La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Nous y sommes…

Après deux éditions manquées (janvier 2021 et janvier 2022), l’équipe du Salon de la Radio profite d’une embellie dans le ciel de la crise sanitaire pour proposer un Paris Radio Show, les 2 et 3 juin. Depuis le mois de mars 2020, beaucoup de choses ont changé. Beaucoup de choses ont évolué. Même l’évènement qu’était le Salon de la Radio et de l’Audio Digital a dû revoir sa copie. Désormais, on l’appellera le Paris Radio Show. Désormais, il se déroulera à La Seine Musicale. Et désormais, il coïncidera avec la Fête de la Radio. Voilà pour les principales évolutions. Avant de reprendre un rythme de croisière sur trois jours, une version allégée, mais non moins particulièrement intéressante, sera organisée dans quelques jours. Un format PopUp où vont s’enchaîner, tambour battant, de nombreuses conférences, rencontres et animations.

Cette version allégée est un peu la réponse du berger à la bergère incarnée par une résilience, jamais démentie, de chacun des acteurs du secteur de la radio et de l’audio digital. Après deux ans de vie au ralenti, il est grand temps de remettre les compteurs à zéro et de compter sur un horizon dégagé. Les 2 et 3 juin seront d’abord l’occasion de réunir les professionnels, de revoir des amis, de découvrir des nouveautés, de penser la radio de demain, de prendre le pouls du secteur… et bien plus encore.

Ce numéro de La Lettre Pro de la Radio que vous avez entre les mains est le 142e d’une, déjà, très longue série. Malgré les vicissitudes de la vie, malgré une situation économique qui n’est facile ni pour les uns ni pour les autres, malgré un contexte international alarmant, malgré une motivation qu’il n’est pas toujours évident de maintenir à son plus haut niveau, ce numéro est aussi une façon de prouver que notre amour pour la radio n’a jamais été aussi fort. À croire que c’est toujours dans les périodes de crise que se révèlent les plus belles histoires d’amour !

Brulhatour


Retour à une vie normale


Mardi 12 Avril 2022



Moins de délocalisations, moins d’animations et moins d’actualités produites par la radio. On pourrait croire que la radio ronronne. Cela ne date pas d’hier. L’uppercut du premier confinement a sonné le secteur. Probablement davantage ceux qui sont derrière que devant le micro. L’évolution des façons de travailler et les modifications des habitudes ont pesé. Force est de constater que le secteur peine à retrouver ses esprits. Les radios sont moins pourvoyeuses en communiqués. C’est un signe qui ne trompe pas. On constate, sur le terrain, un engagement moins fort qu’avant Covid. Les opérations sont moins nombreuses. Ferait-on grise mine dans les studios ?

Pour les animateurs, les programmateurs ou les commerciaux, aucun élément scientifique ne permet de justifier ce constat. Pour les journalistes, on peut s’appuyer sur cette étude réalisée auprès de 1 500 journalistes français en février 2022 par l’agence de communication Oxygen. Oui, la pandémie et les confinements successifs ont eu des conséquences notables sur le quotidien des journalistes : 49% ont ressenti un isolement social. La charge de travail intense (45%) et l’impact négatif sur la santé mentale (44%) sont également largement cités, souvent dus à un accroissement des amplitudes horaires et à des difficultés à déconnecter des outils de travail en ligne. À France Bleu, les syndicats évoquent l’anxiété, la fatigue, le stress, la déprime, les arrêts maladie, le burn-out… pour traduire le quotidien des assistants de gestion en radio locale.

Trois mois nous séparent encore de la fin de cette saison. Les indicateurs, publicitaires notamment, repassent progressivement au vert, et l’audience va certainement continuer à se consolider. Mais il faut être attentif à l’ambiance qui règne dans les studios. À l’effet de sidération succède désormais l’effet de saturation. La radio n’y échappe pas. Et, avec l’approche de la belle saison, il y a fort à parier que de nombreux professionnels voudront en finir avec cette saturation pour se réapproprier, enfin, une normalité dans leur travail. Difficile équilibre à trouver.
 
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Mai 2022 - 18:32 Nous y sommes…

Mardi 8 Mars 2022 - 14:28 Rendez-vous les 2 et 3 juin !