La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Nous y sommes…

Après deux éditions manquées (janvier 2021 et janvier 2022), l’équipe du Salon de la Radio profite d’une embellie dans le ciel de la crise sanitaire pour proposer un Paris Radio Show, les 2 et 3 juin. Depuis le mois de mars 2020, beaucoup de choses ont changé. Beaucoup de choses ont évolué. Même l’évènement qu’était le Salon de la Radio et de l’Audio Digital a dû revoir sa copie. Désormais, on l’appellera le Paris Radio Show. Désormais, il se déroulera à La Seine Musicale. Et désormais, il coïncidera avec la Fête de la Radio. Voilà pour les principales évolutions. Avant de reprendre un rythme de croisière sur trois jours, une version allégée, mais non moins particulièrement intéressante, sera organisée dans quelques jours. Un format PopUp où vont s’enchaîner, tambour battant, de nombreuses conférences, rencontres et animations.

Cette version allégée est un peu la réponse du berger à la bergère incarnée par une résilience, jamais démentie, de chacun des acteurs du secteur de la radio et de l’audio digital. Après deux ans de vie au ralenti, il est grand temps de remettre les compteurs à zéro et de compter sur un horizon dégagé. Les 2 et 3 juin seront d’abord l’occasion de réunir les professionnels, de revoir des amis, de découvrir des nouveautés, de penser la radio de demain, de prendre le pouls du secteur… et bien plus encore.

Ce numéro de La Lettre Pro de la Radio que vous avez entre les mains est le 142e d’une, déjà, très longue série. Malgré les vicissitudes de la vie, malgré une situation économique qui n’est facile ni pour les uns ni pour les autres, malgré un contexte international alarmant, malgré une motivation qu’il n’est pas toujours évident de maintenir à son plus haut niveau, ce numéro est aussi une façon de prouver que notre amour pour la radio n’a jamais été aussi fort. À croire que c’est toujours dans les périodes de crise que se révèlent les plus belles histoires d’amour !

Brulhatour


Edito


Jeudi 9 Mai 2019



Le classement de la 126 000 Radio a enfin bougé. Si, en fin de saison dernière, ça sentait déjà le roussi pour RTL, l’indéboulonnable station généraliste a donc cédé sa place de première radio de France à France Inter. À y regarder de plus près, c’est surtout la baisse de RTL qui permet à France Inter d’accroître son avance et donc de prendre la place convoitée de première radio de France. À Radio France, on a donc forcément le triomphe modeste. Car le plus difficile n’est pas forcément de devenir numéro une. Le plus difficile, c’est de le rester. Il n’y a pas si longtemps, NRJ devançait RTL et la généraliste avait, vite fait bien fait, repris le dessus.
Ce qui devrait nous alerter, c’est surtout la perte de 788 000 auditeurs qui ont déserté cette vague de janvier à mars 2019. Le coup est rude. Alors, de deux choses l’une : soit il s’agit d’une vague atypique et tout devrait rentrer dans l’ordre, soit cette vague confirme une tendance baissière de l’audience et, dans ce cas, mieux vaut s’accrocher à la rampe. Les temps qui viennent pourraient être beaucoup plus durs que prévu.
Volens nolens, la radio a entamé, avec l’arrivée du printemps, la dernière ligne droite de cette saison 2018-2019. Certes, il est encore trop tôt pour faire le bilan, mais cette saison aura tout de même été marquée par des changements telluriques profonds : la poursuite de sa digitalisation et l’émergence des podcasts en tête.
D’ailleurs, ce nouveau et 111e numéro de La Lettre Pro de la Radio rend compte une nouvelle fois de ces changements profonds auxquels on assiste aujourd’hui…
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Mai 2022 - 18:32 Nous y sommes…

Mardi 12 Avril 2022 - 08:31 Retour à une vie normale