La Lettre Pro de la Radio & des Médias



La concurrence attend France Bleu Occitanie

Rédigé par le Jeudi 21 Décembre 2017 à 07:49 | modifié le Jeudi 21 Décembre 2017 à 07:49



"Rarement affaire a été aussi mal lancée" fait remarquer le SNJ Radio France. Il y a quelques jours, France Bleu Toulouse est devenue France Bleu Occitanie. Désormais, l'équipe devra s'adresser à un territoire beaucoup plus vaste que la ville de Toulouse et, surtout, faire face à une concurrence très solidement implantée...



"Radio France a enfin obtenu l'attribution par le CSA des fréquences qu'elle attendait dans le sud de la Haute-Garonne, dans l’Ariège et le Gers. Ce qu'elle a oublié de nous dire, c'est qu'en échange elle a accepté de rendre la fréquence de la station à Toulouse (un autre émetteur de ville lui a été attribué) et que cette fréquence a été donnée au concurrent le plus sérieux de France Bleu" explique le SNJ Radio France (lire ICI). Le syndicat explique le succès de 100% par sa stratégie d'avoir "positionné des journalistes dans les villes où elle émet. Radio France, en dépit du bon sens et de ses engagements, renonce au contraire à installer des reporters en résidence. La raison ? Ce serait trop cher…".

Dans l'immédiat, France Bleu Occitanie attend son projet éditorial qu'elle est censée désormais appliquer car "dans un journal de 7 minutes, comment faire vivre une région d'une telle taille et l'actualité d'une grande ville comme Toulouse ?" se demande le SNJ Radio France.

7 journalistes pour couvrir 7 départements

"France Bleu Occitanie devient la première radio régionale du réseau à émettre sur 7 départements et la locale la moins dotée (7 postes de journalistes) pour le territoire le plus vaste. On devrait d'ailleurs dire 6 journalistes puisque le 7e poste est volontairement non pourvu, mais occupé par un CDD, depuis six mois" précise le SNJ Radio France qui s'inquiète déjà pour l'ouverture de Lyon fin 2018-début 2019. "Sans RER, comment imaginer recueillir de l'information auprès d'interlocuteurs qui ne verront pas ou à de très rares occasions les journalistes ? Comment songer à être crédibles face à une concurrence qui nous attend de pied ferme ?" s'interroge le SNJ Radio France. Il paraît même que la nouvelle appellation "Occitanie" fait dresser les cheveux sur la tête des personnels de France Bleu Gard-Lozère, France Bleu Roussillon et France Bleu Hérault, qui font, elles aussi, partie de la région... Occitanie.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >