La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Des chiffres et encore des chiffres

Ce mois d’avril marque le retour de la 126 000 Radio. Médiamétrie dévoilera les 18 et 25 avril deux nouveaux bulletins de notes. Et il y a fort à parier que les jeux sont déjà faits. Durant ce dernier tiers de la saison, et même si les radios auront tout intérêt à jeter leurs dernières forces dans la bataille, on connaît les vainqueurs : RTL, France Inter, NRJ, franceinfo et RMC. Pas facile de chambouler un classement dont les fondations sont solides et les racines profondes. Finalement, le classement de la 126 000 Radio, c’est un peu comme le maillot jaune porté par un même coureur durant tout le Tour de France. L’ennui prend vite le dessus. On trouvera, peut-être, notre pitance dans les Médialocales.

Pas de place pour l’ennui dans ce 110e numéro de La Lettre Pro de la Radio. Vous allez parcourir les pages comme on enfilerait des perles à un collier. C’est Alain Liberty, vrai professionnel et vrai passionné, qui fait la une de ce numéro d’avril. Celui qui a imposé Radio Scoop à Lyon, et, plus largement sur un désormais plus large territoire, a rejoint le Groupe 1981 et a pris les rênes du SIRTI qui tient justement ces jours-ci son assemblée générale. Le Syndicat des radios indépendantes a engagé un sondage sur l’attachement des Français à la radio. Nous publions en exclusivité les résultats.

Des chiffres encore. Selon, le BUMP 2019 (Baromètre Unifié du Marché Publicitaire) la radio stabilise ses recettes avec une baisse de 0,2% pour un total de 701 M€. Des résultats honorables grâce notamment aux bonnes performances de la publicité nationale. Pour autant, la baisse de 3,7% du marché local en Île-de-France doit pousser les professionnels à rester vigilants.

Brulhatour
 


C’est la saison des podcasts


Samedi 22 Septembre 2018



Un podcast par ici, un podcast par là… Décidément cette saison 2018-2019 sera celle des podcasts ou ne sera pas. Depuis quelques mois, le fruit semble avoir même suffisamment mûri. Le marché qui se dessine est considérable et la récolte devrait être à la hauteur des enjeux. Mais, ne l’oublions pas, c’est encore et toujours l’auditeur qui aura le dernier mot.
Cet engouement sans précédent, pour une forme de contenu audio, sera naturellement écrémé par un public toujours plus exigeant. Il faut donc craindre, ou espérer, des concentrations afin de donner naissance à des arbres solides aux racines profondes pour passer le cap et entamer un printemps du podcast durable.
Et comme le fruit tombe toujours au pied de l’arbre, il faut également espérer que cet emballement permettra rapidement l’émergence de nouveaux talents et de nouveaux styles. Les radios ont donc tout intérêt à être attentives. Certaines, comme France Culture ou Europe 1, ont pris de l’avance. La compétition promet d’être belle.
Car selon Médiamétrie, 81% des podcasts téléchargés sont écoutés (16,9 téléchargés pour 13,7 écoutés). Le taux de conversion est très intéressant et le nombre d’internautes qui pratiquent le podcasting (seulement 8,5% aujourd’hui) ne peut que s’envoler demain.
Podcast ou pas, vous avez donc repris le chemin des studios. Entre deux ajustements de votre grille, prenez le temps de feuilleter ce nouveau numéro de La Lettre Pro de la Radio. Laurent Guimier, très attendu sur le terrain des prochaines audiences, dévoile, un peu, sa recette pour rasséréner et revigorer Europe 1. Avec, forcément, quelques pincées de podcasts et bien plus encore.
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Avril 2019 - 07:00 Des chiffres et encore des chiffres

Dimanche 10 Mars 2019 - 21:10 Poursuivons sur la lancée