La Lettre Pro de la Radio & des Médias



De nombreux leviers audio digitaux

Rédigé par le Mercredi 14 Novembre 2018 à 09:00 | modifié le Mercredi 14 Novembre 2018 à 09:00



Dans un contexte audio de plus en plus morcelé et innovant, Publicis Media analyse et quantifie la consommation audio des Français à travers sa nouvelle étude Audioscope. Celle-ci permet d'apporter un éclairage sur un média qui s'est amplement transformé ces dernières années et mesure l'apport, à la fois quantitatif et qualitatif, des leviers audio digitaux (webradios, plateformes de streaming, podcasts) en complément d'une campagne radio.



"Grâce aux résultats de cette étude exclusive, menée auprès de 1734 Français, Publicis Media améliore l'efficacité des campagnes radio en qualifiant les apports digitaux des différents formats audio, et crée une typologie innovante des auditeurs en mixant radio classique et canaux digitaux. L'audio se transforme, et nous pensons que cela va s'intensifier" retient Gautier Picquet, Président de Publicis Media. Principale conclusion : si la radio en direct reste au cœur de la consommation audio, les leviers audio digitaux touchent déjà 22% des Français sur une journée. Sur une base mensuelle, 23% des Français écoutent des webradios au moins une fois, 30% des sites de streaming et 33% des podcasts.

Publicis Media observe ainsi 3 tendances de fond qui transforment dès maintenant les stratégies audio? D'abord, le délinéarisé et les podcasts sont déjà bien compris par les Français, même si l'attachement au direct reste fort. Ensuite, les plateformes de streaming font partie intégrante du paysage audio avec une complémentarité entre elles des principales plateformes existantes . Enfin, les webradios sont rentrées dans les usages et complètent l'audience des radios musicales. La publicité audio gagne ainsi en efficacité en utilisant les canaux digitaux, qui apportent de plus en plus de couverture aux plans radio.

Une nouvelle typologie des consommateurs d'audio

Une évolution des usages qui permet à Publicis Media d'identifier 5 profils de consommateurs d'audio : "La radio mon compagnon" (40%) une catégorie majoritaire, la radio en direct prime dans leur consommation audio et ils sont généralement fidèles à une ou deux stations de radio. "Les héritiers" (34%) une catégorie puissante, ce sont également des adeptes de la radio en direct, mais avec davantage de diversité d'écoute. "La radio quand je veux" (6%) une catégorie minoritaire mais amenée à se développer, ce sont des adeptes de la radio en différé. "Les nouveaux auditeurs" (9%) une catégorie minoritaire, ce sont de gros consommateurs de web radios tout en conservant la radio en direct. "Les post-radio" (11%) qui recherchent des contenus originaux (non radio) et sont avant tout adeptes du streaming mais aussi des programmes vidéos écoutés en audio (TV, YouTube).
Audioscope a été réalisée en partenariat avec les régies Deezer, Lagardère Publicité, NRJ Global, Spotify et TargetSpot.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).