent, quand cela est décidé, une étape obligée mais dangereuse. Cela peut même, parfois, entraîner un accident industriel : audiences en chute libre, auditeurs désorientés, perte de confiance des clients. MFM Radio est devenue M Radio le 1er janvier, mais avant il y a eu Europe 2, Chérie FM, Hit & Sport, Ado FM… Retour sur ces rebrandings réussis… ou ratés.

Journaliste en catégorie B : cocu et content ?
Leur quotidien : sous-effectif, travail le week-end, embauche aux aurores. Ils sont corvéables à merci et couvrent des zones géographiques souvent plus importantes que la presse quotidienne régionale. Les journalistes, salariés de (gros) opérateurs de catégorie B, dépendent pourtant des grilles salariales des radios associatives. Une aberration qui s’explique par l’histoire, mais pas seulement… La Lettre Pro de la Radio et des Médias ouvre le débat.

Fake news : les radios sont-elles crédibles ?
L’année 2017 s’est refermée après un tourbillon médiatique rythmé par les soubresauts politiques de l’élection présidentielle. Déjà décriées aux États- Unis, au moment de l’élection de Trump, les "fake news" ont pointé le bout de leur nez en France. Alors, face à ce phénomène, les médias adoptent une posture particulière. Et les radios dans tout ça ?

Bientôt, un Bureau des Animateurs
À l’initiative de Jean-Yves Hautemulle, ancien directeur de l’antenne de RTL, un projet de Bureau des Animateurs en France est en train de naître. Une idée, lancée par ce professionnel du métier, qui se veut fédératrice pour une profession morcelée, parfois méconnue, mais qui emploie des milliers de personnes. Des premiers contacts ont été établis. Il profite du Salon de la Radio de Paris pour lancer un appel aux bonnes volontés !

Les caméras envahissent les studios
L’image pour la télévision, le son et la voix pour la radio. Il en est fini de ces bons vieux clichés associés aux médias classiques. Désormais, à la radio, il est quasiment tout le temps possible de suivre comme à la télé ses émissions préférées. Mais qu’a véritablement changé ou apporté la radio filmée aux contenus ? La Lettre Pro est partie, sans caméra (sic), enquêter.

Speed Consulting by Rémy Jounin
Une nouvelle fois, je vais me permettre dans ces colonnes de militer pour l'entrée de notre média dans le XXIe siècle… Continuant mes pérégrinations dans les radios, je me désole toujours de constater combien on continue à perpétrer des règles inventées dans la deuxième moitié des années 80.

Monétisation : misez sur la performance
Présent dans une vingtaine de pays dans le monde, Digital Virgo se positionne comme un acteur leader sur le marché du marketing digital, et plus particulièrement dans les solutions de monétisation d’audience pour les radios. L’objectif est clair : accompagner ses partenaires médias dans la mise en place d’une stratégie globale forte. Pour cela le Groupe se base sur des produits complémentaires et performants : interactivité antenne, jeux et divertissements omnicanal, le SMS comme outil marketing et la publicité digitale 100% ROIste. Leur credo : un partenariat gagnant gagnant !

L'avenir des radios associatives
Les radios associatives sont confrontées à plusieurs bouleversements concomitants. Les modèles économiques et éditoriaux actuels deviennent obsolètes. La pérennité des radios associatives repose sur la capacité d’évoluer dans un nouvel écosystème où le marketing, la communication et les réseaux sociaux sont désormais incontournables.

La voix : un outil à préserver
Aphone, la principale crainte de tous ceux qui travaillent en radio. La voix est un outil indispensable, parfois laissée à l’abandon. Car, oui, elle peut se détériorer. Elle peut aussi changer avec les années. Alors, si vous voulez continuer dans ce média, pensez à la préserver. Ce mois-ci, nous avons fait appel à des médecins et des spécialistes de la voix pour vous aider.

Et aussi...

À lire également cette semaine dans La Lettre Pro de la Radio, nos infos "Off Air", le classement RadioLine, le classement exclusif HyperTop20 des 20 titres les plus diffusés à la radio…  et toute l’actualité pour les pros de la radio. 
Abonnez-vous au magazine papier de La Lettre Pro de la Radio et faites ainsi bénéficiez vos équipes de contenus exclusifs. Recevez ainsi tous les mois La Lettre Pro de la Radio en format papier et numérique pour consulter votre magazine sur toutes les plateformes existantes (Web, iPad, iPhone, Android...). 
Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne pour bénéficier gratuitement de toute l’actualité de la radio (sauf articles contenus dans le magazine). Tous les jours à 19h, recevez notre bilan de l'actualité radio du jour et accéder gratuitement à nos articles.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).