La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Le CSA s'intéresse à l’offre musicale à la télévision

Rédigé par le Mercredi 22 Janvier 2020 à 06:29 | modifié le Mercredi 22 Janvier 2020 à 06:29



Après une décennie de baisse du marché total de la musique enregistrée, l’année 2018 confirme la reprise de la croissance du secteur, pour la troisième année consécutive. Concernant l’offre de musique à la télévision, l’augmentation du nombre de chaînes diffusées en télévision nationale gratuite sur la période étudiée n’a pas eu d’impact sur le volume de musique diffusé à la télévision.



L’offre globale de musique est en décroissance, soit une baisse de 960 heures entre 2013 et 2018. La part de la musique a ainsi représenté en 2018, 8.1% de l’offre de programmes contre 9.7% en 2013. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette baisse et notamment la difficulté pour les chaînes de trouver de nouveaux formats fédérateurs d’émissions musicales susceptibles de réaliser des audiences suffisantes pour une diffusion en première partie de soirée. Par ailleurs, l’évolution des modes de consommation de la musique, avec le développement du "streaming" et l’arrêt des exclusivités sur les clips accordées anciennement par la filière musicale aux télévisions gratuites, ont rendu la diffusion de clips beaucoup moins attrayante et fédératrice pour les télévisions nationales (tout en restant le genre d’ émissions musicales le plus diffusé en 2018).
L'étude est accessible ICI.





Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 17:10 Une nouvelle "fiction ado" arrive sur Sybel