Binge Audio démarre sa 4ème saison et ouvre son capital

Rédigé par le Mercredi 5 Septembre 2018 à 09:00 | modifié le Mercredi 5 Septembre 2018 à 21:50



Symbole de la nouvelle vague de médias, le site de podcast natif lance 36 nouveaux programmes pour la saison 2018 / 2019 dans un contexte de croissance de ses revenus et négocie l'ouverture de son capital au groupe "Les Échos - Le Parisien".


Joël Ronez, co-fondateur de Binge Audio lors de la conférence de rentrée. Le site se lancera, en novembre prochain, dans le traitement de l’actualité quotidienne avec Binge Actu © François Quairel / La Lettre Pro de la Radio
Joël Ronez, co-fondateur de Binge Audio lors de la conférence de rentrée. Le site se lancera, en novembre prochain, dans le traitement de l’actualité quotidienne avec Binge Actu © François Quairel / La Lettre Pro de la Radio

Les voyants sont au vert chez Binge Audio. Avec 700 000 écoutes par mois, l’un des premiers sites de podcasts natifs commence à atteindre sa vitesse de croisière sur un marché en pleine explosion aux côtés d’acteurs comme Louie media (récompensé au Grand Prix des Médias CB News 2018), BoxSons (modèle payant lancé par Pascale Clark) ou Nouvelles Écoutes, sans compter les grandes radios très innovantes sur les formats non linéaires. Chez Binge, la vocation étant d’atteindre le grand public, la distribution est basée sur un maximum de plateformes de podcasts, comme Apple Podcast, qui représente un quart du trafic, mais également YouTube ou Google Podcast qui connaissent une forte progression. Le modèle gratuit semble s’installer grâce à la publicité et la production externe, mais la société ne communique aucun chiffre.

En marque blanche ou en co-branding

"Même si il ne représente qu’un cinquième de notre chiffre d'affaires, le sponsoring est très porteur puisque nous sommes passés d’une production sponsorisée l’an passé à dix aujourd’hui" souligne le co-fondateur Joël Ronez. Dans le portefeuille de Binge, des marques prestigieuses, comme la MAIF ou Disney. Une régie publicitaire externe, Stay Tuned, épaule l’équipe pour assurer la prospection commerciale. Mais la majorité des ressources demeure la production externe de contenus audios en marque blanche ou en co-branding. Ainsi, Binge produit la verticale cinéma de BNP Paribas ou le flash d’info quotidien du Parisien, dessiné aux enceintes connectées. C’est justement le groupe Les Échos - Le Parisien (détenu par LVMH) qui lorgne sur ce nouveau marché.

Un groupe de presse en soutien

Ainsi, celui-ci devrait prendre une participation dans Binge Audio. "Nous en sommes aux phases de discussion", confirme Joël Ronez, sans en dire plus sur le périmètre de cette nouvelle collaboration, ni sur l'avancée des négociations. Les co-fondateurs devraient rester majoritaires. C’est la première fois qu’un groupe de presse entrerait dans le capital d’un média de podcasts natifs, en France. Preuve que le marché de l’audio est loin d’avoir atteint son apogée.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Bob le 06/09/2018 12:42
"destiné" aux enceintes connectées, pas "dessiné" ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:13 Le public du SATIS choisit BCE