La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Jean-François Achilli : "la radio publique d’information continue n’a jamais baissé le rideau"

Rédigé par le Dimanche 28 Juin 2020 à 18:17 | modifié le Mardi 7 Juillet 2020 à 14:21



Mobilisé depuis septembre, franceinfo achève son dispositif éditorial autour des élections municipales, avec deux éditions spéciales ces dimanche 28 et lundi 29 juin. Ces derniers mois, le journaliste Jean-François Achilli a été au cœur de ce dispositif. Pour La Lettre Pro de la Radio, à l'épilogue de ces Municipales, il dresse "un bilan très positif" du travail engagé par franceinfo.


"franceinfo, durant cet épisode, est restée éminemment connectée sur le contexte politique" explique Jean-François Achilli © Christophe Abramowitz
"franceinfo, durant cet épisode, est restée éminemment connectée sur le contexte politique" explique Jean-François Achilli © Christophe Abramowitz

LLPR - franceinfo achève son dispositif éditorial autour des élections municipales : quel bilan faites-vous de cette période pour la chaîne de Radio France ?
JFA -
Un bilan très positif ! Durant le confinement, la radio publique d’information continue n’a jamais baissé le rideau. Sous l’impulsion de Vincent Giret, directeur de la chaîne et de Jean-Philippe Baille, directeur de la rédaction, franceinfo a su assurer avec la mobilisation de toutes les équipes, une couverture très large de la crise sanitaire au quotidien, de manière très pratique, portant un regard jusqu’aux initiatives prises au coeur même des territoires, sans oublier la traque des "fake news" dans Le Vrai du Faux.

franceinfo, durant cet épisode, est restée éminemment connectée sur le contexte politique, notamment ce scrutin des municipales, mis entre parenthèses, dont nous ne savions pas s’il irait à son terme avant les vacances d’été. D’un point de vue éditorial, le traitement de l’épilogue de ce scrutin hors normes dépasse largement les résultats dans les 4 820 communes encore concernées : il en va de l’avenir économique et social du pays, durement touché par l’épidémie, et les enjeux vont bien au-delà des destins électoraux des candidats, voire des partis concernés.


LLPR – Vous terminez ce dispositif notamment dimanche soir par une soirée spéciale. La radio peut-elle encore lutter contre une info sur le net qui circule aussi vite, voire plus rapidement, en particulier dans la divulgation des résultats ?
JFA – Mais franceinfo média global avec la radio, la chaîne de TV désormais dirigée par Laurent Guimier et le site est aussi, l’incarnation de l’info sur le Net ! Avec 29.7 millions de visiteurs uniques mensuels, franceinfo s’est imposée comme la première plateforme d’actualité en mars 2020, tous supports confondus. Ces résultats ne sont pas dus au hasard, ils sont le fruit du travail soutenu, accompli par des équipes pleinement engagées au quotidien, dont le rendu est exceptionnel. Il vous suffit d’aller sur le site franceinfo.fr pour comprendre à quel point nous pouvons être fiers du travail accompli, qui donne du sens à la notion de service public. Il n’y a donc pas de concurrence, en ce qui nous concerne, mais une addition de forces qui se complètent et s’augmentent. Et les soirées électorales sont là pour offrir, à celles et ceux qui nous écoutent et qui nous regardent, les résultats et analyses que nous sommes en droit d’attendre d’un média global public.
"Avec 29.7 millions de visiteurs uniques mensuels, franceinfo s’est imposée comme la première plateforme d’actualité en mars 2020, tous supports confondus"

LLPR – La crise sanitaire aura-t-elle impactée la couverture de ces élections par franceinfo ou modifié votre façon personnelle de la couvrir ?
JFA – La crise sanitaire nous a appris à nous adapter. Durant le confinement, les équipes ont déployé des torrents d’ingéniosité et de réactivité afin de répondre à une très forte attente des publics en matière d’information continue. J’ai présenté chaque soir "Les Informés" de franceinfo, depuis mon domicile. En lien permanent avec les journalistes et techniciens encore présents à la chaîne, nous avons imposé à mes invités leur participation à une visioconférence pendant les émissions, de façon à anticiper, en visuel, leurs réactions, comme sur le plateau TV habituel. Ce fut convivial et extrêmement performant. Pour ce qui est de l’approche d’un scrutin comme ces municipales, d’un point de vue plus personnel, l’épidémie de Covid19 a fait évoluer mon propre regard. Elle aura engendré tant de drames, mais aussi révélé une si grande solidarité dans ces moments de périls. L’important aujourd’hui, dans un contexte d’inquiétude collective, qui se traduit si vite dans la rue, est de comprendre plus en avant les enjeux du quotidien : l’emploi, l’environnement, les transports, le vivre-ensemble… et ce par-delà les résultats d’un scrutin qui seront vite dépassés par les défis qui attendent notre pays. Le traitement de l’info, soumis à l’accélération du mouvement provoqué par la concurrence, le Net, les réseaux sociaux, nous impose désormais de prendre du recul, à chaque instant, et de scruter, dans le même temps, la ligne de l’horizon, de manière permanente, afin de ne jamais perdre notre regard sur les enjeux de demain, y compris les plus planétaires. Ils nous concernent tous, jusque dans notre intimité. La crise sanitaire en a fait l’éclatante démonstration.

Débats, décryptages, envoyés spéciaux, invités…

Ce dimanche, franceinfo propose une soirée inédite pour vivre le second tour des élections en direct, suivie, demain lundi, d’une matinale spéciale pour revenir sur les résultats marquants. Ce lundi, de 8h30 à 9h30, Marc Fauvelle et Renaud Dély, entourés de Brice Teinturier, directeur général de l’Ipsos, Anne Rosencher, directrice déléguée à la rédaction de L’Express, et Sophie de Ravinel, reporter politique au Figaro, reviendront, en direct et en double diffusion, sur les résultats de ce deuxième tour.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 07:41 RFM donne la banane aux auditeurs