La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

​Avis de recherche

Sauriez-vous où sont passés les 984 000 auditeurs qui manquent à l’appel lors de la 3e EAR National de cette saison ? Incontestablement, la radio s’accroche à cette pente baissière comme une moule à son rocher. Cela n’augure rien de bon pour les audiences locales qui paraîtront à la fin du mois de juillet. Pour autant, entre janvier et mars 2024, sur une journée moyenne, la radio a tout de même rassemblé 38,7 millions d’auditeurs, pendant 2h45 par jour et par auditeur.
 
Avec un point d’audience à 560 780 personnes, point qui augmente mécaniquement avec la hausse de la démographie, le temps où l’on voyait des catégories B, comme Alouette, atteindre le point symbolique est terminé. Désormais, la radio perd davantage d’auditeurs qu’elle n’en voit arriver de nouveaux. En proportion, on a moins d’auditeurs qu'avant avec, pourtant, une démographie en hausse. C’est ce que l’on pourrait appeler un "solde négatif".
Néanmoins, rendons à César ce qui appartient à César : France Inter d’abord. La station dépasse, pour la deuxième fois de son histoire, la barre des 7 millions d’auditeurs. La radio signe un nouveau record jamais vu en plus de 20 ans pour le média. Ensuite, il faut saluer les 587 radios associatives françaises qui enregistrent de belles hausses sur les 3 principaux critères en un an : 2 points d'AC, 1,7 de PDA et 1h39 de DEA…
 
Après Rennes le 11 avril, et avant Bruxelles le 20 juin, nous sommes à Strasbourg ce 16 mai pour la 2e étape du RadioTour 2024. C’est un vrai plaisir de rencontrer et d’échanger avec celles et ceux qui fabriquent la radio régionale aux quatre coins de France. C’est bien plus qu’une impression car ce plaisir est aussi partagé par la grosse centaine de professionnels qui participent à chacune des étapes de ce RadioTour 2024. Celui qui s’installe à Strasbourg permet d’évoquer "Le futur de la proximité" dans le Grand Est, région qui s’étend sur dix départements, de la Marne aux Vosges et de l’Aube au Bas-Rhin.
Une étape du RadioTour, c’est aussi l’occasion de vous proposer un dossier spécial dans La Lettre Pro de la Radio. Dans ce nouveau numéro, nous avons jeté notre dévolu sur France Bleu Alsace, Radio Mélodie ou encore Accent 4. Nous publions aussi une mise à jour complète du paysage radiophonique du Grand Est.
 
Une dernière chose : la 4e édition de la Fête de la radio aura lieu les 6 et 7 juin. Chaque année, c’est une opportunité pour célébrer notre média auprès des auditeurs. On ne doute pas que vous vous saisirez de cet évènement !

Brulhatour


RadioTour à Nantes : des radios aux airs iodés


Jeudi 4 Mai 2023



Si toutes les régions radiophoniques françaises ont leurs spécificités qui varient en fonction de la densité d’opérateurs et, plus encore, en fonction d’un savoir-faire local, Nantes et ses alentours – on va dire le Grand Ouest pour mettre enfin tout le monde d’accord ! – ne dérogent pas à la règle. Rappelons-nous que Nantes est un des berceaux de la diffusion en DAB+ en France. Bien avant l’année 2010, plusieurs associatives s’étaient déjà engagées en faveur de la radio numérique terrestre depuis le sommet de la tour Bretagne. En France, SUN, Prun’ ou encore Jet FM ont été les précurseurs de cette technologie.
Les radios associatives, encore, qui représentent, notamment en Pays de Loire, une vraie diversité avec des formats particulièrement intéressants. Plus au nord, impossible d’échapper à l’identité bretonne.

Ce Grand Ouest est aussi jalonné par quelques fleurons de la bande FM française. On pense à Alouette, la première radio régionale de France, dont les programmes, produits en Vendée, arrosent une vingtaine de départements, dont les villes de Saint-Nazaire, Vannes, Lorient, Morlaix… On pense aussi à sa rivale Hit West. Toutes deux sont indissociables de ce vaste paysage radiophonique.
N’oublions pas le réseau France Bleu et ce village gaulois : Bretagne 5, la dernière station française diffusant ses programmes en ondes courtes.

À Nantes, cette deuxième étape du RadioTour 2023 permettra de mieux connaître le paysage radiophonique de ce Grand Ouest, allant de Quimper au Mans et de Rennes à La Roche-sur-Yon : un bassin de 9 départements pour 7,2 millions d’habitants (3,4 millions en Bretagne et 3,8 millions en Pays de la Loire).
Hervé Godechot, président du groupe de travail "Radios et audio numérique" de l’Arcom, lancera les débats. Cette journée sera aussi une opportunité pour réunir tous les acteurs de la radio et de l’audio digital et partager les bonnes idées de demain : la proximité, les enjeux de la diffusion, les actions de terrain, les innovations commerciales, l’intelligence artificielle… Une opportunité également pour découvrir les nouveaux services et outils de nos partenaires qui nous accompagnent dans ce tour de France 2023 de la radio.
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Mai 2023 - 10:05 Le paysage radio en Pays nantais €