La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Publicité : la dynamique se poursuit au 1er semestre

Rédigé par le Jeudi 15 Septembre 2022 à 16:45 | modifié le Jeudi 15 Septembre 2022 à 16:45



Au 1er semestre 2022, le marché publicitaire montre une solide dynamique ce qui lui permet de dépasser largement son niveau d’avant-crise. Sur le périmètre observé par l’IREP, les recettes nettes publicitaires totales s’élèvent à 7.831 milliards d’euros, soit une progression de +13.2% par rapport au 1er semestre 2021 et de + 16.7% par rapport au 1er semestre 2019.



En ce qui concerne les 5 médias, c’est-à-dire presse, radio, cinéma, télévision et publicité extérieure (incluant leurs recettes digitales), ce marché est en hausse de +9.2% par rapport au 1er semestre 2021, mais il n’a pas complètement retrouvé son niveau du 1er semestre 2019 à -4.5%. Les recettes nettes digitales de la télévision, de la presse et de la radio affichent une dynamique soutenue de +17.3% vs le 1er semestre 2021 et dépassent largement le 1er semestre 2019 avec une croissance de +44.2%.
En intégrant le DOOH, les recettes digitales cumulées des 4 médias progressent de +24.3% vs le S1 2021 et de +30.3% vs le S1 2019.

La radio en légère progression

Au 1er semestre 2022, la quasi-totalité des médias sont en positif. Les évolutions constatées montrent la bonne santé du marché publicitaire par rapport au 1er semestre 2021, d’autant que l’effet de base est réduit, la reprise étant déjà bien amorcée l’an passé. Cependant, la majorité des médias reste encore en retrait par rapport au 1er semestre 2019, même si les écarts se réduisent significativement par rapport à l’avant-crise. Une exception positive, la télévision voit ses recettes augmenter de +3.3% vs le S1 2021 et également par rapport au S1 2019 à +0.7%. La radio est en légère progression par rapport au S1 2021 à +1.7% et très proche de l’équilibre par rapport au S1 2019 à -1.1%

La presse ne rettrape pas son niveau d’avant-crise

La publicité extérieure, qui avait été fortement affectée, retrouve une croissance soutenue sur les six premiers mois de l’année à +38.9% vs le S1 2021 et comble en partie son écart par rapport au S1 2019 avec une régression réduite à -6.8%. Tous les segments sont en hausse comparés au 1er semestre 2021 mais conservent des évolutions contrastées par rapport au 1er semestre 2019. 2 segments progressent fortement et dépassent leur niveau d’avant-crise : le mobilier urbain à +32.2% vs le S1 2021 et à +12.9% vs le S1 2019 et le DOOH avec une hausse très significative de +51.3% vs le S1 2021 et de +1.3% vs le S1 2019.
Les 3 autres segments, en progression par rapport à 2021, n’ont pas retrouvé le niveau de 2019. Il s’agit du transport à +96.7% vs le S1 2021 et -14.3% vs le S1 2019, du shopping à +47.0% vs le S1 2021 et -3.0% vs le S1 2019 et de l’outdoor à +9.5% vs le S1 2021 et -23.4% vs le S1 2019. La presse dans son ensemble progresse de +5.2% par rapport au S1 2021, mais ne rattrape pas encore son niveau d’avant-crise à -13.5% vs le S1 2019.

Le cinéma retouve des couleurs

Le cinéma, qui avait déjà repris des couleurs en début d’année, comble sensiblement l’écart par rapport au S1 2019 à -36.2%. L’évolution par rapport au S1 2021 est exponentielle, les salles étant restées fermées l’an passé sur une très longue période, les recettes publicitaires étaient donc quasi inexistantes. Le courrier publicitaire est en léger retrait de -2.8% vs le S1 2021 et affiche une baisse significative de -21.2% vs le S1 2019. Les imprimés sans adresse, en baisse de -4.0% vs le S1 2021, régressent également par rapport au S1 2019 de -20.6%.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Septembre 2022 - 12:05 Le MAG 145 - Pascale Gallier, la maîtrise du temps €