La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

L'Autorité de la Concurrence veut plus de concentration et ouvrir les secteurs interdits à la publicité

Rédigé par le Jeudi 21 Février 2019 à 16:28 | modifié le Jeudi 21 Février 2019 à 16:28



L'Autorité de la Concurrence vient d'émettre son avis sur la future réforme de l'audiovisuel actuellement en préparation. Sur le média radio, il faut retenir deux propositions qui risquent de faire réagir, notamment sur l'ouverture de certains secteurs interdits à la publicité.



 

"Face à la révolution numérique, l'Autorité fait part de ses propositions de réformes afin de desserrer les contraintes pesant sur les acteurs historiques de l'audiovisuel pour leur permettre de rivaliser, à armes égales, avec les plateformes de vidéo en ligne (Amazon, Netflix)". L'anti-trust français veut clairement desserrer le carcan qui asphyxie le monde des médias en France, alors que la réforme de l'audiovisuel est en cours d'écriture au Ministère de la Culture. Franck Riester devrait présenter son projet en début d'année prochaine.


Ouverture aux secteurs interdits

Parmi les propositions formulées (qui concernent essentiellement la télévision), l'une d'entre elles devrait faire bondir les dirigeants des groupes de radios. "Certains secteurs sont interdits de publicité télévisuelle afin de protéger la diversité culturelle et les ressources des autres médias. Compte tenu de l'incertitude sur l'efficacité du dispositif, dans la mesure où ces secteurs ont largement recours à la publicité digitale, l'Autorité propose d'autoriser la diffusion de publicités pour le cinéma, l'édition et les promotions dans le secteur de la distribution." propose l'Autorité.
En clair, autant d'annonceurs qui pourraient quitter le média radio et la presse pour aller vers d'autres supports. Selon une étude d’impact menée par France Pub, dans une telle hypothèse, la presse, la radio et la publicité extérieure pourraient perdre jusqu’à 576 millions d’euros d’investissements publicitaires par an, soit 44% du total des dépenses des annonceurs des secteurs concernés dans ces médias en 2017. "Ces secteurs subiraient des pertes financières conséquentes, accentuant les transferts de valeurs déjà existants au profit de la télévision et de certains acteurs du digitalestimaient  les acteurs du média en novembre dernier.

Lever le seuil anti-concentration

L'autre proposition choc concerne la loi de 1986 sur le dispositif anti-concentration. "Ces dispositions, qui s'ajoutent au dispositif normal de contrôle des concentrations, semblent dépassées en raison des évolutions économiques du secteur. Si des garde-fous garantissant le pluralisme demeurent nécessaires, les dispositions actuelles ne s'appliquent qu'aux opérateurs de télévision et excluent donc une partie de plus en plus significative des fournisseurs de contenus". écrit l'Autorité qui appelle donc à "une refonte du dispositif", sans en dire plus. En clair, les grands groupes comme NRJ ou M6 pourraient intégrer d'autres radios sans être limités par la réglementation, ce qui pourrait entrainer un nouveau mouvement de consolidation du secteur.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Juin 2019 - 09:00 Hot Radio organise son "Hot Music Live"