La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Après 27 ans d’existence, FM43 se met enfin au vert

Rédigé par le Jeudi 27 Août 2020 à 07:39 | modifié le Jeudi 27 Août 2020 à 07:39



FM43, "la radio de la Haute-Loire", lance "L’Image du Son" : une émission en direct de la place Carnot à Yssingeaux à écouter ce samedi 29 août de 9h à 17h. Huit heures d’émissions pour tout savoir des coulisses et les nouveautés de l’association...



Radio FM43 présentera un condensé de sa grille des programmes 2020-2021, ses supports de communication, ses projets autour d'une promesse : "Toujours dans une programmation musicale alternative et locale, l'objectif de l’évènement est bien d’allier rencontres, diversité et qualité" précise un communiqué. Pour la première fois, les auditeurs pourront assister à un direct radio dans un studio à ciel ouvert. Dès 9h, Lily Lavial prendra l’antenne. Accompagnée de toute la rédaction, elle présentera la matinale à venir pour la saison. Un créneau d’une heure pour faire un point sur l’actualité radiophonique, l’observer sous tous les angles et mieux la comprendre.


Parallèlement, les interventions des animateurs-bénévoles de FM43 rythmeront cette journée. À 10h, Alain Ayme fera revivre les vieux héros de la Old Time Radio à travers son nouveau programme "Pulp Radio". À 10h30, Marco, Eric et Olivier présenteront "Rock’N foot Coup de tête". Emmanuel Vaganey et Julie Raso prendront le relai.  Par ailleurs, de 16h à 17h, FM43 organisera un 100% Live.
FM43 revendique 11 000 auditeurs quotidiens. Grâce à ces 29 bénévoles, la radio produit plus de 50 émissions et chroniques chaque semaine. L'équipe a lancé un nouveau site web. La radio diffuse ses programmes sur 3 fréquences à Yssingeaux (102.0), au Puy-en-Velay (100.3) et au Chambon-sur-Lignon (105.7).


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 13:47 Azur FM, 25 ans après, la passion reste intacte