La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


La nouvelle Radio Star, c'est pour le 31 mai

Rédigé par le Mercredi 24 Mars 2021 à 06:40 | modifié le Mercredi 24 Mars 2021 à 06:40



De Marseille à Nice en passant par Toulon ou elle émet, le mistral gagnant souffle à nouveau sur Radio Star. Depuis la nomination de Jérôme Delaveau (Ex NRJ) au poste de directeur, par le président René Baldaccini et Sébastien Pesqué, l’actionnaire, le grand chamboulement interne est enclenché avec la double volonté de gagner la bataille de la proximité et celle de l'audience. Présentation officielle, le 31 mai à l'occasion de la Journée de la radio.


Après NRJ et le Groupe 1981, Jérôme Delaveau prend en charge l'avenir de Radio Star
Après NRJ et le Groupe 1981, Jérôme Delaveau prend en charge l'avenir de Radio Star

LLPR - Quelques semaines après votre nomination, quelles sont les premières décisions censées relancer Radio Star ?
JD -
Radio Star est la grande radio historique du sud. Elle a encore aujourd’hui une très belle notoriété mais force est de constater que l’audience ne suit plus depuis plusieurs années. Il faut donc procéder à des changements profonds dans ses méthodes, son format, son organisation.  En bref, on garde le nom et on change tout le reste.  Je souhaite néanmoins garder l’équipe qui recèle certainement de talents qui ne demandent qu’à s’exprimer. Lors de mon premier jour à Radio Star, j’ai été clair dans mes attentes vis-à-vis d'eux. Je leur ai demandé de désapprendre. On va faire autrement. Je sais que ce n’est pas évident mais j’attends une grande remise en question de tous pour pouvoir mettre en place la nouvelle Radio Star de demain.


LLPR - Remise en question interne qui doit aboutir à  quoi pour les auditeurs, le 31 mai prochain ?
JD -
D'abord, je suis très conscient que nous sommes dans une région où l’audience globale du média radio n’est pas très en forme. C’est à nous, les opérateurs de radio de réfléchir aux raisons de ce retrait de l’audience.  La stratégie de Radio Star sera donc de mieux comprendre et répondre aux attentes du public.  Et sur le local nous devons réussir à passer d’une radio marseillaise qui émettait vers d’autres départements du sud à une radio régionale qui va proposer de l’ultra proximité sur tous ses émetteurs. Cela passera par une refonte de nos structures techniques et de notre organisation humaine. Nous avons déjà lancé ce chantier. Je crois très fortement au succès des stratégies de proximité, c’est la force des Indés Radios. Proximité géographique et proximité des valeurs de notre radio avec celles de notre audience. 

LLPR - Vous avez mis en place un nouveau podcast avec La Provence, c'est une des clés pour regagner le coeur du  public ?
JD -
Oui, cela s’inscrit totalement dans notre souhait de développer notre présence locale et d’améliorer nos infos sur l’antenne, sur notre site internet et nos réseaux sociaux. Je sais par expérience la richesse des titres de presse sur l’actualité locale. Il était important pour nous de mettre en commun les forces de nos grandes marques médias du sud sur le terrain de l’audio; surtout à une époque où cela devient un axe de conquête de la part des géants du net avec notamment le lancement de Clubhouse et de l’ouverture des plateformes musicales vers le podcast.  

LLPR - Le podcast est l'avenir de Radio star?
JD -
Le podcast est un des outils qui permettra à Radio Star de passer du statut de radio à celui de marque de divertissement et d’information sur le sud. Mais ça reste accessoire. Aujourd’hui encore, c’est la FM qui génère le plus d’audience et de revenus à nos radios. L’avenir de Radio Star, c’est de regarder devant elle et de travailler chaque détail : la programmation musicale, l’habillage, le contenu, l’image de marque, la présence terrain, la qualité de notre diffusion sur tous les supports, et veiller à la possibilité de développer notre territoire notamment grâce au DAB+. C’est un grand chantier qui s’ouvre pour Radio Star et qui donnera des résultats dans quelques mois. À nous d’être patients et proactifs pour que plus que jamais, nous puissions revendiquer notre position de grande radio du sud.


Christophe Bordet
Journaliste et co-fondateur de la société de production, Bass&FastProdution. (Evènements... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 06:40 La Ferarock va bientôt fêter ses 30 ans