La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Coup de tonnerre

Le printemps marque le retour progressif des orages. Le premier coup de tonnerre s'est fait entendre le 15 avril dernier, lors la publication de la 3e et avant-dernière 126 000 Radio de la saison. Et quel coup de tonnerre ! On apprenait ce matin-là que la radio avait perdu 2 145 000 auditeurs en seulement un an. L'annonce a provoqué bien plus que des étincelles. Et l'arrestation d'un suspect : la Covid-19. Il est vrai que la crise sanitaire ne facilite pas la tâche des professionnels puisqu'elle modifie les comportements d'écoute et donc, impacte la mobilité des auditeurs. Pour autant, les causes de cet orage sont apparues il y a déjà longtemps.

La tendance baissière de l'audience de la radio en France ne date pas de mars 2020, même si ce processus s'est accéléré à cause du contexte sanitaire. Cette tendance baissière s'impose dès l'année 2012. Depuis, elle ne s'est jamais inversée. L'audience cumulée de la radio est passée de 82,1% en 2012 à 73,2% en 2021. Près de dix points perdus en près de dix ans.

La radio a besoin de temps long pour s'installer comme pour dévisser. Une décennie suffit amplement pour voir se dessiner des courbes et cette nouvelle période qui s'ouvre devant nous. Celle du morcellement et du tassement des audiences. Pour autant, la radio reste un média puissant grâce à ses 40 121 000 auditeurs quotidiens. Mais gageons que cet orage n'est pas encore terminé et qu'il nous réserve un autre coup de tonnerre : passer en dessous des 40 millions d'auditeurs quotidiens. Plus qu'un symbole, ce ne serait pas une bonne nouvelle, l'année où la radio fête ses 100 ans et les 40 ans de la FM.

J'ai bien ma petite idée sur les raisons de ce gros grain. La démocratisation du haut débit et la 4G, disponibles désormais dans la campagne la plus reculée, qui sont d'abord des adversaires redoutables de la radio. Ils le resteront encore longtemps. Car vraisemblablement, cette situation du "Je t'aime… moi non plus" n'en est qu'à ses débuts.
 

Brulhatour


L'agilité de GSelector



Vendredi 25 Janvier 2019


L’outil GSelector a désormais remplacé Selector DOS. Ses utilisateurs, aux quatre coins du monde, n’y ont pas perdu au change. Ce puissant logiciel, utilisé par les radios qui veulent gagner le combat de l’audience, a déjà séduit plusieurs d’entre elles, comme OÜI FM qui diffuse son programme sur 27 fréquences en France et sur le DAB+.


Linker, le premier logiciel de programmation pour l'habillage antenne, est maintenant intégré à GSelctor
Linker, le premier logiciel de programmation pour l'habillage antenne, est maintenant intégré à GSelctor

Jean-François Latour, directeur d’antenne de OÜI FM, connaît bien, très bien, pourrait-on dire, Selector et ses secrets : "Je connais et utilise Selector depuis 1987", dit-il. Passé par Chérie, RFM, RTL2 ou encore à la direction des programmes de RTL, ce n’est pas le genre de professionnel à qui on peut "la faire à l’envers"… Jean-François Latour travaille désormais, et depuis 3 ans, avec GSelector : "Nous programmons OÜI FM avec GSelector ainsi qu’une vingtaine de webradios simultanément avec le même outil. Outil qui est très souple et très performant. Avec un seul outil, on gère plus de 20 programmes différents", se félicite-t-il. GSelector permet en effet de connecter plusieurs utilisateurs dans la même base, sur la même station et également dans la même heure du conducteur.

Les différences entre Selector et GSelector ? "Les avantages de GSelector par rapport à l’ancienne version, c’est le contrôle qui est accru. Il est beaucoup plus puissant et, en même temps, beaucoup plus agile, surtout quand nous devons faire des tris massifs de catalogue. Quand on constitue son catalogue, et c’est une étape importante, notamment pour les radios à gros catalogue comme OÜI FM où l’on programme entre 1 100 et 1 200 titres par mois, il faut d’abord les sélectionner. Pour ça, GSelector permet de faire des imports/exports, notamment sur Excel qui aide ensuite à faire des tris, des statistiques et d’auditer son catalogue avant de le mettre à l’antenne", détaille Jean-François Latour. Et, contrairement à Selector DOS, GSelector teste tous les titres de la catégorie et choisit la meilleure option mathématique pour chacune des positions du conducteur, en considérant les rotations naturelles de chacun des attributs artistiques.

Des sons et des couleurs

Lorsque l’on termine d’éditer sa programmation, avant de la publier, les outils de contrôles visuels de GSelector sont également une aide précieuse à la programmation : "C’est radicalement différent et surtout bien plus pratique à utiliser que ce qui était proposé dans l’ancienne version", assure-t-il.
Jean-François Latour attribue un bon point à GSelector lors d’une étape déterminante du logiciel : "Pour réguler les sound codes, au fil du quart d’heure, de la demi-heure ou de l’heure, vous pouvez attribuer des couleurs à ces sound codes et bénéficier ainsi d’une vision de l’équilibre de vos couleurs et donc, de vos sound codes. Et ça, c’est une vraie assistance à la programmation que l’on n’avait pas dans la précédente version".

Toutes voiles dehors

La radio ? "C’est un métier artisanal", souligne le directeur des programmes de Oüi FM. "Alors, est-ce qu’en tant que bons artisans, on veut disposer des meilleurs outils et les plus contemporains possible ? La réponse est oui. On est passés à GSelector et je m'en réjouis."  Et Jean-François Latour de tenir le cap : "Éric Tabarly, c’est l’icône absolue. Il naviguait avec les instruments de son époque. Aujourd’hui, quand Francis Joyon gagne la Route du Rhum, il la gagne avec les dernières technologies, pas avec celles qu’utilisait Éric Tabarly. Qui des deux est le meilleur marin ? Cela n’a pas de sens de comparer. Mais ce que je sais, c’est que le vainqueur de la Route du Rhum aujourd’hui navigue avec les dernières technologies."
En mer ou On Air, Jean-François Latour veut utiliser les technologies les plus abouties : "Pour moi, cela va de soi. Et GSelector va de soi."

Contact

RCS Europe
129 avenue Charles de Gaulle
92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : +33 (0)1 78 14 27 37
Web : rcseurope.fr
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 10 Septembre 2020 - 08:40 RadioTour : plusieurs radios rejoignent RCS