La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

C’est un peu mou du genou

On sent bien que la crise est passée par là… Cette rentrée radio 2021 a comme un air de déjà-vu. On a l’impression d’être dans la peau de Bill Murray dans Un jour sans fin. Hormis Europe 1 et Fun Radio qui ont, presque, tout changé, et qui ont donc tout à gagner, la prudence est mère de sûreté pour le gros des troupes. Il faut être très attentif pour apercevoir les évolutions livrées aux auditeurs à dose homéopathique. Le marché est tendu. Peu souhaitent prendre des risques. On avance à tâtons, car on sait très bien que les dix prochains mois seront probablement difficiles.

Il faut rappeler que la fin de la précédente saison s’est terminée par un trou d’air historique. Souvenons-nous que la radio est passée sous le seuil psychologique des 40 millions d’auditeurs. Alors, bien sûr, on vous dira que le média demeure puissant avec des fondations solides. C’est vrai. Mais, depuis une décennie, l’audience a une fâcheuse tendance à piquer du nez, surtout depuis le mois de mars 2020. Espérons que cette baisse se stabilise enfin. La crise sanitaire est un moment idéal pour se réinventer…

Sans lire l’avenir dans le marc de café, on peut dégager trois pistes pour tenter d’arriver en bon état en juin prochain. D’abord, la perte de l’audience hertzienne devrait être contrecarrée par celle gagnée sur le digital, plein de promesses. Ensuite, gageons que, même durant cette saison marquée par la présidentielle, l’auditeur devrait naturellement tourner la page du buzz, de la petite phrase et de l’info ou de l’intervention à pas cher, qui ont probablement vécu leurs grandes heures. Ce qui devrait encourager les professionnels à s’intéresser au fond plus qu’à la forme. Enfin, la créativité et la réactivité demeurent toujours deux valeurs fortes et fondamentales de la radio. Il ne faudra pas s’en éloigner.
Comme les grands hommes, c’est aussi dans les périodes de crise que se révèlent les grandes radios !

Brulhatour


Le camion radio à la rencontre des hommes de tous horizons

Publi-rédactionnel



Mardi 28 Janvier 2020


Pionnier des radios libres en France, Richard Federmann est un voyageur au long cours. Homme de rencontres, il sillonne la France depuis 2012, à la rencontre de témoins, connus ou anonymes, dont il recueille les expériences de vie. Ses émissions Voyage intérieur et Un autre monde sont diffusées aujourd’hui sur plus de 35 radios à travers la France. Depuis un an, c’est à bord du camion radio qu’il réalise les enregistrements. Un studio mobile, au vrai sens du terme.


À bord de son camion radio, Richard Federmann sillonne la France. © D.R.
À bord de son camion radio, Richard Federmann sillonne la France. © D.R.

L’écologie, l’économie, la philosophie, l’éducation, la santé et la relation à l’autre… tout y passe. Richard Federmann est un curieux, passionné par l’autre. En tendant son micro à tous les citoyens du monde, connus ou inconnus, il ausculte notre époque. Ces gens qu’il rencontre ici ou là, il les a surnommés les "sages", convaincu que chacun porte une histoire singulière. Hubert Reeves, Frédéric Lenoir, Leili Anvar, Pierre Rabhi, Vandana Shiva, le professeur Joyeux, Matthieu Ricard, Isabelle Filliozat, André Comte-Sponville, ou encore Isabelle Padovani, mais aussi de nombreux anonymes. "Je rencontre souvent des gens qui disent que leur vie n’intéresse personne. Mais chacun renferme une histoire de vie qui peut en aider d’autres à cheminer."

Colporter des histoires de vie pour les transmettre sur les ondes : Richard Federmann devient un porte-voix. Le sens qu’il donne à sa démarche est de créer du lien entre les gens pour donner de l’importance à l’humain. Cette passion, il la tient de Jacques Chancel : "Ma mère écoutait beaucoup ses émissions et j’ai gardé en mémoire ces interviews où il prenait le temps d’écouter les gens et leur histoire."

La passion de l’autre

Richard Federmann est tombé dans la radio dès son plus jeune âge. Sa mère était dans la radio, son frère et sa belle-sœur aussi. Ses origines marocaines, russes, israéliennes, égyptiennes, turques, ukrainiennes et allemandes en font un citoyen du monde dont la famille voyage depuis deux siècles. Après avoir longuement étudié l’histoire de sa famille, il s’est découvert une passion pour son histoire et les histoires en général. "Le voyage est mon identité et je ne fais que transmettre ce que je suis. Le concept de mes émissions radio se base sur l’itinérance. J’associe le voyage et le lien avec les autres. Je rencontre beaucoup plus de monde en allant à la rencontre de l’autre."

Le camion radio pour faciliter la rencontre

Le camion radio est le prolongement de cette démarche. Depuis un an, ce studio itinérant va de ville en ville, de village en village. Installé sur la place publique, il suscite la curiosité des passants. Les gens osent venir à lui et la parole se libère. "Comme un photographe capture puis expose des visages aux cimaises, j’enregistre et diffuse la parole des gens sur les ondes. C’est une responsabilité, mais aussi une marque de profond respect !" Richard Federmann donne ainsi la parole aux citoyens d’un monde de proximité ; ou comment épouser pleinement son idée de la radio citoyenne. "Je me souviens de ce vieux magnétophone Grundig à bandes avec lequel mes parents s’échangeaient leurs mots d’amour… Je crois que c’est ça la radio pour moi : garder comme dans un album sonore une trace des gens que j’ai croisés et qui m’ont marqué."
"Le voyage est ma maison et le nomadisme ma terre"

Contact

Richard Federmann
Tél. : 06 20 30 21 04
federmann.radio@gmail.com
richardfedermann.com
Le camion radio en vidéo : https://is.gd/camionradio

Un camion aménagé en studio, pour recueillir les confidences des "sages". © D.R.
Un camion aménagé en studio, pour recueillir les confidences des "sages". © D.R.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Janvier 2020 - 19:10 Les "sociétaires" du Salon de la Radio €