La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

La "drôle de radio"

À l’image de la "drôle de guerre" que nos aïeux ont connue en 14, cette période étrange, qui a débuté en France avec le début du confinement exigé par l’État, montre que les radios savent assurer la continuité de leurs missions et de leurs programmes. Ce qui n’aurait paradoxalement pas été possible il y a encore 10 ou 20 ans. À l’aube de cette nouvelle décennie, la capacité réactive de la radio n’est plus à prouver ni à démontrer y compris au cours d’une période troublée par un cortège de peurs et d’inconnu.

Pourquoi cette capacité est-elle toujours possible ? Parce qu’il y a un élément fondamental qui fait toute la différence durant de pareils événements : l’Homme. Pas de moyens humains : pas de capacité réactive. Il est important de se souvenir comment il est nécessaire d’être toujours prévoyant pour réagir efficacement. Seulement, cette fois-ci, cela suffira-t-il ?

Les professionnels n’ayant, à l’heure où l’on écrit ces lignes, aucune visibilité à court terme, bien malin est celui qui peut dire qui gagnera cette guerre. Comme dans tous les conflits, cette période de "drôle de radio" aura des conséquences insoupçonnées, et probablement même, insoupçonnables : comment réagiront les auditeurs, les audiences, les annonceurs… ? Et quelle sera la capacité des équipes à réagir après ce temps de confinement ?

Nous avons pris la décision de modifier sensiblement le contenu de ce nouveau numéro. Nous avons tenté de prendre le pouls de notre industrie qui devra, cette saison, faire sans les Radiodays Europe, le NAB Show et les autres rendez-vous emblématiques. Nous avons tenté de mettre en lumière les initiatives des uns et des autres parce que, quoi qu’il arrive, la radio demeura une des armes les plus efficaces contre la peur et l’inconnu.

Brulhatour
 


Le camion radio à la rencontre des hommes de tous horizons

Publi-rédactionnel



Mardi 28 Janvier 2020


Pionnier des radios libres en France, Richard Federmann est un voyageur au long cours. Homme de rencontres, il sillonne la France depuis 2012, à la rencontre de témoins, connus ou anonymes, dont il recueille les expériences de vie. Ses émissions Voyage intérieur et Un autre monde sont diffusées aujourd’hui sur plus de 35 radios à travers la France. Depuis un an, c’est à bord du camion radio qu’il réalise les enregistrements. Un studio mobile, au vrai sens du terme.


À bord de son camion radio, Richard Federmann sillonne la France. © D.R.
À bord de son camion radio, Richard Federmann sillonne la France. © D.R.

L’écologie, l’économie, la philosophie, l’éducation, la santé et la relation à l’autre… tout y passe. Richard Federmann est un curieux, passionné par l’autre. En tendant son micro à tous les citoyens du monde, connus ou inconnus, il ausculte notre époque. Ces gens qu’il rencontre ici ou là, il les a surnommés les "sages", convaincu que chacun porte une histoire singulière. Hubert Reeves, Frédéric Lenoir, Leili Anvar, Pierre Rabhi, Vandana Shiva, le professeur Joyeux, Matthieu Ricard, Isabelle Filliozat, André Comte-Sponville, ou encore Isabelle Padovani, mais aussi de nombreux anonymes. "Je rencontre souvent des gens qui disent que leur vie n’intéresse personne. Mais chacun renferme une histoire de vie qui peut en aider d’autres à cheminer."

Colporter des histoires de vie pour les transmettre sur les ondes : Richard Federmann devient un porte-voix. Le sens qu’il donne à sa démarche est de créer du lien entre les gens pour donner de l’importance à l’humain. Cette passion, il la tient de Jacques Chancel : "Ma mère écoutait beaucoup ses émissions et j’ai gardé en mémoire ces interviews où il prenait le temps d’écouter les gens et leur histoire."

La passion de l’autre

Richard Federmann est tombé dans la radio dès son plus jeune âge. Sa mère était dans la radio, son frère et sa belle-sœur aussi. Ses origines marocaines, russes, israéliennes, égyptiennes, turques, ukrainiennes et allemandes en font un citoyen du monde dont la famille voyage depuis deux siècles. Après avoir longuement étudié l’histoire de sa famille, il s’est découvert une passion pour son histoire et les histoires en général. "Le voyage est mon identité et je ne fais que transmettre ce que je suis. Le concept de mes émissions radio se base sur l’itinérance. J’associe le voyage et le lien avec les autres. Je rencontre beaucoup plus de monde en allant à la rencontre de l’autre."

Le camion radio pour faciliter la rencontre

Le camion radio est le prolongement de cette démarche. Depuis un an, ce studio itinérant va de ville en ville, de village en village. Installé sur la place publique, il suscite la curiosité des passants. Les gens osent venir à lui et la parole se libère. "Comme un photographe capture puis expose des visages aux cimaises, j’enregistre et diffuse la parole des gens sur les ondes. C’est une responsabilité, mais aussi une marque de profond respect !" Richard Federmann donne ainsi la parole aux citoyens d’un monde de proximité ; ou comment épouser pleinement son idée de la radio citoyenne. "Je me souviens de ce vieux magnétophone Grundig à bandes avec lequel mes parents s’échangeaient leurs mots d’amour… Je crois que c’est ça la radio pour moi : garder comme dans un album sonore une trace des gens que j’ai croisés et qui m’ont marqué."
"Le voyage est ma maison et le nomadisme ma terre"

Contact

Richard Federmann
Tél. : 06 20 30 21 04
federmann.radio@gmail.com
richardfedermann.com
Le camion radio en vidéo : https://is.gd/camionradio

Un camion aménagé en studio, pour recueillir les confidences des "sages". © D.R.
Un camion aménagé en studio, pour recueillir les confidences des "sages". © D.R.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Janvier 2020 - 19:10 Les "sociétaires" du Salon de la Radio €