La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Edito

En ce début d’année 2022, la radio a donc repris du poil de la bête. Mais ne nous emballons pas trop vite… Elle reste difficilement au-dessus des 40 millions d’auditeurs quotidiens. Précisément, sur la vague de novembre à décembre 2021, la radio a été écoutée par 40 843 000 auditeurs. C’est, légèrement, mieux qu’il y a un an. La radio a gagné quelque 429 000 auditeurs en un an et seulement une petite poignée par rapport à la vague de rentrée : 178 000. 
Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, il ne faut pas oublier cette récente actualité… En juillet dernier, la radio française avait connu un trou d’air historique et terminé sa saison dans le fossé, en passant sous la barre psychologique des 40 millions d’auditeurs, après une décennie de baisse modérée mais continue…
 
Que faut-il en déduire ? Que les gagnants d’aujourd’hui ne sont pas forcément ceux de demain. C’est ce qui fait tout le charme de la radio. L’audience est un élément souvent versatile, parfois instable et généralement capricieux. À l’image des auditeurs… Il faut garder à l’esprit qu’elle évolue également au rythme des évènements qui font ou défont une société. La longue crise sanitaire, ayant considérablement réduit la mobilité, en est la preuve.
L’audience, c’est le cœur du moteur de la radio. Car, quelle que soit la radio pour laquelle on travaille, de la plus petite à la plus grande, ici ou ailleurs, on fait toujours de la radio pour être écouté par un maximum d’auditeurs.
 
L’audience, c’est aussi la courroie de transmission de ce nouveau numéro de La Lettre Pro de la Radio. Un numéro augmenté à l’occasion de la Radio&Podcast Week dont le thème fil rouge s’articule autour de… l’audience. Durant une semaine, une cinquantaine de professionnels vont partager leurs expériences. Nul doute qu’ils nous diront que l’audience évolue. Jamais, depuis l’arrivée du transistor dans les foyers et de l’autoradio dans les voitures, l’audience n’avait été soumise à autant d’évolutions qu’aujourd’hui.
 
Bonne année 2022.

 

Brulhatour


Adieu 2021. Bonjour 2022 !


Vendredi 10 Décembre 2021



Deux évènements ont marqué le secteur radiophonique en novembre dernier. Le premier est passé presque inaperçu : il s’agit du quarantième anniversaire de la modulation de fréquence. Le 9 novembre 1981 a marqué "la libéralisation des ondes". C’est à cette date que les radios locales ont pu officiellement émettre en France grâce à la loi no 81-994 portant dérogation au monopole d’État de la radiodiffusion. Curieusement, cet anniversaire n’a pas eu l’écho qu’il aurait mérité.
Le second évènement, c’est le changement d’appellation de la 126 000 Radio devenue EAR comme "Étude Audience Radio" ou comme "oreille", en anglais dans le texte. Dans le Landerneau de la radio, c’est une petite révolution : la 126 000 ponctuait quatre fois par an la vie des professionnels depuis les années 90. Elle avait été précédée par la 75 000 +, elle-même précédée par la 55 000, dès le milieu des années 80. Pour autant, l’étude EAR préserve son ADN : distribuer les bonnes, et les mauvaises, notes quatre fois par an.

Comme en 2021, il n’y aura pas de Salon de la Radio en 2022. Le terrain sanitaire est encore trop sablonneux pour se risquer à réunir près de 7 000 professionnels de la radio et de l’audio digital sous la Grande Halle de la Villette à Paris. Croyez bien qu’il s’agit d’un crève-cœur pour l’équipe des Éditions HF. Mais, à défaut de grives, on mangera des merles. Nous proposerons une nouvelle RadioWeek, du lundi 17 au vendredi 21 janvier. Un évènement gratuit et exclusivement en distanciel dont le fil rouge sera l’audience hertzienne et numérique.

Avec quelques jours d’avance, nous vous souhaitons un joyeux Noël et de belles fêtes de fin d’année. Cette trêve des confiseurs qui se dessine à l’horizon est une période idéale pour lever le pied et se reposer, après une année 2021 particulièrement épuisante. Cette période est surtout une opportunité pour faire le bilan et, pour les plus courageux d’entre nous, de se fixer de nouveaux défis à réaliser en 2022.
 
Philippe Chapot
Fondateur et directeur de la publication de La Lettre Pro de la Radio et des Médias et du POD,... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Janvier 2022 - 14:54 Edito

Mercredi 10 Novembre 2021 - 15:45 Des salariés laissés en plan