La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Une rentrée, un peu, fadasse

À croire que les leçons de la dernière 126 000 Radio publiée par Médiamétrie en fin de saison dernière n’ont pas été tirées… Pour rappel, 758 000 auditeurs se sont fait la malle en un an, dont 329 000 sur cette dernière vague. On aurait donc pu s’attendre à des confiteor ou, à moindre mesure, à quelques actes de contrition entre deux chroniques. Que nenni ! Hormis l’arrivée de Matthieu Belliard à la tête de la matinale d’Europe 1, et ça, c’est un vrai pari comme on les aime ici, cette rentrée est, un peu, fadasse. Probablement la plus fadasse de cette dernière décennie.


Alors bien sûr, il y a toujours ces quelques ajustements et ces compromis qui sont intervenus à dose homéopathique, mais ce qu’il faut retenir, c’est que les radios sont actuellement tétanisées par une dégringolade de leurs résultats. Donc, dans les studios c’est le statu quo pendant que, côté coulisses, on fait des prières pour sa PDA, des oraisons pour sa DEA, des alléluias pour son CA et des hosannas pour son audience.
 
C’est bien connu, on vous le rabâche assez souvent, pour se rassurer : à la radio, l’auditeur adore les surprises mais il a une sainte horreur des nouveautés. Alors, pour le bien de toute l’industrie, il ne faudrait pas que cette saison se transforme encore en annus horibilis.
Durant les 10 prochains mois, on scrutera donc avec attention les performances d’Europe 1 et les résultats de France Inter et de RTL. À elles trois, ces stations donneront probablement le ton de cette nouvelle saison. Rendez-vous le 14 novembre.

Brulhatour
 


C’est la saison des podcasts


Samedi 22 Septembre 2018



Un podcast par ici, un podcast par là… Décidément cette saison 2018-2019 sera celle des podcasts ou ne sera pas. Depuis quelques mois, le fruit semble avoir même suffisamment mûri. Le marché qui se dessine est considérable et la récolte devrait être à la hauteur des enjeux. Mais, ne l’oublions pas, c’est encore et toujours l’auditeur qui aura le dernier mot.
Cet engouement sans précédent, pour une forme de contenu audio, sera naturellement écrémé par un public toujours plus exigeant. Il faut donc craindre, ou espérer, des concentrations afin de donner naissance à des arbres solides aux racines profondes pour passer le cap et entamer un printemps du podcast durable.
Et comme le fruit tombe toujours au pied de l’arbre, il faut également espérer que cet emballement permettra rapidement l’émergence de nouveaux talents et de nouveaux styles. Les radios ont donc tout intérêt à être attentives. Certaines, comme France Culture ou Europe 1, ont pris de l’avance. La compétition promet d’être belle.
Car selon Médiamétrie, 81% des podcasts téléchargés sont écoutés (16,9 téléchargés pour 13,7 écoutés). Le taux de conversion est très intéressant et le nombre d’internautes qui pratiquent le podcasting (seulement 8,5% aujourd’hui) ne peut que s’envoler demain.
Podcast ou pas, vous avez donc repris le chemin des studios. Entre deux ajustements de votre grille, prenez le temps de feuilleter ce nouveau numéro de La Lettre Pro de la Radio. Laurent Guimier, très attendu sur le terrain des prochaines audiences, dévoile, un peu, sa recette pour rasséréner et revigorer Europe 1. Avec, forcément, quelques pincées de podcasts et bien plus encore.
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Septembre 2019 - 08:12 Une rentrée, un peu, fadasse

Jeudi 4 Juillet 2019 - 17:01 À la page à la plage