Suisse : plus de 60% des auditeurs écoutent la radio en mode numérique

Rédigé par le Vendredi 16 Février 2018 à 08:38 | modifié le Vendredi 16 Février 2018 à 08:38



Selon l'OFCOM, la radio numérique suscite un vif intérêt en Suisse... Grâce au DAB+, la part des programmes radio écoutés en mode numérique s'élève fin 2017 déjà à 57%. Fin juin 2017, 3.25 millions d'appareils DAB+ étaient en circulation. Ces chiffres ont été communiqués par le Groupe de travail Migration numérique (DigiMig) le 9 janvier 2017. L'équipement des nouveaux véhicules va bon train et la notoriété du DAB+ augmente.



En automne 2017, les Suisses écoutaient en moyenne 61 minutes de radio sur 100 en mode numérique. En deux ans, le temps d'utilisation numérique de la radio s'est ainsi accru de 10 points de pourcentage, passant de 49% en automne 2015 à 61% en automne 2017. Dans le même temps, l'utilisation des programmes OUC a reculé de 10 points, de 51% à 41%. L'avancée de la radio numérique est principalement soutenue par le DAB+. La part de cette technologie s'élève désormais à 34%, en hausse de 11 points depuis l'automne 2015. La notoriété du DAB+ enregistre une forte hausse. En 2016, 25% des personnes interrogées sur mandat de l'OFCOM connaissaient cette technique de diffusion; six mois plus tard, cette proportion s'élevait déjà à 33%.


La notoriété enregistre une forte hausse

Les chiffres de l'automne 2017 confirment cette tendance positive: 40% des personnes interrogées mentionnent alors le mode de diffusion par DAB+ spontanément, c'est-à-dire sans que ce terme n'ait été mentionné préalablement. Fin juin 2017, 3.25 millions d'appareils radio DAB+ étaient en circulation, alors que le nombre d'appareils OUC vendus ne cesse de diminuer. Ce chiffre comprend également les 750'000 véhicules munis de la réception DAB+; il a presque doublé en un an. L'équipement des nouveaux véhicules est lui aussi très avancé: deux tiers d'entre eux sont vendus munis d'un récepteur DAB+ sans supplément de prix. Avec un pourcentage de 54%, l'utilisation numérique des programmes de radio poursuit sa croissance. Le DAB+ et l'internet contribuent dans la même mesure au succès de la radio numérique.

Dès 2020, la branche de la radio prévoit d'abandonner progressivement la diffusion radio analogique par OUC, et d'exploiter à la place le DAB+ en tant que principale technique de diffusion. Pour accompagner cette mutation, l'OFCOM a décidé de lancer une campagne d'information, dont il a confié la mise en œuvre à une agence. Le coup d'envoi a été donné le 13 février 2017; depuis Pentecôte 2017, de nombreuses actions d'information sont menées à la radio, à la télévision, dans les journaux et par voie d'affiche. D'autres renseignements sur "La radio déménage" figurent sur le site internet DAB+.





Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Juillet 2018 - 09:00 RTL, une saison de tous les records