La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Virgin sort du tunnel

Rédigé par le Mercredi 15 Avril 2015 à 16:41 | modifié le Mercredi 15 Avril 2015 à 16:51



Roberto Ciurleo est positivement ravi. Virgin donne de jolis signes de réveil dans un contexte incontestablement compliqué pour les radios musicales. Une bonne partie de cette embellie tient sans aucun doute à une matinale qui parvient enfin à performer, avec un Camille Combal en grande forme.


Roberto Ciurleo: "J'étais optimiste, et maintenant, je suis conforté".
Roberto Ciurleo: "J'étais optimiste, et maintenant, je suis conforté".
Je suis très content ! ” Roberto Ciurleo est d’autant plus enthousiaste qu’en janvier, il s’est évidemment beaucoup inquiété, comme l’énorme majorité des patrons de radios musicales. “ Ça a évidemment été une vague difficile. Une très mauvaise vague pour les musicales, avec un public qui a fort logiquement tourné son attention sur l’actualité. Pour nous, c’était même encore plus inquiétant: notre coeur de cible, les 25-49 ans, est très concerné par l’info. On pensait qu’on l’aurait perdu, alors que se jouait sur toutes les chaines de télé et sur toutes les radios d’info un terrible feuilleton ! ”

Mais ça n’a pas été le cas. C’est presque même le contraire. Virgin se paye une progression de 188.000 auditeurs sur un an. “ J’avais déjà vécu ça chez NRJ. Le 11 septembre 2001. Ce dont on s’était rendus compte, c’est que dans un moment d’angoisse, la musique est sans doute ce dont on a le plus envie ”.

 

Le week-end explose

Ça n’a pas fonctionné pour tout le monde, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais pour Virgin, ça l’a fait. “ C’est notre quatrième vague consécutive de hausse. Désormais, nous sommes reconnaissables, bien identifiés, et nous enregistrons une progression à deux chiffres sur notre coeur de cible. Nos paris artistiques, notre format pop-rock-électro fonctionne. Un signe qui ne trompe pas, c’est notre audience du week-end qui explose. C’est clairement la programmation musicale qui joue.

Sur les émissions, bien entendu, la carte Combal performe à fond. “ Il enregistre la plus forte progression des radios musicales, il gagne 68.000 auditeurs sur 1 ans. Mais ce n’est pas la seule. L’after school est aussi en progression, de même qu’Enora, après 21h. C’est certes plus discret pour cette dernière, mais historiquement, c’est une tranche sur laquelle nous n’avons jamais été forts ”.

Roberto l’optimiste, qui a bien souvent exprimé dans ces colonnes un enthousiasme communicatif, a cette fois de bonnes raisons de se réjouir. “ Les autres fois, je savais que l’on allait dans la bonne direction, et cette fois, j’en ai la confirmation.


Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Avril 2015 - 09:20 Bonne vague et bonnes audiences pour RTL

Mercredi 15 Avril 2015 - 17:28 Europe 1 amortit le choc