La Lettre Pro de la Radio & des Médias



"Radio France à nouveau fragilisée" selon les syndicats

Rédigé par le Jeudi 18 Janvier 2018 à 07:37 | modifié le Jeudi 18 Janvier 2018 à 07:37



Après "La honte de la République" et la condamnation de Mathieu Gallet, "Radio France à nouveau fragilisée". Les salariés et les organisations syndicales de refusent de voir leur entreprise fragilisée, "et d'être stigmatisés, comme cela est fait depuis plusieurs mois par le président de la République et le gouvernement".


"Nous nous modernisons et évoluons, l'entreprise poursuit son développement, malgré une baisse des moyens qui nous sont alloués ; nos antennes et nos productions sont suivies par des auditeurs toujours plus nombreux ; Radio France est numéro 1 en matière de podcast ; nous sommes une référence en matière d'information ; nos formations musicales font le plein lors de leurs concerts ; nos radios locales remplissent avec succès leurs missions de service public de proximité, malgré là aussi des baisses de moyens humains et budgétaires" expliquent les syndicats CGT, SNJ-FO, SNFORT, CFDT, SNJ Radio France, SUD Radio France, UNSA.

Pour autant : "tout cela est réalisé avec les plus grandes difficultés par les salariés. De très lourds sacrifices, qui ne sont plus supportables, sont déjà imposés. Nous n'accepterons pas des réformes de l'Audiovisuel Public qui viendraient contrevenir à nos missions et à l'indépendance du service public" préviennent les syndicat.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).