La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

C’est un peu mou du genou

On sent bien que la crise est passée par là… Cette rentrée radio 2021 a comme un air de déjà-vu. On a l’impression d’être dans la peau de Bill Murray dans Un jour sans fin. Hormis Europe 1 et Fun Radio qui ont, presque, tout changé, et qui ont donc tout à gagner, la prudence est mère de sûreté pour le gros des troupes. Il faut être très attentif pour apercevoir les évolutions livrées aux auditeurs à dose homéopathique. Le marché est tendu. Peu souhaitent prendre des risques. On avance à tâtons, car on sait très bien que les dix prochains mois seront probablement difficiles.

Il faut rappeler que la fin de la précédente saison s’est terminée par un trou d’air historique. Souvenons-nous que la radio est passée sous le seuil psychologique des 40 millions d’auditeurs. Alors, bien sûr, on vous dira que le média demeure puissant avec des fondations solides. C’est vrai. Mais, depuis une décennie, l’audience a une fâcheuse tendance à piquer du nez, surtout depuis le mois de mars 2020. Espérons que cette baisse se stabilise enfin. La crise sanitaire est un moment idéal pour se réinventer…

Sans lire l’avenir dans le marc de café, on peut dégager trois pistes pour tenter d’arriver en bon état en juin prochain. D’abord, la perte de l’audience hertzienne devrait être contrecarrée par celle gagnée sur le digital, plein de promesses. Ensuite, gageons que, même durant cette saison marquée par la présidentielle, l’auditeur devrait naturellement tourner la page du buzz, de la petite phrase et de l’info ou de l’intervention à pas cher, qui ont probablement vécu leurs grandes heures. Ce qui devrait encourager les professionnels à s’intéresser au fond plus qu’à la forme. Enfin, la créativité et la réactivité demeurent toujours deux valeurs fortes et fondamentales de la radio. Il ne faudra pas s’en éloigner.
Comme les grands hommes, c’est aussi dans les périodes de crise que se révèlent les grandes radios !

Brulhatour


Izotope, le top pour le traitement de la parole

Plugin



Mardi 7 Juillet 2020


Ils sont nombreux les plugins à prétendre faire des miracles. izotope, version RX, fait partie des indispensables à avoir dans sa boîte à outils quand on fait de la production sonore. Il embarque un tas de possibilités et de fonctionnalités. Le plugin est impressionnant.


Le plugin s'utilise depuis l'application izotope ou depuis un DAW/Capture écran.
Le plugin s'utilise depuis l'application izotope ou depuis un DAW/Capture écran.

On a beau dire que la qualité d’une prise de son repose sur la captation, il est des fois où l’on n'a d'autre choix que de recourir au traitement de la voix. Ils sont nombreux les plugins à prétendre faire des miracles. Mais tous ne se valent pas. C’est généralement aux payants qu’il faut s’en remettre pour espérer avoir la meilleure voix qui soit. Avec les limites que la qualité de la source sonore ne prenne pas le pas sur la technique, au risque que le son soit détruit.

izotope, version RX, fait partie des indispensables à avoir dans sa boîte à outils quand on fait de la production sonore. Depuis ses débuts où il se contentait de corriger le spectre d’un son, le plugin édité par la société izotope s’attaque à présent à des problématiques très poussées du traitement du son. Le tout sans qu’il soit une usine à gaz et qu’il soit utilisable depuis l’application izotope comme les DAW les plus courants. Pour autant, la bête s’adresse aux initiés du traitement du son et à ceux qui ont une machine bien musclée.

Un tas de possibilités et de fonctionnalités

izotope RX embarque un tas de possibilités et de fonctionnalités. Il offre même, comme d’autres plugins du genre, un assistant de restauration. Mais les traitements, fussent-ils pointus, n’empêchent pas les artefacts et autres déboires, comme des fréquences ou des mots coupés. Mieux vaut donc ici aussi faire confiance à ses oreilles plutôt qu’à ses yeux.
Malgré toutes les louanges que l’on peut faire à un plugin comme izotope RX, il n’en demeure pas moins qu’il n’est qu’une aide. "Il ne faut pas croire qu’il est capable de retirer totalement ou sans conséquence le bruit d’une chaise ou je ne sais quoi d’une prise de son", prévient Alexis Mantovani. Il peut le faire sur le papier. Dans la réalité, c’est parfois moins probant. Exemple : les bruits de vent, qui sont loin d’être une évidence à éliminer, même avec izotope RX.
 
"C’est impressionnant !"  Alexis Mantovani

Trois questions à… Alexis Mantovani

LLPR - Comment utilisez-vous izotope RX ?
AM -
Uniquement pour traiter les bruits de bouche, les sifflantes et les plosives.
 
LLPR - Pourquoi en êtes-vous venu à utiliser izotope RX ?
AM -
Parce que j’utilise Logic Pro. Et que, comme beaucoup de DAW, Logic Pro est plutôt orienté musique. Je n’y trouvais donc pas les traitements de voix dont j’avais besoin.
 
LLPR - Que vous apporte izotope RX ?
AM -
Une qualité de traitement sans peu de comparaison. À tel point que je traite systématiquement toutes mes voix avec, et que je ne pourrais plus m’en passer.

Contact

Caravan
8 boulevard de Ménilmontant
75020 Paris
Tél. : 01 48 04 03 62, site internet
Web : caravan-ac.com

izotope RX se décline en plusieurs distributions : Elements, à 129 $ ; Standard, à 399 $ ; et Advanced, à 1 199 $. izotope RX est édité par la société izotope. Pour entrer en contact avec izotope, rendez-vous sur le support izotope.

 



Dans la même rubrique :
< >