La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Le Digital Radio Summit se concentre sur l'avenir de la radio

Rédigé par le Mardi 23 Février 2021 à 08:35 | modifié le Mardi 23 Février 2021 à 08:35



L'UER a remodelé avec succès le format de son Digital Radio Summit pour garantir que les professionnels de la radio puissent assister à ce rendez-vous annuel et discuter de sujets d'avenir ainsi que des leçons tirées sur l'avenir de la radio. Pour la première fois, dans un format entièrement virtualisé, le Digital Radio Summit 2021 était organisé depuis Genève, le 17 février, avec un accent clair sur l'avenir.


Ben Poor, chef de projet à l'Union européenne de radiodiffusion, a orchestré l'événement en ligne depuis le siège de l'UER à Genève
Ben Poor, chef de projet à l'Union européenne de radiodiffusion, a orchestré l'événement en ligne depuis le siège de l'UER à Genève

"La radio ne continuera à réussir que si nous continuons à innover", a indiqué Antonio Arcidiacono, directeur de la technologie et de l'innovation de l'UER. "Bon nombre des nouvelles tendances en matière de radio sont liées à la capacité de stocker des informations localement, ce qui rend possible la combinaison transparente de contenu en direct, de multidiffusion push et de monodiffusion sans savoir d'où il vient". Il a souligné comment l'émergence de l'application Clubhouse est la preuve de la croissance des expériences sociales, conduisant finalement à d'autres saveurs de diffusion linéaire mélangées à des expériences collectives parmi lesquelles les auditeurs peuvent choisir. La production orientée objet sera ici un catalyseur clé, exigeant ainsi un changement massif dans les façons de concevoir les contenus et les formats radio par les créateurs et producteurs radio.

"Les voitures sont une manière très ancienne de distribuer la radio, mais aussi une toute nouvelle catégorie d'appareils compatibles Internet", a déclaré Elisha Sessions, le nouvelle président (par intérim) du groupe EBU Connected Cars and Devices, présentant la session Radio dans les voitures connectées.

L'automne dernier, le projet pilote de la National Association of Broadcasters, basé aux États-Unis, a commencé à étudier le contrôle approprié de la réception de la diffusion dans le système d'exploitation Android Automotive avec un groupe mondial de diffuseurs. Son objectif est d'inciter Google à intégrer le support dans la plateforme open-source afin que la fonctionnalité soit disponible pour tous les développeurs. Android Automotive devrait être présent dans 36 millions de véhicules à l'horizon 2030.
Jaime Chaux, responsable du numérique chez Commercial Radio Australia (CRA), a averti que "Le chipset FM des téléphones mobiles est un avertissement : l'absence d'une voix et d'un message mondiaux signifiait qu'il était tout simplement trop complexe pour les fabricants de l'intégrer. Nous devons éviter cela pour la diffusion de radio dans Android Automotive".


Joe d'Angelo, vice-président senior, plateformes numériques chez Xperi corp. a fait remarquer que "Si nous ne faisons pas cela correctement, cela facilitera beaucoup la voie vers une radio sans tuner pour les fabricants audio". Enfin, il a noté que l'industrie parlait maintenant d'une seule voix claire à Google "et nous avons pu obtenir un engagement de leur part. Si ce projet réussit, il devient de facto la solution open source pour la diffusion radio dans le monde".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Février 2021 - 06:30 Radio Contact, "ça Feel Good !"