La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Bonjour, la Belgique !

C’est avec une grande joie et un réel enthousiasme que l’équipe de La Lettre Pro de la Radio s’installe durant quelques heures à Bruxelles pour la 3e étape de ce RadioTour 2024. Nous avons hâte de vous faire découvrir le secteur de la radio et de l’audio digital du Plat Pays. D’Anvers à Louvain, de Bruges à Liège en passant par Bruxelles ou encore par Charleroi, nous allons rencontrer et interroger plusieurs dizaines de professionnels sur "Le futur de la proximité", thème fil rouge de ce RadioTour 2024.
Avant Montpellier (le 3 octobre) et Grenoble (le 31 octobre), c’est la première fois que cette tournée unique en son genre s’arrête en dehors des frontières hexagonales. Car s’il est bon de prendre régulièrement le pouls de notre secteur, il est encore plus judicieux et précieux d’observer comment, au-delà du territoire, on fabrique la radio. Ainsi, cette étape bruxelloise devrait être une bonne source d’inspiration.
 
Dans ce 163e numéro de La Lettre Pro de la Radio, nous consacrons une large place à la radio belge autour de quelques personnalités qui œuvrent aussi bien devant que derrière le micro : Maria Del Rio, figure emblématique de la radio belge, Olivier Duroy, Frédéric Herbays, Fred Gérand… Tous portent aussi cet enthousiasme caractéristique à l’heure où le pays attend l’extinction de la FM.
 
Ces escapades régulières nous en feraient presque oublier le principal : la saison 2023-2024. Elle s’achèvera dans quelques jours. Elle restera comme une saison marquée par une baisse d’auditeurs, par la très nette domination de France Inter sur l’ensemble du marché, par la bonne santé de Nostalgie et par quelques inquiétudes qui devraient se transformer en vrais tracas avant la fin de l’année. On pense notamment à l’avenir d’Europe 2 qui s’annonce difficile.
Tout le monde sera fixé sur son sort le 10 juillet prochain à 8h. Et comme chaque année, après les Parisiennes et les Franciliennes le 17 juillet à 9h, les radios locales seront les dernières à découvrir leur bulletin de notes : le 22 juillet à 9h. Un bulletin de notes qui jugera les efforts engagés dans les départements et 97 agglomérations.

 

Brulhatour


Bienvenue à Nantes !


Jeudi 4 Mai 2023



Aux dernières nouvelles, la radio a enregistré une audience cumulée de 71,4% contre 72,6 (il y a un an). On est passés de 40 173 000 à 39 711 000 auditeurs en janvier-mars 2023. La radio a donc perdu 462 000 auditeurs en un an. Que faut-il en déduire ? Pas grand-chose. La radio n’est pas une science exacte. Les hausses d’aujourd’hui sont souvent les baisses de demain. Il faut prendre le temps d’observer les évolutions à la vitesse des plissements hercyniens. Savoir qui baisse ou qui monte d’un trimestre à l’autre n’a que peu d’intérêt. Hormis celui de coller au marché publicitaire, ce qui est déjà difficile.
Pour autant, on le dit et on le répète, la radio fait face à de profonds bouleversements depuis que l’Internet haut débit et le téléphone portable se sont imposés comme des produits de grande consommation. Ces deux outils combinés ont profondément modifié les usages, tassé les audiences et multiplié les offres.
Dans cette dernière EAR National, il y a pourtant de belles réussites. Celle de France Inter marquera incontestablement cette saison 2022-2023 : jamais une radio n’avait atteint le chiffre spectaculaire de 7 036 000 auditeurs quotidiens. Cette performance n’est pas sans rappeler celle de NRJ en 2013-2014 lorsque le duo Sanquer-Serrano était parvenu à hisser la station à la place de première radio de France avec 13 points d’audience cumulée. Un score jamais atteint depuis. En dix ans, peu de radios ont pu s’installer à cette place très convoitée de première radio de France. Pour y accéder, la route est longue. C’est donc bien sur de longues périodes que l’on juge des performances des radios en particulier, de la radio en général. Ainsi, les classements trimestriels ne peuvent se résumer autour du triptyque "Celles qui baissent, celles qui stagnent, celles qui montent".
Ce mois-ci, nous sommes à Nantes pour la deuxième étape du RadioTour. On y a parlera certainement des audiences mais plus encore de la stratégie des radios locales qui parsèment le territoire du Grand Ouest. On est heureux de vous y retrouver comme nous serons heureux de vous retrouver à Lille, pour la troisième étape, les 31 mai et 1er juin…
 
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Juin 2024 - 12:10 Bonjour, la Belgique !

Mardi 14 Mai 2024 - 08:00 ​Avis de recherche